Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 03/06/2019 09:56:46
Rubrique : Reportages, lu 674 fois. 4 commentaires
Partager

Week end à VALKENSWAARD et BORNEM: les maniabilités ont été décisives


 

    VALKENSWAARD   CAIO4*- H4 et CAI3*-H2

 

Valkenswaard fait le plein avec 42 attelages chez les AT2 et 30  chez les AT4. Chez  les pairs, il manque Sandro Koalick (Ger), le vainqueur de Windsor ou bien encore le suisse  Beat Schenck.  A 4 chevaux, Chester Weber, Bram Chardon,  et Jérome Voutaz ne sont pas sur la feuille des engagés, ils sont attendus à Saumur dans une semaine. La compétition est donc aussi ailleurs, entre les organisateurs qui cherchent les têtes d'affiches capables d'attirer sponsors, spectateurs et médias. Le CAI de Bornem s’ajoute cette année au calendrier international à une semaine de Saumur. Faut-il  réguler le calendrier ou laisser faire la loi de la jungle et que le meilleur gagne ? La décision appartient à la FEI si elle souhaite gérer la multiplication des concours internationaux et la concurrence, ce qui n'est pas forcément évident.

A Valkenwaard, le Trophée Van der Wiel (1 harnais solo) récompensera la meilleure  équipe chez les pairs comme chez les teams. Les équipes sont composées d'un meneur "pro" et d'un meneur "amateur, c'est une spécificité du concours.  Autres avantages en nature, Zilco Europe fournira au vainqueur du marathon des teams 4 harnais. Ajoutons encore à cela le Pitt Bike Challenge qui récompense d'un vélo cross électrique le vainqueur de l'épreuve de maniabilité de précision et de vitesse (gagnée en 2017 par Michaël Sellier).

         Le concours sera particulièrement  révélateur des  ambitions chez les teams. La performance de l'équipe de France est attendue après sa seconde place à Windsor, car ici c'est une épreuve autrement plus significative qui attend les français. Toutefois l'absence d'Edouard Simonet sur la liste de la visite vétérinaire, prive l'équipe de Belgique de son leader et réduit de beaucoup l'analyse des performances du résultat par équipe. La première place ne devrait pas échapper à l'équipe Hollandaise, 2 piliers sont là, Isjbrand Chardon et Koos de Ronde. Le retour de Mark Weusthof a plutôt été positif, il peut pallier une défaillance.

         Une nouvelle meneuse, en la personne d'Elizabeth Lawrence (Aus), fera ici ses débuts avec 4 chevaux. Sa dernière sortie remonte à ... Izsak en 2014 pour le Championnat du Monde à ... 1 cheval. Elle mènera Bajnok, Demi, Conversano Pocker et Barni 68, 4 chevaux que l'on a vu brillamment concourir sous les guides de Boyd Exell. Gageons qu'elle a certainement fait une préparation ad hoc chez ce dernier pour réapparaitre après une si longue absence au main d'un team. Alors révélation performante ou pas ? Si oui,  l'Australie serait dotée d'une équipe, un nouveau challenge du meneur australien ? mais on n'en est pas encore là... réponse à la fin du concours, ce sera notre fil rouge. Petite info pour ceux qui n'auraient pas encore l'information: Sébastien Mourier a quitté l'écurie de Boyd Exell à Valkenswaard,  pour rejoindre le Canada. On lui souhaite bonne chance.

Mercredi visite vétérinaire à partir de 11h -  15h 11 déclaration des partants, Thibault Coudry n'est pas sur la liste. Voilà le classement par équipe qui perd vraiment de l'intérêt!

Jeudi dressage AT2: Oh là là ça cogne chez les juges... F.Dutilloy 60.17, JE. Triadou 67,49. Amély von Bucholtz (Arg) à 49,78 est elle aussi au dessus de ses scores habituels. 

* Maxime Maricourt un bon carton à 53,7 . Très bon score de Franck Grimonprez qui prend la tête du concours: 49,64. Un peu plus tard Tor Van den Berge (Aus) passe devant avec 47,31 pts. Ce n'est pas un inconnu, il a terminé second du dressage en début d'année à Kronenberg (44,45 pts). Aussi à l'aise à l'attelage qu'en Dressage, il a participé au Grand Prix de Dressage de Sydney en 2017 avec un cheval hanovrien, Lauries AS. Son point faible, le marathon. 

http://www.attelage.org/articles/userfiles/Image/allemagne%5b1%5d(114).gif* Pour conclure, l'incontournable Schwitte Lars (Ger) prend la tête du concours avec 45,91.

Vendredi dressage des teams: Selon nos sources, Thibault Coudry aurait un cheval de malade, d'où son abandon.

 * Notre fil rouge n'est pas "dans le coup":  Elisabeth Laurence 81,94 pts ! comme aurait dit Coluche, "on se perd dans les conjonctures" . Christoph Sandmann (Ger) et Frederic Personn (Swe) font leur retour dans le cadre 50-55.

http://www.attelage.org/articles/userfiles/Image/australie%5b1%5d(42).gif* Benjamin Aillaud sur le podium avec Boyd Exell et Isjbrand Chardon. 

Samedi marathon: Malgré son dressage catastrophique Elisabeth Lawrence est autorisée à partir sur le marathon avec 81,75 pts au dressage. Au dessus de 80 pts de pénalités, le concurrent ne peut  prendre le départ du marathon, SAUF accord du Président du Jury qui peut juger l'attelage non dangereux. Les mauvaises langues diront que la nationalité de la concurrente n'est pas pour rien dans la décision du jury. Les même mauvaises langues s'étonnent de voir la concurrente participer à un CAI 3* sans jamais avoir participé à une épreuve internationale à 4 chevaux. Cependant si notre interprétation du règlement FEI est exact, la qualification de participation à une épreuve 3* peut être obtenue dans n'importe quelle catégorie... ce qui est le cas ici. Voilà pour la partie réglementaire... 

Côté sport on peut imaginer que toute la Hollande rêve de battre le meneur australien sur ses terres. Isjbrand Chardon et Koos de Ronde sont affutés pour cela. 

          2 chevaux: Encore un bon marathon de Franck Grimonprez, 3 eme malgré du temps perdu sur le dernier obstacle. Il remonte ainsi en tête du classement. Bravo, on croise les doigts pour demain. François Dutilloy a été régulier dans la moyenne des temps. Jean Etienne Triadou encaisse 20 pts de pénalité pour une erreur de parcours  sur l'obstacle 3. Lars Schwitte n'a pas été au mieux, il est  à la 15 ème place. 

          4 chevaux: Benjamin Aillaud éliminé pour erreur de parcours non rectifié ! Anthony Horde fait un bon marathon (8ème), mais à distance des meilleurs. 11ème au classement général il peut rentrer dans le top 10. Voila pour les français. Ce n'est pas un hollandais qui s'impose face à Boyd Exell 3 ème, mais le belge Gleen Geerts et Koos de Ronde pour moins d'un  dixième de seconde. L'australien prend une bonne avance sur Isjbrand Chardon avant la maniabilité. Ce marathon nous apporte d'autres informations, comme la venue dans le top ten d'Harm Mareik (Ger) ou Georg von Stein (Ger). On n'avait pas vu l'Allemagne aux avant postes depuis longtemps. Christoph Sandmann habituellement tête de fil de cette équipe n'avait pas été sélectionné. C'est aussi une surprise que de voir 2 meneurs de Grande Bretagne Bowman-Ripley  et Daniel Naprous se rapprocher de la 10 ème place, même avec quelques points de plus. Il y a tout de même encore 15 concurrents derrière. Le marathon a fait quelques dégâts avec 4 éliminations.

          Et notre fil rouge ? Il a fait son petit bonhomme de chemin, terminant sans surprise à la fin du classement: plus de 3 mn dans l'obstacle 2 et autres temps du même genre. On peut imaginer que ne partant pas en dernière position, il y a eu quelques attentes pour les autres meneurs à l'entrée des obstacles. Tout cela est-il bien raisonnable? Et le public spectateur ? Notre sport n'a rien à gagner de telles situations !

 Dimanche maniabilité: Les français trébuchent sur la maniabilité et les hollandais se régalent.  Ils sont les tenants des 3 places du podium au classement général. Les français doivent vite trouver les solutions car la saison avance, et sans maniabilité pas de podium au Championnat du Monde. Théo Timmerman empoche le concours devant Stan van Eijk  qui n'était que 20 ème au dressage (58pts), et  Raymond Lettboer. Franck Grimonprez 4 ème, François Dutilloy 15 ème, Maxime Maricout 31ème, Jean Etienne Triadou 37ème.   

 

Franck Grimonprez

 

4 chevaux: Notre fil rouge a pris son temps, 65 pts de pénalité mais pas de point sur la piste. Elle a du passer les portes au pas ...?

Gleen Geerts éliminé à la maniabilité, l'Equipe belge rejoint l'Equipe de France sur le banc de touche. Les allemands continuent de nous surprendre. Harm Mareik remporte la maniabilité, elle aura fait un très bon concours, terminant à la 4 ème place mais à moins de 3 points d'Isjbrand Chardon, 2 ème derrière Boyd Exell largement vainqueur ici.

Anthony Horde a confirmé sa position dans le top 10, il termine 9 ème du concours. 

Enfin pour terminer sur une nouvelle qui va en satisfaire beaucoup, l'organisateur a annoncé que l'édition 2020 serait reportée du 15 au 19 juillet. 

 

                  BORNEM  CAI 2* 

          Les français engagés: Anna Christmann, Delphine de Jotemps, Carine Poentis, Anne Violaine Brisou, Richard Ferré. Une bonne occasion pour Delphine de Jotemps  de se rattraper après un concours de Lisieux décevant. Pour Carine Poentis l'homme à battre de référence est Pieter Van den Broeck (Bel). Anne Violaine Brisou va évaluer Haronica face à Galen V (Laure Philippot), le cheval n'est pas encore sorti cette saison . Il était 3 ème au Pin et 1 er à Lipica l'année dernière.   

De la part de JP Brisou: " Visite vétérinaire ok pour tous les français. L'organisation du concours est excellente, le terrain est privé et non pas  un hippodrome comme pourraient le laisser croire les photos. Il y a de la concurrence dans chaque catégorie. Chez les solos, Siebers vice Championne du Monde, les Schiltz père et fille, Laure Philippot et l'équipe B allemande."   

 

Détente libre

Les carrières... 30 mn , 10 mn et carrière du concours                  

    

Jeudi dressage.

http://www.attelage.org/articles/userfiles/Image/belgique%5b1%5d(21).gif *Carine Poentis 53,11 pts. Elle en termine à la 8 ème place, il y avait 21 partants dans la catégorie 2 poneys. Le vainqueur est belge, c'est  Pieter van den Broeck comme annoncé dans le préambule. 

* Le fait saillant du jour, Gérard Leyten (Ned ) place ses 2 attelages en tête du dressage chez les pairs chevaux. 

Vendredi dressage suite:

http://www.attelage.org/articles/userfiles/Image/hollande(21).gif *1 poney: Anna Christmann et Delphine de Jotemps au dessus des 60 points pour respectivement une 5 ème et 6 eme place. Pilj Tamara (Ned)  se détache nettement avec 44,07 pts. 

http://www.attelage.org/articles/userfiles/Image/belgique%5b1%5d(22).gif* 1 cheval: Laure Philippot (Bel) est en pleine progression. Elle coiffe Saskia Siebers de 5 points et Anne Violaine Brisou de 18 points (98 % de cohérence des juges selon notre critère % d'écart de note < 2pts par figure).

Samedi marathon: Delphine de Jotemps 5 ème temps sur les obstacles mais une porte à l'envers dans l'obstacle 3. 

1 cheval : l'écart Siebers/Philippot se ressert, les 2 meneuses sont pratiquement à égalité. La maniabilité va être décisive. Avantage à Saskia Siebers qui connait la pression des grands évènements. 

http://www.attelage.org/articles/userfiles/Image/france%5b1%5d(94).gif2 poneys: Carine Poentis remporte nettement le marathon de Bornem,  s'accrochant de fait à moins d'un point de Nico van Praet avant la maniabilité. Bravo Carine, on croise les doigts pour demain.

JCG: On aimerait tellement te voir sous les 50 en dressage ...

Carine Poentis: "Au dressage je prépare mes autres poneys avec les anciens, et du coup mes poneys de tête étaient un peu perturbés ici. On les a remis ensemble que lundi car je ne voulais pas sortir ma nouvelle paire de dressage, car il y a les meilleurs meneurs à 2 poneys sur ce concours. Aujourd'hui c'est une très belle victoire, car le marathon est extrêmement technique, comme il le sera au Championnat du Monde. J'ai roulé uniquement très propre, sans mettre trop de vitesse, donc tout va bien ! "

Dimanche maniabilité:  

http://www.attelage.org/articles/userfiles/Image/hollande(22).gif Une bonne maniabilité pour Anne Violaine Brisou qui progresse à la 10 ème place. Saskia Siebers impériale. 

          Anne Violaine Brisou fait le débriefing du concours de Bornem: " Bornem a très bien reçu les concurrents. Les installations, les sanitaires, les carrières tout était parfait. Les obstacles de marathon étaient aussi très bien, certains étaient physiques, il y avait deux buttes et un gué. Les obstacles étaient un peu longs, de même que la phase A (8 km), mais très agréable. La phase B est à revoir, elle est trop tirante. On en a parlé avec les organisateurs, c'est une difficulté qui va être revue. À noter un arrosage entre chaque concurrent et passage d'une barre avec le  tracteur. L'organisation était vraiment très vigilante à tous les détails et à la bonne qualité du sol. Bravo donc aux organisateurs.

          Je ne suis pas déçue du dressage, il y a quatre grosses fautes sur la reprise. Le cheval n'était pas toujours connecté avec moi, c'est un jeune cheval encore regardant. À ma demande de déclenchement d'une cession il ne m'a pas écouté, il me fait un départ au galop à faux, il fait un galop dans le dernier allongement par ma faute par ce que j'ai continué de pousser comme une "gourdasse" alors que le cheval était top. Je suis encore contente d'avoir 58. J'ai bien aimé le cheval, il avait de l'énergie, peut-être un peu trop. Comme m'a dit Mark Wentein il allait fort, trop fort. Il se jetait aussi dans les départs au galop. Techniquement il est prêt pour ces reprises, il faut juste ajuster les demandes.

          Je suis contente du marathon car le cheval a progressé. En Alsace le cheval ne s'occupait pas beaucoup de moi il regardait l'environnement. Au moins ici il était disponible. Je n'ai pas demandé trop fort, et je n'ai pas pris les options courtes ce n'était pas le but, il est encore en construction et le terrain entre les obstacles était fatiguant.

          A la maniabilité ce matin j'ai senti le cheval fatigué. Il faut gérer ces moments-là. J'ai fait très peu de détente, et je lui ai juste demandé de tenir trois minutes. Il a vraiment fait le parcours avec son cœur. Il y avait un demi-tour pour aller à la 20, et la je l'ai senti baisser de pieds, et sur ma demande il s'est relancé. J'ai bien aimé voilà, c'est un cheval courageux … On est rentrés au pas, je crois n'avoir jamais marché aussi lentement ! Maintenant un grand repos et un reste de saison plus calme. Le cheval est sur la courbe de progression attendue.

          Laure Filippot fait un très beau dressage, je dirais même "très Dressage" de bout en bout. Saskia maitrise vraiment bien les trois tests."  

          Déception chez les paires poneys, Carine Poentis laisse échapper la victoire sur la maniabilité. Elle reste sur le podium à la 3 ème place. La maniabilité ce week end, aura été un test difficile, ici comme à Valkenswaard pour beaucoup de meneurs français.

© JCG

 


  Commentaires
-teams par Kelly (03/06/2019 12:08:11)
on voit combien les absences de Sébastien Mourier et Fabrice Martin font défaut.
-mauvaise pensées par Country53 (03/06/2019 19:35:08)
je trouve dans vos propos une envie de polemique et de revanche malsaine qui n'apportera rien au sport.peut etre un peu d'amertume de ne pas avoir de chevaux dans les teams de l'equipe de France.et je conçois que le classement d'Anthony Hordé ce week end ça pique pour les détracteurs de l'organisation de l'equipe de france.le travail toujours le travail dans la serenité .
-je partage par JeanClaudeGrognet (03/06/2019 19:47:25)
d'accord avec Kelly, une politique sportive saine ne va pas en diminuant les forces ...
-Encourageant par Framar (03/06/2019 20:37:57)
Les petites remarques concernant la proximité de date Valkenswaard et Saumur auraient-elles fait mouche?
F Martel dit FRAMAR