Article proposé par Jazzpote, paru le 09/02/2017 13:29:14
Rubrique : Reportages, lu 652 fois. Un commentaire
Partager

Le Haras de Malleret, Dressage et aquathérapie


 

        

         Bien caché  dans le médoc, à une trentaine de kilomètres de Bordeaux, le château de MALLERET n’est pas qu’un vignoble de grande qualité mais aussi un centre d’élevages de chevaux de dressage et de balnéothérapie. J’ai eu le plaisir de visiter pour vous ses installations, suivez moi dans le paradis des chevaux.

Gérald Martinez

         Les installations du Haras de MALLERET datent de 1860, propriété familiale construite au début par le plus grand négociant en vins de la région. Il a commencé par développer sur cette propriété de 360 hectares  un centre d’élevage et d’entrainement pour les chevaux de course. L’objectif de qualité pour les chevaux et les humains a toujours été le principal guide de cette famille, c’est toujours le cas aujourd’hui.

          La renommée de MALLERET s’est faite rapidement dans les courses du monde entier, un prix « Haras de Malleret » existe toujours d’ailleurs  à Saint Cloud. Aujourd’hui ces installations abritent un centre d’élevage de chevaux de dressage de haut niveau ainsi qu’un centre de balnéothérapie pour les chevaux. Gérald Martinez son directeur général, est a l’origine de ces transformations, tout d’abord c’est lui qui a développé le centre d’élevage de chevaux de dressage, mais il  a eu cette idée originale de créer un centre de balnéothérapie en 2015.

         LE CENTRE D’ELEVAGE :

         Ce centre d’élevage est totalement axé sur la recherche de chevaux de dressage pour le sport de haut niveau. Gérald Martinez nous fait visite des installations dont le niveau de qualité et de compétence est impressionnant. Dès que l’on rentre dans la propriété l’impression est donnée, calme, sérieux, propreté sont au rendez vous. Pas un coin qui ne soit ratissé, balayé, organisé pour le bien être des chevaux. Des écuries de classe, un manège tout neuf dont la qualité ne laisse pas indifférent. Pour notre visite, le directeur a demandé à deux de ses collaboratrices de nous présenter un jeune  étalon de 5 ans sur lequel il a de gros espoirs. ZEUS fils de ZONIK et de Butterfly, se présente à la perfection, beaucoup d’énergie mais des allures de toute beauté. Le père ZONIC fait partie du piquet de chevaux du cavalier de haut niveau  hollandais Edward Gal.

Le centre de soins

          Gérald Martinez s’excuse de ne pas pouvoir nous présenter les deux étalons du haras, DANCIANO (par Dancier et rodney’s girl) étalon primé top price et vainqueur de son test de 30 jours, et FLINSTONE (par fidertanz et astara) approuvé Oldenbourg et Rheinland. Ces deux étalons étant actuellement en Allemagne à la présentation des étalons de Schöckemolle à Vechta.

         La philosophie de cet élevage, insufflée par Gérald Martinez et toute son équipe, c’est de faire un travail de qualité pour atteindre le meilleur. Le directeur de l’élevage poursuit un idéal, produire en France des chevaux de dressage que nous retrouverons dans les années futures dans les grands rendez vous mondiaux du dressage. Lors de la visite il me confie que dans la production des chevaux tous ne sont pas sélectionnés pour le dressage pur, certains dont les qualités ne sont pas moindres pourront tout à fait devenir de chevaux de concours complet. J’ai abordé en quelques mots l’attelage, les personnes de ce haras m’avouent s’y intéresser mais aujourd’hui ne pas connaitre beaucoup cette discipline, dans l’avenir ils comptent bien s’y intéresser de plus près.

 Gérald Martinez travaille avec une équipe de cavaliers et de soigneurs professionnels de haut niveau de compétence.

Zeus étalon de 5 ans

 

          LE CENTRE DE BALNEOTHERAPIE :

         Comme ici tout est calme, tout est reposant, tout est organisé pour le bien être du cheval, Gérald Martinez a vu comme une évidence de créer ce centre. Les écuries réservées au centre de balnéothérapie sont les anciennes écuries de chasse à courre du début du 20eme siècle. Tout a été aménagé sans trahir la construction d’origine. De grand boxes mais tous capitonnés pour éviter qu’un cheval ne se blesse, des antidérapants partout, des salles réservées aux soins.  Quelque soit le propriétaire qui confie ici son cheval, il  sera rassuré dès le premier contact. Ce qui prime ici c’est la qualité et le bien être des chevaux.

          Cinq paddocks sous surveillance vidéo permettent aux chevaux en convalescence de s’ébattre et de retrouver la forme. Un marcheur avec sol, Toubin Clément permet aux chevaux de se remettre doucement en mouvement. Une salle équipée de solarium, une salle équipée des deux machines ultra modernes, performantes et uniques.

Le marcheur et le carré de Dressage

Le manège

 

         Un AQUATRAINER HYDROZONE, appareil permettant d’offrir les bénéfices du marcheur aquatique, du couloir de nage et de la piscine. Le cheval est immergé dans une eau  pure filtré  et ozonée  à température entre 16 et 22 degrés. Cette machine unique permet d’immerger le cheval jusqu’au haut du poitrail, la portance de l’eau a ce moment allège le cheval jusqu’à 75%, ceci permet des récupérations rapides. Des buses de massages sont aussi dirigées sur le cheval et produisent des effets thérapeutiques certains. Ces jets modulables permettent aussi des massages des boulets, tendons, genoux.

l'AQUATRAINER HYDROZONE

          UN SPA EQUIN CET, cette machine fonctionne avec de l’eau saline à 3 ou 4 degrés et oxygénation. Après l’effort le spa raffermit les tissus mous. Il est utilisé en traitement dans de nombreuses affections pour diminuer l’inflammation, l’arthrose, la résorption des œdèmes etc.

         Comme on peut le voir rien n’a été laissé au hasard dans ce centre et les cavaliers de haut niveau ont déjà commencé à y laisser leurs chevaux. Par exemple Astier Nicolas après les jeux de rio a fait bénéficier son cheval d’une cure bienfaitrice de récupération et de soins.

Le solarium

         Là encore c’est toute une équipe qui reçoit les chevaux et s’en occupe,  vétérinaires, responsables de balnéothérapie, physiothérapeute et algothérapeute, maréchal ferrant et soigneurs (e). Chaque cheval entrant dans ce centre recevra un protocole de soins qui sera suivi jour après jour par toute cette équipe. Ces protocoles sont aussi évolutifs dans le temps en fonction des résultats obtenus.

          Enfin  la surveillance vidéo de chaque cheval est permanente au box, aux paddocks, mais pendant les soins. Chaque propriétaire reçoit un code d’accès internet qui lui permet de suivre son cheval en continu avec ces vidéos. Ici les chevaux sont des VIP !

         EN CONCLUSION : Nous sommes tous des amoureux de nos chevaux, quand on visite un centre comme celui-ci  on ne peut qu’être rassuré et intéressé. Nos chevaux ne sont pas tous des chevaux de haut niveau mais ce sont tous des chevaux pour qui on souhaite le meilleur. Il faut savoir que l’équipe du haras de MALLERET accueille tout le monde sans exclusive, des traitements longs après blessure grave mais aussi des soins journaliers pour le bien être du cheval. Gageons que d’autres centres se créeront dans d’autres régions de France. Il est certainement possible de faire beaucoup de kilomètres pour sauver un cheval de haut niveau, il me paraît plus difficile de faire de longues distances  pour des soins journaliers.

         Enfin renseignement pris auprès de la responsable commerciale du haras, les soins sont a des prix tout a fait raisonnable. Par exemple un soin aquatraineur pour 90 euros, ou alors des programmes courts de soins par exemple relaxation/récupération 6 soins aquatrainer  et 6 séances de spa pour 725 euros  la semaine en pension complète. (sans oublier que dans cette semaine sont aussi compris tous les soins algothérapie physiothérapie solarium etc.)

 Merci aux équipes du haras de MALLERET de leur accueil et de m’avoir autorisé à faire ce reportage.

Pour toute information Alexandra LAFFEA

Pour en voir un peu plus sur le haras de Malleret, cliquez ici

 Haras de MALLERET

33290 LE PLAN MEDOC

05.56.24.11

Patrick Crasnier


  Commentaires
-merci Jazzpote par JeanClaudeGrognet (09/02/2017 09:32:31)
Beau reportage. A suivre, on compte sur vous pour les informer sur notre discipline.