Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 28/08/2008 11:05:54
Rubrique : Interviews, lu 2250 fois. Un commentaire
Partager

Encore une médaille pour Bernard Pouvreau


 

 

 

Bernard Pouvreau, une figure de l’attelage français ! Avec une trentaine d’années de compétition, 14 médailles en Championnat de France dont 8 ou 9 en « or » . Il ne se souvient plus exactement, mais dit il malicieusement « à la fédération ils doivent bien savoir ça ».

         En trente ans Bernard  en a vu des changements, des allez/retour  sur le règlement et sur les différentes formules du Championnat ! aussi n’attache–t-il pas trop d’importance aux modes qui passent.

         La seconde édition de Lignières lui laissera de bons souvenirs. Non seulement parce qu’il a décroché son n-ième titre, mais parce que dans son ensemble Lignières 2008 a été un concours sans histoire. Il regrette cependant que l’orchestre de la soirée des meneurs ait vu sa prestation écourtée.

         Il y a tout de même quelque chose qui gêne notre « Poupou » :  « je n’aime pas l’évolution qui se produit dans notre sport avec les Equipes Sportives qui se sont mises en place. Non pas que je ne trouve pas d’intérêt à ce que les meneurs se rassemblent autour de pôles de compétences avec des  personnes qualifiées, mais je trouve qu’il s’instaure une dérive que je n’aime pas. L’atmosphère s’alourdit sur les concours, des clans se forment, on cherche trop la médiatisation,  on va perdre en convivialité. L’attelage est trop petit … »

 

Bernard est ravi de la performance de Fabrice Georgelin à Lignières qui termine deuxième: « il a très bien marché avec ses cobs. Fabrice m’a talonné pendant tout le concours je suis content pour lui. On travaille souvent ensemble, c’est un grand ami »

Un meneur a fortement impressionné Bernard, c’est Fabrice Martin à qui il rend hommage : « j’ai par le hasard des circonstances pu observer Fabrice Martin durant tout le concours. Il est impressionnant et au dessus du lot ! il a tout compris sur la discipline. Ce qu’il fait avec peu de moyens est extraordinaire. C’est un bosseur comme il n’y en a pas, rigoureux, avec une équipe sympathique, un bon esprit… je lui souhaite bonne chance au Championnat du Monde à Beesd. Il va nous étonner c’est sûr, il est très méritant, il devrait exploser dans l’avenir ».

Bernard Pouvreau est maintenant bien installé dans ses nouvelles installations. Un concours est prévu chez lui en 2009, certainement début juillet, mais un autre objectif se dessine ;  se qualifier pour le Championnat du Monde en paire.

 

 

 


  Commentaires
-Bravo... par Fred91 (28/08/2008 11:41:45)
... à une haute figure de notre sport, Bernard pouvreau, avec toutes ses qualité et ses défauts, un personnage toujours agréable à rencontrer.
Je partage l'avis de Bernard sur les équipes sportives. A mon sens, elles ont lieu d'être pour les meneurs pro et Inter. pour les amateurs, ces équipes permettent de progrsser, mais il ne faudrait pas que tout cela mène à une "guerre" des clans, comme cela commence à pointer le boût de son nez actuellement;
Même s'il y a une recherche de reconnaissance de notre sport, tout comme Bernard, c'est l'aspect convivial de cette discipline qui m'a attirée. Depuis quelques années, cette convivialité a tendance à se perdre, il serait dommange qu'on en arrive à des dérives comme certains sports collectifs (que jene nommerai pas), où en on arrive à se regarder en chien de faïence, voir en arriver aux mains, et qu'on en oublit le moment de partage qu'est un concours d'attelage.