Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 30/11/2015 08:27:58
Rubrique : Interviews, lu 3166 fois. Pas de commentaires
Partager

Portrait: Michel Vignaud


 

             MICHEL VIGNAUD

 

         Il a la soixantaine, il est né en Bourgogne d'une mère bourguignonne et d'un père originaire de Nîmes. C'est dans le Morvan, au sud de Saulieu que Michel Vignaud a passé sa jeunesse:

         « j'ai toujours baigné dans la nature. Mon père était garde forestier dans une forêt domaniale, et nous étions très proches du milieu des agriculteurs qui étaient nos voisins. Comme tous les gens de ma génération, j'ai connu le travail de la terre avec les chevaux, et mon père labourait lui-même son jardin avec. Je me souviens aussi des débardages en forêt avec les bœufs. Mon grand-père aussi était fermier, il y avait toujours une quinzaine de chevaux pour travailler la terre. J'ai donc des origines très rurales, très terroir!

         LES PREMICES

         La passion des chevaux, Michel l'a donc eue très tôt et ne l'a jamais quittée, mais Michel a vite su vers quoi il s'engagerait avant tout : la cuisine gastronomique.

         Il se souvient que très jeune il a mis les mains aux fourneaux, la famille vivait exclusivement des produits de la maison. C'est sans doute ce qui explique la passion de Michel pour les produits du terroir." J'ai toujours des souvenirs d'enfance qui remontent lorsque je recherche des bons produits, volailles, pigeons, légumes..."

a.o : Tu as encore des souvenirs de recettes familiales ? " Oui il y avait une tradition familiale. Je rentrais à la ferme du pensionnat tous les samedis. J'étais certain de retrouver dans mon assiette le civet de lapin! Mon père était aussi apiculteur, il a donné cette passion à l'un de mes frères.

         Après ses études secondaires Michel Vignaud entre dans un collège technique de Montpellier. Il termine major de sa promotion, ce qui lui permet de rentrer à l'école hôtelière de Grenoble. Michel a été toute sa vie un entrepreneur et n'hésite pas à relever les défis. Ainsi études et service militaire terminés le jeune homme n'a qu'une idée : "un restaurant, un restaurant à moi."

         LA CUISINE GASTRONOMIQUE

         Avec Sylvie  institutrice avec laquelle il est marié depuis peu, il fait l'acquisition d'une "ruine"  en vente près de la maison familiale.

Une fois retapée avec son  père, le petit restaurant ouvre en 1977 ... Michel est seul pour tenir la boutique il fait la cuisine, la plonge, la vaisselle, le repassage… "le premier soir où l'on a ouvert, on  a tous pleuré !"

Des ruines sont nées l'Auberge de l'Atre. Son père sur la photo.

         Sylvie le rejoint très vite et abandonne son métier d'institutrice. Durant huit années, l'équipe du restaurant grandit, il y aura jusque 8 employés. En 1980 le guide Michelin découvre ce petit joyau culinaire, et en 1985 l'auberge et Michel seront distingués d'une étoile par cette haute institution. C'est la consécration, Michel à 30 ans, il entre dans le cercle très fermé  des grands cuisiniers.

         Sylvie et Michel pensent à déménager pour s'agrandir. Tout en restant en activité dans le Morvan, une nouvelle aventure commence avec le projet de l'Hostellerie des Clos qui sera située en plein centre de Chablis.

Le chantier de la future Hostellerie des Clos

          " Forts de notre expérience, nous avons créé une SCI immobilière, dont 75 % sont représentés par des vignobles de Chablis. Nous avons aujourd'hui 36 chambres, un restaurant gastronomique, un restaurant bistrot. 50 salariés font vivre tout cela. Au début de l'activité de L'Hostellerie des Clos, Chablis n'avait pas de structure  d'accueil, pas de restauration. L'émergence de l'Hostellerie des Clos a profondément dynamisé le tourisme de la région. J'ai ouvert un second restaurant qui s'appelait le Vieux Moulin mais qu'aujourd'hui on ne l'exploite plus. Il y aura encore un peu plus tard la création de l'Hôtel du Lys. A vrai dire j'aime bien les travaux… !

L'Hostellerie des Clos.

Aujourd'hui sa troisième fille Noémie prend progressivement la relève de la direction de l'hôtel.

                                                                    Noémie et Michel                                     L'équipe de direction de l'Hostellerie des Clos

 

LES CHEVAUX

            " Lorsque je suis arrivé à Chablis j'avais toujours des chevaux de selle pour le loisir. Trop occupé par la cuisine j'ai revendu les chevaux après avoir mis mes filles à cheval au club de Chemilly sur Serein. On a par la suite acheté des poneys et des chevaux de CSO pour Gaëlle, Marion et Noémie. C'est Sylvie qui les accompagnait en concours.  

Marion avec son premier cheval

 

Noémie en promenade avec son papa -  Marion groomé par Michel lors d'une Route Vignoble et Terroir

         " Je me suis mis à l'attelage avec un poney Connemara. On a essayé avec Aimé Ferré (père de Richard Ferré) de mettre ce poney dans une voiture mais il n'était pas très coopératif. J'ai passé mes "Galops d'attelage" avec Aimé à Saint-Fargeau avec ses Comtois. Un jour Christian Collot (Germigny) m'a proposé d'organiser un concours. Voilà comment les concours ont débuté à Chemilly sur Serein  en 1992.

         Dans la foulée nous avons créé l'Association Les Attelages de l'Yonne dont je suis président depuis 1995. Cette association s'est donné pour but de former tous les gens qui étaient autour de nous. Nous sommes aujourd'hui une centaine de membres actifs, dont la moitié ont été formés par Aimé Ferré. Quand on préside une association il faut penser à tous, à ceux qui font de la compétition comme à  ceux qui font du loisir. C'est ainsi que nous avons créé la Route Vignoble et Terroir.

         En mai nous organiserons une Route Vignoble et Terroir avec comme camp de base les Ecuries du Serein. Pour l'avenir, avec l'Alsace nous avons décidé de faire des échanges. Cette année les meneurs bourguignons monteront en Alsace et l'année prochaine les alsaciens viendront visiter la Bourgogne. "

Marion en apprentissage avec l'ami Jeannot 86 ans à ce jour

         Aujourd'hui ces grandes randonnées sont devenues très difficiles à organiser, elles imposent beaucoup de contraintes financières, d'organisation et de temps. Remonter dans les camions pour faire des étapes c'est impossible aujourd'hui. C'est trop de travail sur le plan logistique aussi.

         Mon copain Jean Michaud qui est dans l'association depuis l'origine, a souhaité un jour acheter des poneys haflingers pour faire de l'attelage. Ayant moi-même à cette époque des poneys haflingers, nous avons complété "le troupeau" et dégagés ceux qui étaient les plus intéressants pour l'attelage. Nous avons eu jusqu'à une quinzaine d'haflingers.

Bernard Pouvreau et Jean Michaud lors d'un concours à Chablis

         Je faisais des concours avec ces haflingers qui ne voyaient pas souvent une carrière de dressage ! Directement du pré au concours ! Malgré tout on a terminé 6 ème d'un Championnat de France à Lyon et on en a été très heureux.

        

         Avec Jean nous faisions beaucoup de sorties, C'est aussi Aimé Ferré qui m'a donné du savoir pour mener à quatre.

Michel Vignaud et 4 poneys haflingers

Michel, Marion et "Tetet" l'organisateur du concours de Seurre au Championnat de Bourgogne à Santenay

 

LES ECURIES DU SEREIN

            Une opportunité se présente à l'infatigable entrepreneur. 14 hectares de terrains sont en vente à Chemilly sur Serein, ils sont inexploitables pour les agriculteurs car inondables. C'est une occasion unique pour se lancer dans un projet d'écuries. " En 2000, la SAFER retient notre projet."

         L'opération est lancée avec quelques boxes et le hangar à foin. Un peu plus tard Gaëlle et son mari Richard moniteur d'équitation à Besançon rejoignent les nouvelles écuries avec quelques clients et leurs chevaux. Les Ecuries du Serein devenue écurie de propriétaires s'agrandissent de 15 boxes et d'une carrière Normandie Drainage.

 

         Dans la même période, Michaël Sellier et Marion convolent  en justes noces et impriment leurs connaissances de la compétition de haut niveau aux Ecuries du Serein. Marion en assure aujourd'hui la gestion et l'organisation. Elle donne aussi des cours à l'extérieur.

 

Aujourd'hui c'est jour de concours

         Sylvie et Michel ne manquent pas une occasion de suivre Marion et Michaël sur les championnats afin d'assurer l'intendance et passer d'agréables moments riches en émotions.

Michaël, Sylvie et Marion

         " L'arrivée de Michaël Sellier et son engagement dans l'attelage en paire va  très vite me conduire à passer des poneys aux chevaux. J'ai commencé en paire avec des chevaux polonais, puis j'ai acheté des chevaux hollandais ...

Zorro et Zéro KWPN

Zorro et Zilvo KWPN à Evreux 2010

         ... cela n'allait pas trop mal mais concilier préparation sportive et obligations professionnelles est devenu vite problématique. J'ai vendu Zilvo à Xavier Corniquet, j'ai conservé Zorro, j'ai essayé aussi des lipizzans  et finalement je suis aujourd'hui décidé de rester dans l'attelage solo. Je ne sais pas si je resterai dans la catégorie amateur ou si je sauterai le pas pour passer en élite. Je n'aime pas le travail à pieds ni les stages. Je n'ai pas trop le temps non plus de travailler régulièrement un cheval. Je ne suis pas un bosseur avec les chevaux ! Je l'ai confié à Marion pour un travail d'hiver. "

Zorro Champion de France SHF - Médaille de bronze, argent et or au Championnat de France en 3 participations solo.

         Quoi qu'il en soit Michel Vignaud a fait une très belle saison qui se conclut par un titre de Champion de France faut-il le rappeler.

 

Lignières 2015

         Michel fait aussi un peu d'élevage par plaisir il conserve une jument qu'il fait reproduire aujourd'hui avec des étalons étrangers orientés dressage.

 

L'ORGANISATION DES CONCOURS

            1992 premier concours à Chablis, 2013 premier concours international. " En 2016 l'association Les Attelages de l'Yonne organisera début juillet un CAI dont un CAIO pour la catégorie un cheval et un concours international jeune chevaux. La semaine suivante un concours amateur, un amateur élite et un concours SHF. Une action sera menée auprès des associations bourguignonne et autres et pour ceux qui le souhaiteraient, il y aura une possibilité de faire "le pont" entre les 2 concours sera possible.

         En avril nous organiserons également un concours de Dressage, et en début de saison un amateur attelage. Nous organisons beaucoup de manifestations diverses sur le site. En 2015 par exemple nous avons organisé un concours d'utilisation de chevaux de trait et un concours de labellisation de loisir."

         Michel est Président de la Commission Attelage au CRE de Bourgogne et veille à ce que tous les bénévoles prennent du plaisir. 

         Arthur le petit-fils de Michel est aussi membre de l'association, il est  déjà au travail pour préparer la saison 2016, tout sera prêt !

 

REMERCIEMENTS

 

         " Heureux d'être entouré d'une famille exceptionnelle et dévouée pour une passion commune.

         Une grande reconnaissance aux amis et membres de l'association Les Attelages de l'Yonne, sans qui cette aventure ne serait possible, merci à toute mon équipe des Clos qui contribue à la réussite de nos projets et concours, dans un esprit convivial et gastronomique.

         Mes infinis remerciements aux vignerons et partenaires qui nous soutiennent dans nos projets et nos ambitions de promotion de notre sport et de l'image de Chablis et sa région.

         Une grande reconnaissance aux médias qui nous soutiennent.

         Un sympathique clin d'œil à nos juges et techniciens nationaux et internationaux, qui croient en nous et nous accompagnent depuis longue date sur nos projets ambitieux.

         Nos qualités d'organisateur sont mis en œuvre pour le plaisir et la satisfaction de tous, vive 2016 et ses concours internationaux et nationaux." MV

 

Interview JCG

        

 

 

 

        

        

 

 


  Commentaires