Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 12/02/2019 16:52:59
Rubrique : Interviews, lu 1039 fois. Pas de commentaires
Partager

RENAUD VINCK: '' rupture consommée !''


 

        >>>>>>>>>>>>>> 

               

                JCG:  allô, allô … Bonjour Renaud, je viens aux nouvelles…

         RV:  " C'est fait, j'ai signé il y a quelques semaines l'acquisition d'un ancien centre d'entraînement de trotteurs, pas très loin du Haras du Pin à Roiville. Je vais y monter un centre thérapeutique en lien avec une clinique vétérinaire, pour des soins post traumatiques chez le cheval. On n'y fera également de la remise en forme et  ré-athlétisation, mais également préparation de chevaux à la compétition pour les meneurs. Des travaux sont en cours, et je pense raisonnablement une ouverture du centre de soins au début de l'été. Le nom de ce centre s'appelle  l'INSEC (Institut Normand de Soins et d'Entrainement du Cheval). En attendant je loue des installations dans un centre équestre où je travaille les chevaux qui me sont confiés. Sont  actuellement engagés avec moi pour cette saison, Jean-Claude Campoli qui prépare un attelage de deux chevaux, Michaël Barbey (Sui) et Éric Renaud (Sui) doivent  y amener leurs  jeunes chevaux" . Je serai à Évreux avec Jean-Claude Campoli pour son premier concours.

         JCG : Et pour toi la compétition ?

         RV: " Je suis à la recherche d'un cheval de 7-8 ans, pour faire du haut niveau ayant un peu d'expérience à l'attelage.

         JCG : Que devient Lanzaro ? ton successeur à l'Ecole du Pin est-il aujourd'hui désigné ?

         RV : " Ma sortie de l'IFCE est de fait un soulagement pour moi. J'ai aujourd'hui une parole libérée. Nous n'étions plus d'accord sur le fond et sur l'avenir tant pour le personnel que pour les établissements. Mon successeur est connu, c'est Fabrice Martin. L'IFCE lui confie Lanzaro. J'avais fait des propositions pour racheter le cheval, mais je n'ai pas été suivi. J'avais le soutien de la FFE. Fabrice est un bon technicien, je lui souhaite bonne chance ".  

         © JCG/attelage.org


  Commentaires