Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 27/10/2017 11:33:38
Rubrique : Les références > Dressage : technique, lu 527 fois. Un commentaire
Partager

Les Cahiers d'attelage.org: le Stretching


 

Base courte, base longue, mais toujours dans la rondeur !

        

         Lors des questions posées par les internautes après la deuxième Web conférence de l' IFCE ayant pour sujet " la planification de l'entraînement du cheval d'attelage", le stretching a été évoqué. Renaud Vinck a répondu du mieux possible dans l'espace-temps qui lui était donné, mais évidemment sans avoir le temps ni la possibilité de donner des explications et des exemples précis.

         Le stretching a pour but de délier les articulations et d'étirer les muscles afin de leur redonner de la souplesse après des efforts et les contractions musculaires qui vont avec.

         Il s'agit donc de donner au cheval quelques exercices simples qui vont "dénouer"  les articulations et allonger les muscles. Ces exercices peuvent être pratiqués à pied (longe), montés sur le cheval aux trois allures, personnellement j'évite le retour à l'attelage, ne tolérant dans ce cas que l'allure du pas.

         Dans les exercices de stretching, le relâchement et la décontraction doivent être la préoccupation première du cavalier. Mais stretching ne veut pas dire "abandon"  du cheval, car même dans cette phase de récupération, le cheval doit garder sa rondeur de dressage.

Stretching ou travail d'échauffement,  la mauvaise attitude et la bonne. 

 

         Comme pour toutes actions sur le cheval, il faut être bon cavalier, ce dernier devant lui-même être très relâché, attentif à la fluidité de ses demandes (jambes, changement de direction, attitude, contact avec la bouche, rythme de l'allure convenant à l'objectif). C'est donc sur des bases longues du cheval qu'il faut travailler, laisser le corps du cheval évoluer vers l'objectif souhaité le plus naturellement possible, sans contrainte et sans demande excessive.

         Avec un cheval ayant déjà une bonne musculature et une bonne rondeur dans le travail, on pourra aussi utiliser la longe, et on recherchera la même manière l'extension d'encolure vers le bas, au pas, au trot, et au galop. Il peut être aussi intéressant si l'on dispose d'une surface limitée et fermée, de faire du stretching en liberté, ce qui permet de plus d'observer le cheval dans son attitude, sa locomotion, et l'évolution de ces dernières au cours de la séance de stretching.

         Pour ceux qui veulent en savoir plus, je les invitent à lire ce document très ardu sur la question:

         http://caretti-jeancharles.e-monsite.com/medias/files/les-etirements.pdf

Un dressage bien conduit rend le cheval heureux

 

         @ JCG

 

 


  Commentaires
-Excellent ! par Picotin (12/11/2017 13:09:40)
C'est beaucoup de travail et de technique pour arriver à cette attitude du cheval.