Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 20/04/2016 08:33:42
Rubrique : Interviews, lu 1892 fois. Pas de commentaires
Partager

MICHAEL SELLIER confidences après Horst


 

attelage.org fait le point avec Michael Sellier à son retour de Horst.

         a.o: bravo pour cette belle troisième place, ce 45 en dressage et cette victoire au marathon.

         Michaël Sellier :" oui c'est un week-end qui compte et ça fait très plaisir.

         a.o: à quoi est dû cette évolution très positive, somme toute assez récente si l'on veut bien regarder les résultats de l'année dernière.

         Michaël Sellier: "ce n'est qu'une étape dans la progression, la semaine prochaine nous allons à Valkenswaard et j'espère y renouveler la même chose ainsi que sur la suite de la saison. L'année dernière à Saumur, nous avions eu quelques prémices encourageantes mais j'ai eu du mal à les rééditer durant la saison.

         La vraie raison de ce changement c'est que depuis six mois je vais chez Boyd Exell une fois par mois pour travailler les chevaux et les préparer. Depuis l'année dernière je tournais en rond, entendre "c'est bien, c'est bien, ça va aller" ... sans que rien ne progresse m'a amené à cette désillusion au championnat du monde.

         La base était bonne, mais il manquait tout plein de choses que Boyd Exell me corrige. Le concours de Horst avec l'œil de Boyd Exell va nous permettre d'améliorer la préparation dans ses détails. Si bien qu'aujourd'hui je pense que nous avons encore une marge de progression sur le dressage et surtout sur le marathon. Sur la maniabilité il y a encore du travail. Boyd va très vite dans ses analyses et elles sont très souvent justes. Par exemple, j'avais un problème d'embouchures qu'il a su me régler cet hiver. Bien sûr c'est une grosse remise en question, il faut faire confiance."

photo Pascale Vacher

         a.o : comment s'articulent et s'organise la cohabitation entre un coach privé, et l'entraîneur national Félix Brasseur ?

         Michaël Sellier:  " ça se passe plutôt bien, Félix n'impose pas ce qu'il pourrait avoir envie d'imposer. On n'en avait d'ailleurs discuté cet hiver lors d'un stage à Lamotte-Beuvron. Il reste sur le bord de la carrière prêt à nous donner des conseils."

         a.o : si on veut bien regarder un peu en arrière, ta reconversion dans l'attelage en paire n'est pas si vieille, de même que ta paire de chevaux.

         Michaël Sellier: "avec cette paire le premier CAI 3* je l'ai fait il y a un à Nemcice. J'ai cette paire.... ça fera trois ans au mois de juillet. J'ai acheté les chevaux en Hollande, ils sortaient dans de petites épreuves d'amateurs genre épreuves "club". C'est mon troisième attelage à deux chevaux, j'ai commencé il y a cinq ans et ce sont les 8 eme et 9 eme chevaux que j'ai essayés. Ces derniers sont fantastiques, je les ai achetés chez Bernard Pouvreau et  je suis assez fier du regard des hollandais qui connaissent les chevaux et qui voient ce qu'ils sont devenus. "

 

 

         a.o : quels sont les problèmes à la maniabilité ? Problème de stress ?

         Michaël Sellier : " problème de pression et de stress non. Je n'ai jamais vraiment été bon en maniabilité. Je pense plutôt aux conséquences physiques et morales du marathon sur les chevaux. Il faut que nous trouvions le protocole d'avant maniabilité qui remettra les chevaux d'êtres faciles dans la conduite. J'ai aujourd'hui une voiture très performante pour cette épreuve le matériel n'est pas le problème. Depuis un an je fais de la préparation mentale, je relativise énormément, et je n'ai de compte à rendre à personne, en résumé ça plane ! "

         a.o : dans une année le championnat du monde ... Il y a de belles perspectives pour toi et pour l' Equipe de France.

         Michaël Sellier : " j'espère ! Aujourd'hui j'ai la pression de personnes qui veulent acheter les chevaux, mais je les garde pour l'année prochaine. François revient bien, Frank met les moyens qu'il faut pour que ça marche, l'année 2016 est parfaite pour tout cela. On peut avoir une bonne équipe performante  l'année prochaine. "

         a.o : encore bravo pour ces beaux résultats, ce n'est pas si souvent que l'on voit l'attelage français briller à l'étranger sur un concours important, ramener un 45 en dressage et une victoire au marathon. On te souhaite les mêmes succès pour la suite de la saison.

JCG

 


  Commentaires