Article proposé par AOCAF, paru le 10/01/2019 12:04:01
Rubrique : Informations générales, lu 800 fois. Pas de commentaires
Partager

JACQUES JOURDANNE nous a quittés


 

 

 

 

photo les Haras Nationaux

 

         Un grand monsieur de l’attelage français et du monde du cheval vient de quitter ce monde en la personne de Jacques Jourdanne, officier des haras et emblématique directeur du haras des Bréviaires à coté de Rambouillet.

 

         Pour les plus jeunes évoquer Jacques Jourdanne c’est l’inconnu, pour les plus anciens comme moi c’est évoquer un personnage important, un des piliers du monde du cheval comme l’était il y a encore une trentaine d’années les directeurs de haras national. Il appartiendra aux responsables du monde de l’élevage et des sports équestres de lui rendre hommage pour ce qui les concernent.

 

         Pour ma part le nom de Jacques Jourdanne apparait à la fin des années soixante dix lorsque la compétition d’attelage est relancée en France sous la forme actuelle avec trois épreuves. Monsieur Roger Deplanche, le père de Franck, en est un des éléments moteurs et la région de Rambouillet est alors un des lieux les plus actifs. Il est donc normal que le directeur du haras de la circonscription s’y intéresse d’autant plus qu’à l’époque les directeurs de Haras recevaient dans leur formation une initiation à la conduite des attelages en particulier à quatre. N’oublions pas que le premier président de l’association française d’attelage était Adrien Drion ancien directeur du haras de Compiègne puis contrôleur général de cette vénérable institution et grand meneur devant l’éternel.

 

 photo Pierre Aymeric

         Dans un article publié dans la revue l’éperon en 1986 lors d’un tête à tête avec Jacques Bastin-Lavauzelle Jacques Jourdanne se considérait comme un homme heureux ayant ses chevaux à coté de son bureau. Bien que fonctionnaire et menant des chevaux appartenant aux haras nationaux il assumait une partie des frais de participation aux concours. Il ajoutait que sortant d’agro il aurait pu aller dans le privé, faire fortune et ainsi avoir son attelage à quatre personnel mais les choses étaient bien comme cela.

 

         Relater le palmarès de Jacques Jourdanne nécessiterait des recherches importantes mais j’ai noté qu’en 1986 au championnat de France organisé à Fontainebleau par l’AFA il avait obtenu une troisième place derrière Gerard Sainte Beuve et Franck Déplanche. Cette même année il avait été sélectionné pour participer au championnat du monde à Ascot mais n’avait pas eu la possibilité de s’y rendre. Pierre Aymeric nous rappelait hier soir que lors du championnat d’Europe de 1979 au haras du Pin Jacques Jourdanne avait terminé 4ème du marathon derrière trois meneurs hongrois. En consultant les programmes du concours d’attelage international de Compiègne nous constatons sa participation tous les ans de 1982 à 1986.

 

  photo Pierre Aymeric

         Au chapitre des petites histoires le même Pierre Aymeric rapportait qu’au concours de Samatan (concours très connu à l’époque dans le Sud-Ouest) en 1979 ou 1980 un villageois, le voyant arriver aux guides de son team en grand uniforme, a dit à son copain qui l’accompagnait "Regarde il y a même un gendarme". (Les képis des gendarmes étant quasi identiques à l'époque) et cela nous avait fait sourire

 

 

 photo Pierre Aymeric

 

         Jacques Jourdanne a posé les guides de compétiteur à la fin de l’année 1986 et les chevaux ont été confiés à Louis Basty. La voiture de présentation, un phaéton avec sellerie verte, est désormais à Uzès.

 

         Les obsèques de Jacques Jourdane se dérouleront à Pepieux (11700) le vendredi 11 janvier 2019 à 10h30 suivi de l’inhumation au cimetière du même lieu. 

         Nous penserons bien à lui et à sa famille demain et souhaitons que sa mémoire soit honorée sur les premiers concours de la saison

 

         Ribècourt le 10 janvier 2019                                      Jean François Trangosi

 

 

 

 

 

 

 

 


  Commentaires