Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 20/08/2016 12:11:54
Rubrique : Interviews, lu 2226 fois. Un commentaire
Partager

PIBER:JEAN MICHEL OLIVE fait le bilan de son Championnat


 

 

 

         Première sélection en Equipe de France pour Jean-Michel Olive. Un premier Championnat du Monde réussit pour le jeune meneur qui a montré de l'envie, et les qualités mentales nécessaires à ce niveau de compétition. Pour l'avenir l'expérience fera le reste, le meneur de l'Isère pourrait bien un jour être titularisé en Equipe de France.

 

         Jean Michel Olive: " Cette sélection n'était pas l'objectif numéro un, à vrai dire en je n'y pensais même pas l'année dernière après le Championnat de France amateur et la première saison du cheval. Je pensais alors simplement tourner en élite cette année. Félix et Quentin ont souhaité que j'intègre les stages à Lamotte pour peut-être plus. J'ai débuté la saison 2016 normalement sans "griller" le cheval.

         C'est vrai qu'un Championnat du Monde n'a rien à voir même avec les plus grands CAI que l'on puisse faire. C'est impressionnant, c'est du stress en plus, c'est de la route pour le cheval, on a la chance de représenter la France, c'est une fierté. La famille, les proches les  clients qui sont derrière moi ont été aussi très heureux de cette sélection. Un Championnat du Monde s'aborde différemment, tous les détails et l'expérience sont très importants.

         J'ai appréhendé le comportement de mon cheval ne sachant pas comment il allait supporter le voyage, comment il serait à son arrivée à Piber et quel serait son comportement sur les épreuves. Il venait de faire un gros travail depuis 10 mois passant du statut amateur à celui d'international. Finalement après son arrivée à Piber le cheval (Sinnamari :SF par père KWPN cheval d'obstacle mis à l'attelage il y a deux ans et demi.) a été mieux de jour en jour. Ce qui m'a rassuré un peu, mais un peu seulement, pour le dressage.

         Sur le dressage je me suis mis de la tension tant je voulais bien faire. J'ai été très content de la prestation du cheval, moi j'ai manqué un peu de précision et de lucidité. J'ai fait ma meilleure reprise de l'année à 12 points du premier en dressage. Ma mère qui est juge participe à mon travail sur le dressage et me conseille utilement, on a toujours besoin d'un œil extérieur. Je travaille aussi avec un cavalier de dressage qui fait surtout du travail d'assouplissement et de relâchement (aussi véto, rebouteux,ostéopathe, dentiste et maréchal qui sont tous aux petits soins pour Sinna. On a tous ensemble mis sur pied un protocole pour les détentes qui a  fonctionné. Le groupe France été très heureux de voir l'équipe accéder à la deuxième place par équipe du dressage.

         Sinnamari est très bon  au marathon, on  fait un très bon couple sur cette épreuve. On se libère tous les deux, et il m'a encore étonné car ce n'était que le troisième gros marathon de sa carrière et l'année dernière en juin c'était compliqué sur les obstacles. On a eu un peu de malchance aussi avec mon problème de brancard. A l'arrêt vétérinaire nous avons dételé pour cramponner le cheval je pense que c'est à ce moment-là que je n'ai pas replacé correctement le brancard qui est fait en deux parties. Il est sorti de son logement sur une grande courbe à la fin de l'obstacle 2. J'ai senti le cheval commencer à paniquer et j'ai eu beaucoup de mal à l'arrêter. C'est un cheval anxieux qui se stresse facilement. Il a passé encore un palier sur ce championnat du monde."

a.oje t'ai trouvé très "attaquant" sur ces obstacles, 10e du marathon et second français c'est plutôt une bonne performance ?  

JMO :" (rires) c'est ma façon d'aller au marathon je suis confiant mais je ne prends pas de risque. J'ai confiance en ma voiture, mon cheval et en Claude mon groom. Avec sa femme ils m'accompagnent depuis de nombreuses années, ils s'impliquent beaucoup, j'ai de la chance de les avoir dans l'équipe.

         A la maniabilité ce qui n'a pas été facile c'est le terrain lui-même qui s'est modifié avec le passage des concurrents. C'était un bon terrain mais les voitures se sont mises à chasser de manière importante et ça a rajouté de la difficulté au parcours. Il y avait quelques grosses difficultés, il fallait avoir un cheval tendu, mais le parcours n'était pas cassant.Le dépassement de temps vient du manque d'expérience sur ce style de terrai, par contre la balle c'est impardonnable. Le cheval a été super comme sur tout le concours.

         Cette participation laisse de beaux souvenirs avec les autres membres de l'Equipe de France, même si nous avons tous étés déçus de ne pas les voir monter sur le podium et de repartir sans médaille. Ils étaient certainement plus forts qu'il y a deux ans, mais voilà c'est le sport ils ont fait tous les trois une belle  saison… Nous avons la chance d'avoir Virginie Coudry comme vétérinaire toujours disponible pour nous toute l'année.Félix Brasseur que j'ai eu la chance de connaître cet hiver, avec des bas et des hauts, le temps de faire connaissance. Un vrai passionné qui donne beaucoup de sa personne. Si Mathieu et moi sommes passés du statut d'amateur au championnat du monde, c'est grâce à Félix et à la Fédération. Même si j'ai la chance d'avoir une superbe équipe, je n'ai pas comme marion, Anne Violaine et Renaud un fonctionnement rodé et mon propre staff.

Mathieu est venu avec un cheval qui a des qualités énormes mais qui est encore compliqué, pas beaucoup d'expérience et si les résultats n'ont pas été exactement ce qu'il espérait j'espère pour lui qu'il va résoudre les problèmes. Il sera alors très compétitif.

         Autant nous n'avions pas l'objectif du Championnat du Monde cette année, autant nous allons nous préparer pour 2018 sur le plan sportif mais aussi organisationnel, trouver des sponsors et monter un projet sur deux années pour être au top le jour J.

         Je souhaite aussi bonne chance aux attelages à quatre qui vont partir pour Breda, je les ai croisés cet hiver à Lamotte-Beuvron. C'est un plaisir de voir cette équipe de France à 4 c'est un vrai groupe tout au long de l'année. J'ai depuis un  grand respect et de l'admiration pour tout ce qu'ils arrivent à faire avec leur équipe  avec les petits moyens comparé aux meilleurs de la catégorie." 

Interview JCG


  Commentaires
-Marathon par Didier10 (21/08/2016 08:59:28)
Je pense, après avoir vu tous les candidats, que Jean Michel est un des meilleurs marathoniens de ce championnat. Tout est propre avec un cheval remarquablement actif et réactif, toujours en place avec une vitesse régulière....il semble même avoir des réserves...
La preuve en images...
https://www.youtube.com/watch?v=D4cAXsKByV4
https://www.youtube.com/watch?v=EoOiy4u5EW0