Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 22/04/2007 14:28:14
Rubrique : Culture générale, lu 4091 fois. Pas de commentaires
Partager

Un peu d\'histoire du haras de Tarbes


 

 

 

 

         Le haras national de Tarbes a été créé par décret impérial en 1806. Les bâtiments qui portent les marques du style empire sont disposés dans un parc magnifique de 9 hectares arborés d’essences plus que centenaires.

         Créée en 1881, l’écurie Larrieu est remarquable avec  sa voûte en châtaignier, ses mangeoires en marbre des Pyrénées. Restaurée en 1992 sous la conduite de X. Marcos, architecte des Bâtiments de France, elle se compose de vingt boxes en chêne massif. Une  sellerie d'honneur   présente une collection de selles ainsi que de harnais utilisés spécifiquement pour l'attelage

         Situé à seulement 40 km du Haras de Pau-Gelos, le haras de Tarbes doit son extension  aux courses  hippiques en vogue dès 1807, courses que le haras de Pau ne connut que beaucoup plus tard.  

         Avant 1914, Tarbes était garnison d’un régiment de cavalerie légère. Plus tard (1940)  l’effectif chevalin du Haras de Tarbes a été  surclassé par celui de Pau. Une tendance d’orientation des élevages des 2 haras se faisait jour selon l’Inspecteur Général M.de Chevigny « l’anglo-arabe est plus anglais qu’arabe à Tarbes et plus arabe qu’anglais à Pau ».

 

         Avec Pompadour, Tarbes est sans conteste le royaume de l’anglo arabe. Sans avoir été une région d’élevage du cheval de trait, il faut toutefois y ajouter le cheval de mérens qui a  son berceau d’origine  dans la haute vallée de l’Ariège et qui s’avère un excellent cheval pour le  loisir et les compétitions d’attelage.

         Aujourd’hui le haras de Tarbes s’investit régulièrement dans le développement de la discipline de l’attelage en accueillant régulièrement concours et stages dans ses structures grâce à l’impulsion de quelques passionnés.

 

 

Bibliographie : haras nationaux





  Commentaires