Article proposé par Flower51, paru le 11/01/2010 17:16:44
Rubrique : Culture générale, lu 6861 fois. Pas de commentaires
Partager

Le Noriker ( ou norique)


 

Originaire d’Autriche, le Noriker est une des plus anciennes races de chevaux lourds. Son élevage fut développé il y a 2000 ans par les romains dans la province du Noricum. C’était un cheval assez petit mais fort, paisible et au pied sûr, adapté aux travaux agricoles par des climats rudes et sur des terrains montagneux. La proximité géographique du berceau de la race avec celle du Haflinger laisse à penser que ces deux races ont quelques gènes communs.

http://horsebreedslist.com/horse_breed_images/76/big/noriker-picture-2.jpg

 

A partir de 1565,  le Stud-Book du Noriker est ouvert et la réglementation concernant cette race est du ressort des monastères. Elle passe ensuite sous l´autorité de la cour impériale. Des étalons bourguignons sont choisi pour améliorer la race et augmenter sa taille, alors que du sang espagnol et napolitain pour l’agilité et la grâce.

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Spotted_Noriker_horse.JPG


Au 19e siècle,  une souche se développe dans le sud de l´Allemagne. Elle fut améliorée par des croisements avec des Normands, des Bais de Cleveland, des Holstein, des Oldenbourg, des Hongrois et des Clydesdale, qui vinrent alléger la race et lui donner plus d’élégance.

Le Stud-book du Noriker a été fermé en 1903. Depuis, il n’y a que des Norikers « pur sang ». Le nombre de représentants de la race a beaucoup augmenté entre les deux guerres mondiales. Après la seconde, le Noriker a tout d’abord bien résisté à l’industrialisation, car il restait beaucoup plus abordable et efficace que des machines, notamment dans les montagnes alpines. La population a commencé à décliner après 1968. En 20 ans, la population diminua tellement que la race Noriker faillit s’éteindre. Elle connait aujourd’hui un nouvel essor, c’est une des races de lourds les plus importantes en Europe.

Il existe aujourd’hui 5 lignées de Noriker, en fonction de la région d'origine : le Pinzgauer (pie), le Carinthien, le Steier, le Tyrol et le Bavarois.


Le Noriker est un cheval de trait de taille moyenne, bien adapté à la montagne, avec un pied très sur et un bon équilibre. Sa tête est de taille moyenne, avec un chanfrein rectiligne ou légèrement convexe, des oreilles courtes, mobiles et attachées haut. Son encolure est forte avec une belle musculature, l’épaule est longue et bien positionnée. Le poitrail est large et profond et la croupe très forte. Ses membres sont courts et puissants, la circonférence des os des cannons doit être entre 22 et 25 cm. Le plus souvent alezan (crins lavés ou non), le Noriker peut aussi être bai, noir, rouan ou même tacheté. Ses crins sont drus, et peuvent être ondulés (on y retrouve ses origines espagnoles).

Equilibré, calme, obéissant, courageux, il a aussi un caractère bien affirmé. Il est facilement utilisé attelé ou pour les travaux agricoles, son pied sûr le recommande pour les terrains escarpés. Il est encore employé dans les fermes d´Autriche et d´Allemagne, notamment pour des travaux de débardage et comme cheval de promenade. C’est un cheval polyvalent et un bon sauteur, grâce à son arrière main puissante.

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Noriker_horse.JPG

 

On ne trouve pas d’élevage en France, seul quelques représentants de la race. Si cette race vous intéresse, vous pouvez contacter Cindy Munier, importatrice de chevaux Noriker en France (et la source des photos des Norikers bais) : cindy.munier@yahoo.fr

 

 

 

 

 


  Commentaires