Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 19/08/2019 10:23:53
Rubrique : Reportages, lu 986 fois. Pas de commentaires
Partager

DONAUESCHINGEN Chp d'EU: le malheur des uns fait le bonheur des autres


 

 

 

          EDITORIAL: Neuf équipes et 2 meneurs en individuel sont au départ. La Suisse et la Pologne ne présentent qu’un attelage. La Hollande est grande favorite, seulement 3 nations devraient se départager pour le reste du podium : BEL,  FRA,  GER. Les autres nations sont en principe un peu plus loin au classement international. La GBR montre des signes de progrès. C’est tant mieux car la catégorie peine à susciter des vocations à ce niveau. C’est bien dommage, voir même inquiétant. Notez que l’équipe Tchèque est composée de 3 membres de la famille Nesvacil : Jir, Jiri et Radek, l’équipe Hongroise de Dobrowitz père et fils. L’Allemagne nations organisatrice présente 12 attelages.

Après le dernier concours d’Aix la Chapelle en juillet, la presse hollandaise s’est largement fait l’écho de la victoire de son équipe (plus de 40 points) sur l’équipe de France arrivée pour la première fois de son histoire à la seconde place sur ce concours.

Qu’en est-il exactement du niveau international des équipes hollandaise, française, allemande et belge à la veille de ce Championnat d’Europe ?

 

La Hollande et les autres …

 

Pour évaluer les évolutions et la situation, un concours de référence comme celui d’Aix la Chapelle est un bon indicateur. La qualité des conditions de dressage, marathon et maniabilité sont constantes d’une année sur l’autre. 

Si l’on veut bien remonter sur les 3 dernières compétitions d’Aix la Chapelle, dans le tableau suivant sont notés les écarts des nations avec l’équipe hollandaise, toujours à la première place et à peu près avec le même nombre de points.  

 

         

Conclusions selon ce tableau des résultats d’Aix la Chapelle sur ces 3 dernières années.

         

Jamais l’écart entre l’équipe hollandaise et l’équipe suivante n’a été aussi important.

          Au cours de ces 2 dernières années, des équipes comme la Hongrie et la Suède sont devenue de simples figurants. On peut y ajouter l’équipe Suisse qui ne figure pas dans ces résultats. Pour former une équipe il faut être au moins 2.

          L’équipe de France est à peu près à même distance de points de l’équipe hollandaise durant ces 3 années, (40-50), mais elle passe de la 6ème place en 2017, à la 4 ème en 2018, puis à la 2 ème place cette année.

          Les équipes allemande et belge augmentent régulièrement d’année en année, leurs points vis-à-vis de la hollande, ce qui explique la seconde place française, l’équipe est restée plus constante dans ses résultats ces 3 années. 

          Qu’en sera-t-il sur ce Championnat d’Europe, c’est une autre épreuve….    

         

La FFE aligne la sélection habituelle (Aillaud-Coudry-Horde), sélection à laquelle vient se joindre Sébastien Vincent.

          Le timing du concours est des plus classique : jeudi visite vétérinaire, vendredi dressage, samedi marathon et dimanche maniabilité. Toutefois la maniabilité se fera en 2 tours pour les meneurs étant dans le premier quart du premier tour. Le second tour sera couru compteur remis à zéro. C’est le résultat de cette seconde maniabilité qui sera pris pour le calcul déterminant le classement final. Le chef de piste est Johan Jacob (Ned), il a été l’auteur des pistes de Genève, Londres, Mechelen et Bordeaux pour la Coupe du Monde FEI. Il est réputé pour proposer des pistes difficiles. 

          * Coup dur pour l'Allemagne. Un cheval d'Harm Mareik est refusé à la visite vétérinaire. Elle ne sera pas dans l'équipe. 

 

 

Vendredi dressage: 10h ... 1h de dressage insipide ! vous avez dit dressage  international ? ... ouf un peu plus tard Dries Degrieck (Bel) relève très sensiblement l''impression de ce début de championnat.

Anthony Horde: pas cool le speaker micro ouvert pour l'entrée et l'arrêt de l'attelage ! la reprise n'est pas bonne (64,03), mauvaises attitudes et manque de stabilité des chevaux, les allures ne sont pas là non plus. 87,5 % de cohérence des juges sur les notes (écarts -2pts par note).

Von Stein (Ger) n'est pas Harm Mareik, il la remplace dans l'équipe,  mais il fait bien le job au dressage avec 47,58 pts. Il prend la première place au provisoire devant Koos de Ronde !  derrière les mauvais dressages se poursuivent.

49,38 pour Harm Mareik qui prend la 3ème place. Bon,  après 16 passages seulement 4 dressages "regardables",  ... ce n'est pas la joie ! à plus tard ... 

 

  De retour sur les ondes pour découvrir la victoire de Benjamin Aillaud devant Isjbrand Chardon ! J’ai hâte de lire la presse hollandaise demain. Bravo Ben c’est la consécration d’une progression constante au dressage. A noter que les appréciations des juges ont été fluctuantes pour Isjbrand Chardon (7eme -2-6-1-1). Bram Chardon est 3 ème. 

Toutes les nations favorites ont placé un meneur sous les 50 pts : Georg von Stein (Ger), Glenn Geerts (Bel), Anna Sandmann (Ger).

Par équipe la Hollande prend ses distances, GER,FRA, BEL sont au coude à coude. La GBR 5ème confirme ses progrès.

 

Samedi marathon. Benjamin Aillaud partira à 10h45

Naufrage couleur orange

Du jamais vu sans doute dans l’histoire de la haute compétition d’attelage à quatre chevaux. En un marathon la Hollande perd pratiquement tout espoir de podium par équipe. Deux de ses meneurs, parmi les plus chevronnés de l’élite mondiale ont mis un genou à terre. A commencer par Koos de Ronde qui écope de 35 points de pénalités (problème phase A semble-t-il) . Le calvaire ne s’arrête pas là avec l’élimination d’Isjbrand Chardon un peu plus tard pour un renversement de l'attelage sans gravité (obst4). Cependant l’espoir d’une tête couronnée chez les « oranges » est encore là, Bram Chardon second au marathon prend la première place du classement provisoire avec un peu plus d’une balle d’avance sur Benjamin Aillaud.

 

 L'autre surprise de ce marathon nous vient  de l’équipe allemande qui reprend des couleurs avec l’introduction de jeunes (A.Sandmann-M.Brauchle), avant que d’autres comme Christof Sandmann se refassent une santé. C’est Mickaël Brauchle qui remporte ce marathon, von Stein « le remplaçant » terminant 3 ème. Un résultat d’ensemble un peu « surprise », Anna Sandmann a franchi la ligne d’arrivée à la 8 ème place. L’Allemagne prend la tête du classement par équipe.

La Belgique a bien résisté, notamment avec Glenn Geerts (4 ème) et Dries Degrieck (10 ème). La voilà seconde au classement par équipe.

Benjamin Aillaud a fait un bon marathon et reste accroché au podium. Les écarts sont faibles, tout est possible demain. Par équipe la France est actuellement 3 ème devant la Hollande.

Rien n’est joué, même si l’Allemagne a pris un petit coussin d’avance d’une quinzaine de points. Le suspens tiendra jusqu’au dernier passage. 

 

Dimanche maniabilité : premier départ 8h30 pour Isjbrand Chardon. Dépité sans doute de devoir se lever plus tôt qu'à l'habitude c'est10,61 pts pour le meneur hollandais. Anthony Horde 3pts, c'est dans la norme en ce moment de la compétition. 

Mark Weusthof (Ned) 25 ème signe le premier sans faute.

Koos de Ronde a fait l’économie de la maniabilité, la Hollande s’est éliminée du classement par équipe. Ce n’est pas la chute de l’empire, il en faudra plus pour faire vaciller la nation phare des grandes guides.

 La maniabilité n’a pas été aussi sélective que l’on pouvait le redouter, la main de Bram Chardon n’a pas tremblé, juste pour une balle. Une première consécration pour le jeune homme, ce n’est certainement pas la dernière.

Benjamin Aillaud a conservé la médaille d’argent promise, et Gleen Geerts a subtilisé la médaille de bronze à Georg von Stein, ce dernier n’avait droit qu’à une erreur et il l’a faite. L’Allemagne place son équipe dans les 7 premiers du classement avec Christof Sandmann. L’avenir est serein pour eux. En l’absence des hollandais, ils occupent provisoirement le trône laissé libre.  

La Belgique avec Glenn Geerts (3ème), Edouard Simonet (8ème) et de Grieck (9ème) place ses 3 meneurs dans le top ten du concours. Elle signe également un résultat homogène.

 

L’homogénéité c’est ce qui manque à l’équipe de France, tirée vers le haut par un Benjamin Aillaud qui maitrise les 3 tests du concours. Impeccable et régulier tout le week end, avec en poche la première place du Dressage, meneurs hollandais compris, c’est la grande satisfaction pour les couleurs françaises. Thibault Coudry a rempli son contrat, il termine 12 ème assurant une 3 ème place à l’équipe avec une maniabilité sans faute. Le réserviste Sébastien Vincent a joué une rentrée très honorable (18 ème), même si tous les secteurs sont à améliorer. Il pourrait devenir le 3 ème titulaire de l’équipe si Anthony Horde décevant (23 ème), ne se redresse pas, il n’a pas apporté les points de marathon que l’on attendait.   

 

La saison est terminé pour les teams, du moins l’objectif de la saison est maintenant derrière. Place à la Coupe du Monde FEI qui débutera à Lyon en novembre.  

 

© JCG/attelage.org

 


  Commentaires