Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 21/12/2007 08:11:52
Rubrique : Interviews, lu 5865 fois. Pas de commentaires
Partager

Vital Lepouriel, l'attelage en tenue noire et éperons dorés...


 

 

 

 

Vital Lepouriel

 

Vital « Formateur », les débuts 

 

         Vital Lepouriel est un jeune homme de 63 ans riche d’une forte  expérience en Formation : passage au 2 ème Hussards à Orléans, à Saumur, au Centre Sportif d’Equitation Militaire de Fontainebleau puis, pendant plus de 20 ans dans le cadre de la section attelage de l’Ecole Nationale d’Equitation, il a accompagné la formidable évolution de la discipline de l’attelage.

 

         Au Centre Sportif d’Equitation Militaire, après avoir intégré l’Ecurie Concours complet, où il tournait en compétition internationale (comme à son arrivée à Saumur), il créa la section instruction (formation des élèves sous-maîtres). En 1981 il rejoindra l’Ecole Nationale d’Equitation où il aura la responsabilité du cours de formation des instructeurs.

.

 

 

Vital Lepouriel en CCE à Bréda - 1983

 

 

         Ce sera en 1984 que le Général Dumont Saint Priest, directeur de l’Ecole, et le Colonel Durand, écuyer en chef, décideront la création de la section attelage. C’est  à Vital Lepouriel qu’ils demanderont de s’en occuper. Il le fera avec les conseils de Franck Deplanche (meneur international) et Pierre de Chezelles (président de l’AFA, instance nationale de l’attelage Français de l’époque).

         La mission première de cette section était de faire découvrir l’attelage aux élèves «  moniteurs et instructeurs » passant par l’école et, selon leur disponibilité, leur donner des bases du menage.    

         Bien vite les activités s’étoffent avec des supports techniques, théoriques et pratiques aussi bien pour les Examinateurs (à cette époque les examens d’attelage se passaient devant des examinateurs et non pas dans les clubs), que pour que les Juges (mais oui !) et Vital se souvient avoir eu le plaisir d’accueillir M. Coutable, M Dubey…

 

         Les meneurs avaient également accès à des cours pratiques et théoriques, « il faut bien reconnaître qu’aujourd’hui malgré les bonnes volontés, il y a des niveaux très différents dans l’enseignement pratiqués dans les régions. Lorsqu’il s’agit de passer au-delà du statut  « d’initiateur », bon nombre de formateurs ont des lacunes techniques. Ce problème est général que ce soit en attelage ou en équitation. Les meneurs d’un bon niveau et qui veulent travailler ont du mal à trouver des conseils pour répondre à leurs  attentes».

 

 

 

Inauguration de la section attelage à l’ENE

 

Franck Deplanche –Pierre de Chézelles  - Vital Lepouriel

 

 

 

         Sur l’évolution de l’attelage dans les clubs Vital pense que le développement de l’attelage doit passer par les clubs où existent des enseignants, des installations, des équidés, et des clients qui ne demandent qu’à apprendre. Pour que la « mayonnaise prenne » il faut des objectifs ludiques et motivants sous-tendant des apprentissages techniques. Les « Epreuves d’adresse » actuellement prévues pour les catégories « Club Poney » (ancienne 3 série des 5 catégories) devraient faire évoluer les choses. Il reste maintenant à les médiatiser…..

 

Vital « Organisateur », les premiers concours à Saumur 

 

         Vital se souvient très bien de cette époque.  Tout a débuté par un contact téléphonique avec un certain Alain Guitot directeur du camping qui voulait mettre, en ville de Saumur, un attelage. (Christophe Neveu fut le meneur, passa son monitorat et fut champion de France à Fontainebleau dans la catégorie 1 Poney). Alain Guitot créa Saumur Attelage (1985) dont il assura 2 ans la présidence et lui donna la renommée qu’on lui connaît ; Vital assurait le coté technique et la jeune Chambre Economique de Saumur le coté administratif. Il ne s’agissait pas alors d’internationaux mais « Des Journées d’Attelage de Saumur » les activités y étaient nombreuses :Musée de l’attelage, épreuves d’adresse, vente de chevaux, expositions d’artistes, épreuve nationale, circuit touristique et gastronomique…La présidence d’honneur avait été assuré avec distinction par Monsieur Duffilo, cavalier averti. La suite vous la connaissez, cet événement est  devenu le Concours International de Saumur.

 

         Vital a été lui-même compétiteur en attelage à 1 cheval puis à 2 chevaux. L’ENE ne disposant pas de moyen de transport spécifique pour l’attelage, ni de carrière à cette époque, ce n’était pas toujours facile. Mais il est vrai que la compétition n’a jamais fait parti des missions de l’établissement ; ce n’était « qu’un plus » dit Vital qui a eu ainsi l’occasion de plus s’investir sur le côté technique de la discipline.

 

 

Vital « Ecrivain », transmettre le savoir 

 

        « A chaque étape de ma carrière de formateur j’ai voulu conserver les acquis de mes expériences et de mes observations sur le terrain. »

 

Sont nés au fil du temps 3 livres :

 

-         Recherche sur la Pédagogie

-         Procédés pour développer le tact équestre

-         Education du jeune cheval

 

Un 4 ème ouvrage est en cours : Equitation moyen de formation humaine

 

 

« Notre activité, en plus des qualités indispensables à tous les sports, est la seule à mettre en œuvre un être vivant avec lequel s’établit une complicité relationnelle et affective très étroite. Notre discipline est en cela exceptionnelle, savoir valoriser cette particularité serait la rendre incontournable ! »

 

 

 

 

 

 

Carcassonne

 

Vital « Juge », l’intransigeant 

 

 

         Vital est aussi juge, il a été élu au bureau du « club des Juges et Techniciens fédéraux » où il est Vice Président. « Nous avons au club des personnes exceptionnelles par leur dévouement et qui ont des compétences très variées. Cela nous a permis, depuis un an, de créer des « groupes de travail ». Actuellement : Règlement, formation des juges régionaux, bureau des calculs, locomotion et jugement, les pistes, problèmes véto contrôles, problèmes médicaux, Les épreuves d’adresse, animation du club. Nous espérons que cela enrichira, dynamisera et améliorera les compétences de chacun et de l’ensemble. 

         Pour le jugement il n’est pas indispensable d’être un grand champion (c’est le cas dans toutes les disciplines) des repères précis, dits observables, permettent d’avoir une appréciation correcte. Mais il reste certain que le « vécu pratique » permet d’affiner l’appréciation et ouvre sur une fourchette de note plus large. Il est intéressant  de se retrouver sur les terrains avec des juges, dont on partage les valeurs, et d’échanger avec les meneurs. Le cheval ou le poney, leur locomotion, la qualité de leur prestation doivent être notre préoccupation commune. Ce n’est pas forcément facile à vivre pour certains juges comme certains meneurs, mais c’est la vie….il est toujours possible de s’améliorer, moi le premier ».

 

 

Vital «  la Sagesse », l’attelage sportif d’aujourd’hui et les jeunes

 

 

         Pour Vital l’évolution a été extraordinaire. « Regarder des vidéos des meilleures reprises  d’il y a 20 ans c’est spectaculaire, les meilleurs d’hier ne seraient pas classés dans des concours d’entraînement d’aujourd’hui ! » Vital  aimerait aussi voir se créer, pourquoi pas, des épreuves de dressage attelé. Cela pourrait aller d’un travail simple et juste à peut-être des choses très fines comme le changement de pied, le piaffer ou le passage.

 « Techniquement l’évolution de  l’attelage est possible et indispensable, je le  pense  comme Franck Deplanche, Renaud Vinck, Mme Vinck, Mme Thitiez  ou d’autres encore et qui se battent pour cela. Regardons ce qui se passe à l’étranger et ne perdons pas de temps. Il est vrai que la barre est de plus en plus haut, tant sur le plan technique, que sur la qualité de chevaux, les moyens financiers, ou l’investissement de temps nécessaire. De moins en moins de gens peuvent tout réunir. Il faut donc veiller à proposer des objectifs valorisants et intéressants à ceux qui sont obligés d’être plus raisonnables. »

        

Mais il y a aussi des réussites merveilleuses aux yeux de Vital comme « l’opération de Judo » pour laquelle il ne tarit pas d’éloge. « Une famille passionnée par l’élevage des poneys Pottok : Mr et Mme Daneels qui ont su s’entourer d’un préparateur comme T.Migniot, de compétiteurs comme  AV Brisou et R.Vinck et d’un meneur comme Maxime Maricourt lui-même soutenu par des parents motivés : Coopération qui permet d’obtenir une 6 ème Place au championnat du monde et une médaille d’or au Championnat de France. Bravo, voila un bel exemple à suivre !»

 

         Vital était Président des épreuves d’attelage à Lamotte Beuvron ces trois dernières années. Il a été très impressionné par l’évolution et le niveau de qualité de ces jeunes meneurs. S’il est favorable au développement de la compétition pour les jeunes il n’en appréhende pas moins que l’esprit de « championnite » ne se développe au détriment du travail des équidés. L’idée de créer des « épreuves jeunes » internationales est bonne, mais attention nos concurrents Hollandais, Autrichiens, Allemands et autres sont des travailleurs compétents et sérieux et si nous ne développons pas suffisamment la technique ils vont nous mettre des pâtés sur des épreuves que nous avons imaginées et lancées !

        

Le Dressage ; il aime notre cher Vital. Avec fierté il se souvient de cette présentation au Carrousel, en présence d’un ancien Ecuyer en chef de l’Ecole de Vienne à qui l’on a demandé  ce qui l’avait le plus intéressé dans les prestations et qui avait répondu : l’attelage

 

 

          

 

        

 

Piaffer, pas espagnol, Vital expérimente, s’amuse ….

 

 

Vital retraité

 

        Vital est  toujours disponible  pour partager son savoir et se déplace régulièrement chez les meneurs qui le demandent pour les aider, soit à débuter un jeune cheval, pour préparer une compétition, ou tout simplement apprendre à mieux travailler sur le plat.

       

        Sa plus grande joie….. 11 petits enfants qui vont débarquer pour les fêtes de Noël. D’ailleurs pour les recevoir, comme pour les compétitions, il astique avec Maïté, il faut que cela brille !!! Il est important qu’ils repartent avec un plein de bons souvenirs…..  

                                                           

Bonne fin d’année Vital !

 

        

 

 

 

 

 

Sponsorisé par Bouvet-Ladubay

 

La tenue de la coéquipière a été dessinée par Maïté l’épouse de Vital ici derrière sur la voiture


  Commentaires