Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 11/04/2008 08:30:37
Rubrique : Coup de coeur, lu 782 fois. Pas de commentaires
Partager

Les ''attelées''


 

Départ de la première attelée

 

Vous présents qui m’écoutez,

Connaissez vous une attelée ?

C’était trois ou quatre chevaux

Conduits par le même valet.

 

Dans un temps pas éloigné,

Bien souvent on estimait

La fortune du fermier

Au nombre de ses attelées.

 

Chaque attelée avait sa couleur,

Et parfois son conducteur

Se faisait un point d’honneur

D’orner ses colliers de fleurs.

 

Quand midi avait sonné,

Il n’y avait rien de plus beau

Que de voir rentrer les chevaux

Vers leur râtelier.

 

Au moment du poulinage,

On mettait au pâturage

La jument qui avait donné

Un poulain, pour remplacer

Le plus vieux cheval de l’attelée.

 

Et quand le soleil d’été

Avait fait mûrir les blés,

La moisson chacun faisait,

Aux pas lents des chevaux.

 

A la fin de chaque année,

Le meilleur des valets

Se voyait mériter

De conduire la première attelée.

 

A la fête de Saint Eloi,

Chevaux et hommes en joie

Mangeaient de bon appétit

Le traditionnel pain béni.

 

Et quand soi disant le progrès

Est venu tout changer,

Quand vint le premier tracteur,

Les chevaux en ont eu peur,

Et comme un ressentiment

En voyant ce remplaçant.

 

 

Chaque cheval fut inquiet

devant cet engin motorisé.

 

Et bientôt le boucher,

Deux par deux, est venu chercher

Les chevaux de la deuxième attelée.

 

Et quand revint le boucher

Chercher la première attelée,

La maisonnée au complet

Tristement regardait

Ces bêtes qu’ils avaient élevées.

 

Et longtemps le vieux fermier

Au seuil de l’écurie est resté.

 

Et sur son visage pâle,

On voyait par intervalles

De grosses larmes qui coulaient

Au départ de sa première attelée.

 

Henri Magnier


  Commentaires