Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 02/10/2022 12:58:37
Rubrique : Coup de coeur, lu 285 fois. 3 commentaires
Partager

L'Equilibre économique du cavalier...et du meneur


 

Un article très intéressant sur les conditions matérielles des cavaliers de Complet: le problème des dotations, les contraintes du cavalier professionnel. Un article que l'on peut lire en miroir avec la situation de l'attelage.

J'ajouterais à la conclusion de Mr Boiteau: "cavalier d'Etat", pourquoi pas!  à la condition que l'argent public conduise aux victoires !

Mais ce n'est que mon avis.

 


  Commentaires
-En Attelage, c'est pire par Toto (02/10/2022 11:13:57)
L'article dit que, en France, très peu de cavaliers de Complet peuvent vivre de leurs gains en compétition.
En Attelage, c'est pire: très peu de concours sont dotés et, quand ils le sont, les gains du premier sont le plus souvent inférieurs au prix de l'engagement (boxes compris). Et les frais sont plus élevés, vu qu'il faut compter les voitures et leur transport.
-Oui par JeanClaudeGrognet (02/10/2022 11:44:59)
C'est incontestable et propre à d'autres disciplines, le Dressage par exemple. Attelage, Dressage, un luxe pour les amateurs, une situation professionnelle compliquée pour les autres.
Les spectateurs éventuels ne sont pas disposés à payer pour le spectacle proposé, sauf pour des épreuves majeures qui offrent un Spectacle digne de ce nom... et capable de rétribuer les acteurs.
-Tout de même.. par JeanClaudeGrognet (02/10/2022 12:49:23)
la discipline n'est pas non plus exempte de mauvaise attitude. Pour exemple il me reste sur l'estomac ce qui s'est passé il y a quelques mois. Rappelez vous, attelage.org avait été contacté par une multinationale étrangère, qui se proposait de doter substentiellement un circuit international (pour l'attelage solo je crois). Nous avons mis en place et diffusé un questionnaire à destination des meneurs européens, avec le concours de mes confrères étrangers.
Devant le mutisme quasi général des meneurs français et devant la réaction "négative" d'un organisateur étranger face à ce questionnaire, la multinationale a retiré ce projet de ses préoccupations.
Bravo !