Article proposé par Redaction, paru le 31/08/2017 08:38:48
Rubrique : Reportages, lu 505 fois. Pas de commentaires
Partager

ROTHENBERGER, DUFOUR, SIMONET, les prodiges de Göteborg


 

 

          L'année n'est pas terminée, mais elle nous révèle déjà 3 jeunes prodiges. Ils étaient sans doute déjà connus et "dans les tuyaux", mais ils accèdent au plus haut niveau au cours de ce Championnat d'Europe à Göteborg. Les talents peuvent se découvrir et mûrir très vite, la preuve il n'est nul besoin d'être un quadra pour atteindre les sommets.

 

          Sönke Rothenberger a fait parler de lui aux J.O de Rio avec Dorothée Schneider, Kristina Sprehe et Isabell Werth: il a reçu la médaille d'or par équipe du dressage à Rio en 2016

          Il a 22 ans. Monté sur Cosmo il a exécuté au Championnat d'Europe à Göteborg  une magnifique reprise notée à  90.614%. Des notes "10" parsèment son protocole de reprise ! Le public debout avant la fin de la Kür sous une musique de rêve,  l'a ovationné.

          Malheureusement la vidéo de cette  dernière reprise est "bloquée" pour l'Allemagne, mais voici un aperçu de sa reprise dans le Grand Prix Spécial...

 

Nous cherchons souvent les raisons du peu de médiatisation de l'attelage. L'une des pistes pour y parvenir nous est donnée par Sönke Rothenberger, ... donner de l'EMOTION au public. 

 

           

         

            Une autre prodige du Dressage, la Danoise Cathrine Dufour 25 ans. Elle montait Atterupgaards Cassidy à ce Championnat d'Europe. Elle monte en dressage depuis l'âge de 14 ans, d'abord à poney, puis à cheval, et participe aux épreuves internationales des jeunes cavaliers.

          Elle monte sur le podium de Göteborg avec Isabell Werth et Sönke Rothenberger dans le Grand Prix Spécial.

JCG

 

          L'attelage a également son "prodige” en la personne d’Edouard Simonet qui, à 28 ans, monte sur la deuxième marche du podium de Göteborg, à 1,43 point d'Isjbrand Chardon. Voici ce qu'en dit le site de la FEI:

 

  

 photo fei  

Article sur la page FEI.org en date du 26 août 2017 à la rubrique « Stories » (histoires) des Championnats d’Europe.

Traduction libre de Heliosness.

Le protégé.

La jeune “fusée” belge, Edouard Simonet, prête à dépasser le « Usain Bolt de l’attelage ».

Le jeune Belge Edouard Simonet est sans équivoque quant au statut de l'homme qui a contribué à faire de lui l'un des talents les plus prometteurs de ce sport.
 "Boyd Exell est l'Usain Bolt de l’attelage. Il vous donne l’envie d’aller plus vite pour le rattraper ", a déclaré Simonet à propos du quadruple champion du monde qui a été son entraîneur et mentor pendant sept ans.
 A l’âge de seulement 20 ans, Simonet avait décidé que, pour devenir le meilleur, il était nécessaire d’apprendre des meilleurs.
 "Je suis allé chez Boyd au Royaume-Uni en 2010 pour travailler pour lui en tant que groom, a expliqué Simonet. C’était le travail, le travail, le travail, j'ai dû travailler dur tous les jours, mais ça a fini par payer. J'y étais depuis deux ans lorsque l'occasion de mener l’attelage que je conduis actuellement s’est présentée. Boyd m'a proposé de me le confier. Après une tasse de thé, j'ai dit que je voulais bien essayer."
 Simonet est revenu en Belgique en 2012 ; Boyd Exell l'a suivi en 2014, l'Australien ayant déménagé à la frontière entre les Pays-Bas et la Belgique, à seulement 15 minutes en voiture de son élève.
 "Je lui manquais un petit peu", plaisante Simonet.
Le maître a fait progresser l’élève très vite, tellement vite que, en juillet de cette année, l'élève a talonné le professeur. Simonet finit à peine à moins de 13 points derrière Exell à l'épreuve de la Coupe du Monde FEI à Aix-la-Chapelle, en Allemagne.
 "Je ne dirais pas que je l'ai presque battu mais à chaque compétition nous sommes de plus en plus proches et tout le travail acharné des cinq dernières années paie", a déclaré Simonet. Et d’ajouter : "Boyd est un ami, il m'a énormément enseigné et j'apprends encore des choses grâce à lui chaque jour".
Son ami est à Göteborg pour les Championnats d'Europe Longines FEI mais sous une casquette différente. Il aide l'équipe allemande, et en particulier le meneur Georg von Stein. Lorsqu'on lui a demandé si Simonet pourrait être un peu agacé par le fait qu'il aide ses rivaux cette semaine, Exell a eu une réponse vive et intelligente.
"Je travaille pour que l’Allemagne remporte une médaille par équipe en espérant également que Edouard ira bien individuellement", a déclaré l'Australien. "Edouard travaille avec moi depuis 10 ans, il n’est pas nécessaire que je l’accompagne à chaque étape. Il a bénéficié d’un entraînement avec moi la semaine dernière et je l'ai aidé un peu hier."
Après avoir vu Simonet enregistrer son meilleur score de dressage en deux ans, Exell reconnaît que les prochains jours seront «une grande opportunité» pour le jeune Belge.

Bien que Simonet soit clairement concentré sur le championnat d'Europe en cours, il ne peut s'empêcher de continuer à réfléchir sur son ambition ultime.
 "Je pense qu'il (B. Exell) sera heureux quand je l'aurai battu", a déclaré Simonet.
 "Maintenant, mon objectif est de réduire cet écart de 13 points jour après jour puis, un jour, de l’égaler et peut-être même le dépasser… un jour".

--------

Edouard Simonet a confirmé, en outdoor, ce qu’il avait révélé lors des épreuves de la World Cup cet hiver, qu’il est un grand champion. Selon moi, il fait partie des 5 meilleurs mondiaux et ne tardera sûrement pas à détrôner son maître et modèle. Je le lui souhaite.

Jérôme Voutaz, autre révélation de la World Cup, n’a pas failli lui non plus avec ses médailles de champion d’Europe de marathon et de maniabilité. Décidément, la préparation en indoor a du bon !

Heliosness

 

 


  Commentaires