Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 31/12/2017 08:34:51
Rubrique : Interviews, lu 1349 fois. 4 commentaires
Partager

Une Commission pour quoi faire? réponse de MARTINE FILLON


 

 

         Martine Fillon est nommée Présidente de la Commission Attelage à la Fédération. Une nomination qui porte beaucoup d'espoirs, il y a tant à rénover, il y a tant à fédérer, il y a tant à faire pour se hisser au niveau des meilleures nations de l'attelage, il y a tant à faire pour entrer dans la modernité.

 

         Martine Fillon est d'un caractère dynamique on le sait, motivée elle l'est, c'est aussi une rassembleuse, autant d'atouts pour réussir une mission difficile qui va nécessairement ébranler les chapelles mais ce n'est que mon avis...

 

         Voici ses réponses à mes questions.

 

         JCG: cette Commission Attelage a-t-elle des membres permanents et en aura-t-elle ?

        

         Martine Fillon: "pour le moment les membres permanents de la Commission sont Quentin Simonet, Régis Bouchet et moi-même. L'objectif est d'élargir cette Commission en faisant appel aux acteurs de la discipline, techniciens de l'attelage, organisateurs, meneurs, et enseignants. Des démarches sont en cours. L'une des premières choses qui doit être mise  en place, est une réunion avec les "référents attelage" de toutes les régions. Ça va être fait courant janvier, au plus tard début février. Ce sera l'occasion de faire un état des lieux, et de mutualiser toutes les actions et idée positives que l'on ne manquera pas de trouver chez les uns et les autre."

 

         JCG: quel est le périmètre de la Commission ? Quels sont les domaines abordables, quels sont les domaines qui ne sont pas du ressort de cette Commission ?

         M.F: "aujourd'hui on ne m'a pas indiqué de restrictions dans le champ des actions à venir. Si des observations dans le fonctionnement de la discipline me conduisent à formuler des propositions et des correctifs je le ferai, que ce soit dans le domaine des officiels ou autres. Je n'ai pas de pouvoir décisionnel, il est consultatif. Je suis force de proposition et d'organisation transversale, auprès d'abord de Quentin Simonet, et de Régis Bouchet représentant de la Commission Fédérale. Il y a une vraie volonté de la Fédération d'ouvrir la discipline à toutes les bonnes volontés, nouveaux juges, nouveaux techniciens...  ils sont invités à se faire connaître. "

         JCG:  quels sont les premiers sujets qui seront abordés par cette Commission ?

         MF: " j'ai rencontré Anne-Marie Turbé lors d'un stage à Lamotte-Beuvron. On a abordé différents points concernant les officiels des compétitions. On a parlé formation et détection de nouveaux juges, chefs de piste et autres techniciens de l'attelage. On va s'appuyer sur les compétences de ceux qui ont une expérience internationale dans tous les domaines. Il faut regarder au-delà de nos frontières pour améliorer nos concours, nos pistes, nos juges, nos meneurs.

         La volonté et l'idée première de la FFE est de dynamiser l'attelage et d'accroître son développement. Il va falloir trouver les moyens de donner le goût de l'attelage, et les moyens de toucher le monde de l'équitation pour faire connaître notre discipline. Un levier est certainement celui des enseignants, il faut aussi redynamiser les organisateurs, on voit qu'il y a des choses qui commencent à s'étioler. Il faudra donner un coup de pouce à ces derniers, en leur apportant des moyens techniques.

         L'enseignement est évidemment un gros sujet, c'est le point de départ. Il nous faut des enseignants qui entrent dans de la formation continue, il faut aussi inciter les meneurs à se rapprocher des enseignants pour progresser. L'attelage est souvent une discipline qui se pratique seule ou en famille à la maison. Il faut aussi que les juges soient plus pédagogues, et argumentent leurs observations. Il faut aussi améliorer les échanges entre les meneurs et juges. Il va y avoir pour eux une formation sur le terrain avec des attelages le 14 janvier à Lamotte-Beuvron."

         JCG: je reviens sur la question des enseignants et de la formation permanente. Y a-t-il un rapprochement prévu avec L'IFCE et plus particulièrement avec l'Ecole du Haras du Pin qui me semble détenir des compétences en matière de pédagogie, de formation, et d'attelage…?

         MF: "il faut rechercher les enseignements de qualité, c'est vrai que l'IFCE est un interlocuteur privilégié, il faut y réfléchir en effet."

         JCG: il y a beaucoup d'attente chez les meneurs amateurs, qui ne voient pas toujours très bien ce que le juge attend dans le déroulement d'une reprise de dressage. Ne manque-t-il pas pour les meneurs de différents niveaux, un guide précis de ce qui est attendu pour chaque niveau des reprises de dressage ?

         MF: " oui, et il y a une réflexion là dessus, mais il est trop tôt pour en parler. Il faut amener de la clarification dans nos reprises de dressage."

         JCG: quels sont les moyens financiers et autres dont dispose la Commission ?

         MF: " en ce qui me concerne je suis bénévole, je suis défrayée de mes déplacements et de mes hébergements  si besoin. En ce qui concerne la Commission je n'ai pas pour le moment de budget. Mais comme partout, la faisabilité doit se faire à moyens constants."

         JCG: merci Martine de nous avoir révélé les premiers pas de cette nouvelle Commission.

 

         © Interview JCG


  Commentaires
-Septique par Zebulon (02/01/2018 13:35:39)
Bonne année à tous et meilleurs voeux de réussite à notre Présidente de commission, mais...
- pas de budget
- on prend les mêmes et on recommence
Enfin, on verra bien !
-question ??? par VALEGRO (16/01/2018 14:12:28)
Que doit-on faire pour participer à cette commission Attelage ? Et à qui doit-on adresser nos idées et souhaits, etc..... MERCI
-Commission permanente ou pas par JeanClaudeGrognet (16/01/2018 17:20:58)
Normalement la Présidente de la Commission doit proposer les membres à la DTN qui accepte ou refuse. C'était comme ça avant, mais je ne sais si aujourd'hui il y a des membres permanents ou pas. Martine vous répondra certainement.
-Répnse par Jonkeer (17/01/2018 08:50:18)
Mon rôle est de faire le lien entre les différents acteurs de notre discipline et, dans ce cadre, être force de proposition auprès des instances fédérales, vous pouvez me contacter (fillon.martine@sfr.fr) je transmettrai ou répondrai selon le sujet et limites de mes champs d'action, nous pouvons également nous rencontrer.
A bientôt