Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 07/08/2017 08:02:36
Rubrique : Interviews, lu 470 fois. Un commentaire
Partager

SEVILLE, la Féria 2017 racontée par JACKY


 

        

         Jacques André (Jacky)  est un lecteur et contributeur d'attelage.org depuis l'origine du site. Passionné de l'attelage de Tradition, il nous ramène de Séville des vidéos et des photos de la Féria à laquelle il a assisté. La Féria de Séville clôture la semaine Sainte en Espagne. Les plus beaux attelages de l'association des Attelages de Séville y défilent chaque année dans les rues et dans les arènes.

 

         JCG : vous nous rapportez de la féria de Séville de magnifiques photos et des images des défilés des attelages dans l'arène...

         Jacques André : "au delà de mes nombreux voyages "business", lorsque je pars en voyage pour mon plaisir, je le fais toujours avec un but précis. Quand je suis allé au Yémen c'était pour la Reine de Saba et la route de la myrrhe et de l'encens,  quand je suis allé en Jordanie,  au delà de la traversée du désert du Wadi rom à cheval, c'était pour Petra. Mon objectif en allant à Séville, c'était de vivre la féria. Bien entendu nous avons aussi fait du tourisme en visitant l'Alhambra de Grenade, l'Ecole d'Equitation de Jerez."

         JCG : la Tradition à travers vos propos sur attelage.org vous passionne ....

         Jacques André : "j'ai toujours été très attaché à l'histoire de l'attelage, et le premier cours que je donne à mes élèves, c'est une rétrospective de l'attelage  dans la société et son évolution vers l'automobile,  Je tiens beaucoup à cette introduction à l'attelage."

         JCG : racontez-nous Séville...

         Jacques André : "d'abord c'est une ville extraordinaire, c'est une ville magnifique. J'ai été impressionné de l'ampleur de la manifestation. Durant 48 heures la ville a totalement été ouverte aux attelages, il y a des centaines d'attelages, indépendamment de ceux destinés aux touristes. Il y a des attelages partout, y compris dans des rues très étroites, gardés par les grooms... pendant que les propriétaires sont au bar à Tapas !

         La ferveur du public et des Sévillans est énorme, ils sont comme on le dit familièrement sur leur "31". Ce qui fait qu'en jeans et en baskets à côté de chaussures vernies et costumes serrés...vous avez l'air d'un clochard... Les sévillanes sont évidemment en grande tenue, même parfois « un peu sexy ». La grande arène était pleine à craquer, il faut réserver à l'avance. Il y avait  75 attelages inscrits ou sélectionnés, je ne sais pas comment cela fonctionne, c'est le Club d'Attelage de Séville qui organise.

 

         Les attelages stationnent dans une avenue devant l'arène sans service d'ordre, si bien que l'on peut approcher les voitures, les chevaux, les meneurs. Il y a une grande qualité dans tous ces attelages, un jury circule pour les noter. Pour moi, avec mes petites connaissances, c'est la perfection absolue (et cela se voit sur les photos !). Les attelages rentrent dans l'arène par groupe de 10 ou 12 comme on peut le voir sur les vidéos, ils ont ensuite appelés au centre de l'arène pour une notation et une description de l'attelage.

         On a souvent entendu les grands noms de la carrosserie française, Binder, Muhlbacher... Les attelages évoluent 10/15 minutes. J'ai vu un attelage de quatre plus un cheval en leader, mené  par un gamin d'une douzaine d'années, en épaule en dedans autour de l'arène pour saluer le public! Évidemment on peut se faire une réflexion, il y a beaucoup d'argent.

         Souvent ce n'est pas le propriétaire qui mène, il y a toute une équipe de grooms. Ce n'est pas à la portée de tout le monde de se présenter dans les arènes de Séville. Au niveau des harnais j'ai trouvé que c'était parfois «too much », c'est la décoration espagnole, avec les pompons, c'est dans leur culture. Il faut aussi remarquer toutes les manières d'atteler, en simple, en paire, à 4, 5 en tandem, en tridem, en arbalète, en grande arbalète.

J'y retourne l'année prochaine avec quelques élèves (et amis),  avec une meilleure préparation pour profiter encore davantage de cet événement d'exception."

"Que l'attelage, tout l'attelage... par passion ! c'est la devise des Ecuries du Vieux Château ! "

 

Retour à la page d'accueil pour voir le reportage photos de la Féria de Séville.

Vidéos :

Les Attelages dans les arènes 1/4

Les Attelages dans les arènes 2/4

Les Attelages dans les arènes 3/4

Les Attelages dans les arènes 4/4

Interview JCG

        


  Commentaires
-Vidéos par JeanClaudeGrognet (07/08/2017 11:51:54)
Dans les arènes sur la Chaîne Youtube d'a.o