Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 13/10/2016 07:48:27
Rubrique : Les Equipes Sportives, lu 1519 fois. Pas de commentaires
Partager

AXEL MANCAUX médaille de bronze, pour quel avenir ?


 

              

                Axel Mancaux, le petit jeune qui monte comme l'on dit, vient de marquer les esprits avec une médaille de bronze au Championnat de France 2016.  Une entrée pour sa première année en Elite, avec propulsion sur le podium dans une catégorie qui prépare l'année 2017,  l' année du Championnat du monde en paire.

         Cela  vaut bien que l'on jette un regard  sur l'avenir,  à  travers  l'un des talents qui émergent en France. 

         Entrainé par Allain Houard et Philippe Gratepanche, le meneur du Val de Selle est étudiant. Autant dire que le temps est compté, et que les moyens sont encadrés. 

         Discussion avec Allain Houard son grand-père :

         Allain Houard: " Axel a progressé avec ses moyens. Tout son entourage le porte, Patricia Nijdam lui a prêté une voiture... il y a une espèce de coopérative autour de lui, il est sain, il sait d'où il vient. Comme beaucoup de jeunes meneurs en France il se pose des questions "que faire ? continuer ou arrêter parce que le chemin est dur. Le haut  niveau aujourd'hui demande un style de vie, une préparation mentale, des équipements, des hommes autour. Il a conscience de tout cela, il est raisonnable mais il ne peut le réaliser aujourd'hui. Il travaille et travaille encore dès qu'il dispose du moindre temps, Félix-Marie Brasseur l'a vu plusieurs fois. Sur le plan humain il est d'une gentillesse exemplaire, il a un fort esprit d'animation c'est le côté des Enfants de la Lune, du cirque... il est jongleur, il fait du monocycle, on retrouve la veine du "spectacle" d'un Benjamin Aillaud."

            JCG: Un peu inquiétant tout cela, la génération montante est au pied d'une falaise ...

            Allain Houard: " oui c'est l'un qui fait des conditions extrêmement confortables pour l'usage d'un camion et d'un van, c'est Patricia Nijdam qui apporte une voiture, une marathon achetée à des conditions elles aussi exceptionnelles à un meneur... c'est une connivence de gentillesses... oui c'est une falaise pour une quinzaine de meneurs en France.

         Edouard Simonet dit qu'il y a des solutions à Lamotte Beuvron, mais déjà aller à Lamotte Beuvron, c'est prendre le camion, rompre ses études et les petits travaux rémunérés ...Il faut une politique fédérale ou avoir des mécènes, mais aujourd'hui les mécènes ..."

:-:-:-:-:-:-:

         Les temps sont durs. Il faut nous interroger, optimiser tout ce qui peut l'être pour faciliter l'ascension de la nouvelle génération. Un exemple,  peut être faudrait il revoir quelques fonctionnements comme ces rassemblements à Lamotte Beuvron qui coûtent en déplacements de camions et de chevaux. Pourquoi ne pas les remplacer par des entrainement fédéraux officiels en Région ? Déplacer 2 cadres FFE  plutôt que x camions et chevaux permettrait d'observer plus de meneurs à moindre coût.

         Mais ce n'est que mon avis. JCG   


  Commentaires