Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 25/04/2022 08:30:32
Rubrique : Reportages, lu 519 fois. Pas de commentaires
Partager

SELESTAT: Kelly, Claire, Marie, elles ont illuminé le concours.


 

                        CAI SELESTAT

          Ils ont préféré venir à Sélestat... 23 concurrents chez les solo 3*, c'est   la catégorie la plus représentée. La concurrence étrangère  est de qualité: Laure Philippot (Bel), Kelly Houtappels Bruder (Can), Franz et Marie Schiltz (Lux) pour citer les favoris. Du côté français on sait que les performances des tricolores à Kronenberg il y a une semaine ne prêtent pas au relâchement, les places pour l'entrée dans l'équipe de France sont chères, tout sera ausculté à la loupe. Claire Lefort présente ses 2 chevaux Darwin et Eduward. Les autres français de la catégorie: Magalie Aillaud, Clément Deschamps, Didier Garcia, Stéphane Meyson, Jean Michel Olive, Benoit Vernay.

          A noter un nouveau venu qui nous vient des poneys Fabian Gänshirt (Ger) , il mènera un cheval allemand de 14 ans, dont c'est la première participation internationale !

          17 Juniors et Children   sont également à l'honneur à Sélestat, dont 7 attelages allemands qui ont fait le déplacement en alsace.

           Jeudi dressage: pas de surprise sur le terrain du Grubfeld, les favoris sont au rendez vous. FavoriES   devrais je dire , car elles sont 5 dans les 6 premiers du classement, sous les 50 pts, accompagnées par l'autrichien Alexander Bösch. C'est Kelly Houtappels Bruder (Can) qui a pris la tête, 38.92 pts ont ponctué une jolie reprise. Laure Philippot (Bel) place ses 2 chevaux dans ce classement, et Marie Schiltz (Lux) prend la 3 ème place du podium. La première française sous les 50 est Claire Lefort avec Darwin.

          Dans le top 10 Franz Schiltz, Alexander Bosch avec son 2ème cheval, et Benoit Vernay (54.64 pts) qui ne nous a pas souvent habitués à ce niveau de points. 

          Samedi marathon: cocorico et on applaudit Claire Lefort et Darwin qui passent en tête la ligne d'arrivée devant Jonathan Meuwis ( Bel), et Clément Deschamps. Les meilleurs du dressage ne sont pas tous au rendez vous du classement de l'épreuve, mais la morale de l'histoire, et que l'on connait "par cœur", c'est que les points gagnés au dressage récompensent le travail de tous les jours.

          Kelly Houttapels Bruder, Alexander Bösch, Claire Lefort ou Marie Schiltz s'en félicitent, ces 4 meneurs sont de bons prétendants à la victoire finale grace au dressage. Le marathon a laissé des traces, renversements de Franz Schiltz et de Magalie Aillaud et de 3 autres attelages chez les poneys... voilà bien longtemps que l'on avait vu telle hécatombe. Rassurez vous, pas de bobo ni pour Magalie ni pour personne. Pas de reproche non plus au chef de piste, c'est aux meneurs et coéquipiers de gérer vitesse et trajectoire! Laure Philippot est un peu en retrait, mais quelles surprises peut révéler la maniabilité de dimanche, sélective ou non ?

           Claire Lefort nous envoie ce petit mot: " Evidemment ravie de Darwin, et en premier lieu de son dressage. Il continue de progresser dans ce test. Nous avons fait une séance de travail avec Murielle Léonardi ( Responsable Dressage des Jeunes cavaliers à la FFE), il y a 15 jours et cela a vite porté ses fruits. Au marathon Darwin est formidable, une petite anicroche au 6, mais il n'en tient pas rigueur. Un amour de cheval ! "

Claire Lefort et Darwin

 

          Dimanche maniabilité: Superbe 3 ème journée de concours à Sélestat ! Dans la matinée, Claire Lefort et Darwin ont mis une grosse pression sur les concurrents proches du podium,  en bouclant la maniabilité par un score nul sur le parcours. L'ordre de départ avait partagé les concurrents des solo3* en 2 groupes, permettant ainsi aux meneurs possédant 2 chevaux de "récupérer" entre les 2 tours . Bonne initiative à saluer. On voyait bien sûr les premiers résultats de l'après midi, que la performance de la meneuse de Montauban n'était pas facilement réalisable, et on se prenait à rêver d'une victoire française.

          C'est d'abord Marie Schiltz 3 ème au classement A+B  qui a bouclé le tour sans faute, ajoutant elle aussi une ultime pression à Kelly Houtappels Bruder, la dernière à s'élancer sur la piste en titulaire de la première place du classement provisoire.

           Kelly et Flip n'ont pas tremblé, juste une demie seconde de temps dépassé au chronomètre, une championne reste une championne ! Le podium est féminin, Canada, France, Luxembourg. Jean Michel Olive (6 ème) et Clément Deschamps (7ème) sont restés dans le top 10. Déception certaine pour Laure Philippot qui malgré 2 très bons dressages avec ses 2 chevaux, ne parvient pas à rester dans le haut du classement, ni avec le marathon, ni avec la maniabilité.

          Quel avenir pour Claire et Darwin ?

          On ne va pas cacher son plaisir de voir le couple accéder  au seuil d'une victoire significative après seulement 3 CAI, Darwin âgé de 9 ans a l'avenir devant lui, ses progrès sont constants. La meneuse - dresseuse - entraineuse - éleveuse - gère à ce jour une carrière sans faute du cheval. Et puis, je me fais un auto-compliment pour l'occasion (rires). N'avais je pas prédit un bel avenir pour ce cheval après l'avoir vu à Lisieux en juin 2021? J'en ai témoigné ici même. Oui c'est réjouissant, après la révélation d'Edouard Morichon à Kronenberg il y a une semaine, nous voilà faire le plein d'espérance. L'attelage solo international français parait assurer le renouvellement de la génération. Il y a aussi dans le tiroir d'autres réserves, mais chut ...

          Le cheval d'attelage a t il d'autres sources que le KWPN ?

          Comme indiqué plus haut, Claire élève aussi des chevaux. Darwin est un pur produit de "la maison". Le cheval est issu du croissement  d'un Welsh Cob et d'une Poney Français de Selle  (Féline), cette dernière ayant pour père ... un cheval arabe.

          Comme quoi le cheval "pratique, ayant des origines de carrossier (welsh cob pour le cas de Darwin), et  ayant bon mental" peut aussi témoigner de performances internationales. Le Franche Montagne n'en est il pas un autre exemple, et peut être que les expériences de croisement du boulonnais ou du cob normand avec d'autres races ne sont pas suffisamment ou totalement développées ? Je pose la question comme ça, je n'y connais rien en la matière, Darwin ne fait que m'interroger !        

          Enfin, un ultime cocorico: vous avez regardé 4400 fois les résultats de Sélestat. Vous l'avez fait 3900 fois pour Kronenberg.

          ©JCG/attelage.org


  Commentaires