Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 14/11/2015 08:36:15
Rubrique : Interviews, lu 2598 fois. 5 commentaires
Partager

Portrait: Sylvain Masson, Trait sympathique


 

              SYLVAIN MASSON  

 

         Sylvain Masson fait partie de ce petit groupe de meneurs à 4 chevaux de trait qui se  comptent sur les doigts d'une main.

La famille Masson habite à Houdancourt, au bout du village, près de la forêt. Situation idéale pour sortir les chevaux. Houdancourt est à 30 mn du sud de Compiègne et à 30 mn à cheval de Sacy le Grand où se trouve Sébastien Vincent, pour qui notre meneur a une grande amitié et une profonde admiration.

Le Boulonnais fait partie du paysage de cette partie de la Picardie

 

 

           Sylvain Masson a commencé par les compétitions de motocross qu'il faisait avec son frère et son père. Il faisait des courses d'endurance de 6 heures. Sa meilleure performance  reste le titre de Champion de Champagne: " Une belle discipline pour donner le sens de l'esprit d'équipe. »

           Dans les années 1990, Sylvain Masson organise des concours d'attelage à Houdancourt sous la houlette de Jean François Trangosi. Il aime à rappeler que les premières organisations se sont faites avec Thierry Duputel qui venait spontanément lui donner un coup de main. Le concours s'inscrivait dans le cadre du Challenge de Picardie. Il y avait des meneurs comme Monsieur Chaussonnière, Alice Trangosi qui attelait un poney, le chef de piste était Alain Chartierqui est venu  faire travailler Sébastien Vincent par la suite.

         Sylvain a connu tard le cheval dans sa vie, en 1995 exactement.  Aujourd'hui il pense à sa retraite prochaine toujours avec les chevaux. C'est par son fils Guillaume maréchal ferrant et par la famille Vincent qu'il côtoyait régulièrement qu'il a plongé dans le cheval de trait. " Un jour j'ai reçu en cadeau de la part de Michel Vincent  un licol d'écurie, " tiens m'a t il dit , il est vide tu n'as plus qu'à mettre quelque chose dedans !"  

         " On a construit les écuries et les premiers chevaux sont arrivés très vite. C'était des poulains de 6 mois qu'un ami a débourré.  J'ai appris à mener avec Sébastien et son père, d'abord à un puis en paire.  On a fait beaucoup de promenades, la compétition est venue plus tard. C'est encore la présence de Sébastien Vincent qui m'a fait aimer les chevaux de trait, mais aussi toutes les présentations auxquelles j'ai pu assister au Haras de Compiègne, comme les épreuves inter-haras qui s'y sont déroulés. La perte de nos haras est un drame. "

         Nos écuries sont simples et fonctionnelles. J'ai un grand paddock où je peux lâcher les chevaux ensemble. En forêt à 500 m j'ai une carrière de dressage et de bonnes pistes pour travailler".

La vie de château avec les copains

L'équipe

 

Arlette Masson                                           Aline Masson

L'oeil du cheval ne trompe pas à celui qui sait observer. Ce boulonnais aime son maître.

        

         LES  COMPETITIONS

         Premières compétitions en paire dans le cadre du Challenge de Picardie comme à  Nanteuil le Haudouin chez Emmanuel Vantroys en catégorie "club". Sylvain a gagné plusieurs années ce Challenge. Il avait très peu de chevaux de trait, et sur les conseils de Jean François Trangosi le meneur se lance très vite dans la catégorie "amateur".

         "C'est vers 2010 que je suis passé à 4 chevaux boulonnais. J'ai fait mon premier championnat en 2012, sur lequel je me suis fait éliminé à la maniabilité alors que j'étais 2 ème... ça laisse des souvenirs !  

Sacy le Grand en 2012

Dressage et Marathon à Compiègne en 2015 photos Lynda ROGER

         En 2013  Sylvain Masson a été champion de France amateur trait team à CORLAY en Bretagne et en 2014 vice champion de France à CONTY. 2015 a été sans Championnat des suites de la perte d'un cheval du team. Du fait  du manque de concurrents à 4 chevaux en France, Sylvain Masson regarde vers la Belgique plus fournie en attelage à 4 chevaux de trait: " je pense en 2016 aller faire quelques concours en Belgique, je vais me renseigner là dessus. Cela ne m'empêchera pas de me qualifier pour le Championnat de France. J'irai aussi à Luçon qui est un beau concours où se retrouvent tous les attelages de trait. C'est une bonne répétition pour le Championnat. "  

 

         LA  ROUTE  DU  POISSON

         Notre discussion aborde fatalement la Route du Poisson, l'épreuve mythique pour tous meneurs de chevaux de trait. Mon interlocuteur est assis en face de moi. S'opère alors comme par magie une transformation du regard, de l'attitude, de la gestuelle... On passe une mystérieuse ligne de démarcation, place à la passion et à l'émotion...

          "C'est comme ça que j'ai débuté la compétition. Gérard Dupont est venu me trouver, il cherchait des chevaux de trait pour la Route du Poisson. Gérard Sainte-Beuve avait créé l'équipe "Bienvenue à la ferme" et il cherchait des chevaux et des meneurs. J'ai pu intégrer cette équipe picarde après avoir passé mes examens d'attelage. Gérard a fait l'épreuve de marathon au Touquet avec mes chevaux. Notre équipe a gagné cette Route du Poisson plus tard en 2005.

 

Gérard Dupont

         J'ai fait  6 "Route du Poisson". Faire la Route du Poisson est une aventure extraordinaire. On partait de Boulogne, toute la ville et les villages du Nord étaient sur le bord des routes à nous applaudir. C'était incroyable de jour comme de nuit les gens étaient dehors pratiquement en pyjama ou chemise de nuit ! Ce sont des moments inoubliables. L'atmosphère devenait toute autre dès lors que l'on approchait de Paris. On sentait que nous devenions gênant. Une année aux alentours de Luzarches nous avons même dû remettre les chevaux dans le camion. L'étape a été annulée tellement nous ressentions de l'hostilité. C'est terrible à 150 km de distance de se faire applaudir ou huer. Comprenne qui pourra!

         Mais le "parisien" aime voir des chevaux, la preuve les défilés dans Paris du Salon du Cheval qui recueille un grand succès. Il y a toujours eu aussi beaucoup de monde pour l'arrivée des attelages à l'hippodrome de Vincennes. Le parisien se retrouve aussi au Salon de l'agriculture par exemple.

         Il y eu une année 350 chevaux au départ du Touquet. Tous les chevaux étaient pesés et toisés, visite vétérinaire, contrôle des identités. Il y avait des épreuves spéciales, chaque équipe mettait son meilleur attelage avec son meneur le plus performant pour l'épreuve. Je me souviens de Sébastien Vincent qui avait entraîné un cheval Trait du Nord à la voix. Il a effectué une maniabilité simplement au cordeau, lui derrière le cheval sur un traîneau. Il a effectué le parcours comme ça, à la voix. Splendide !

Route du Poisson 2012, le relais de Berck

         Les parcours de la Route du Poisson étaient fait d'une vingtaine d'étapes qu'il fallait réaliser dans un temps précis. Parmi les épreuves spéciales il y avait la fameuse épreuve du relais « dételer – atteler » qui était chronométrée. On s'entraînait beaucoup pour cette épreuve, et l'on choisissait les chevaux les plus adaptés, les plus calmes.    C'était tellement rapide qu'un jour le relais effectué dans un temps record les chevaux lancés immédiatement au trot ont éjecté Arlette restée sur le marchepied de la voiture. C'était à Chantilly, tout ça sous le concert de trompes de chasse ! Quelle ambiance ! Ce qui a été aussi extraordinaire a été le" OOOOH" de désespoir du public…

Route du Poisson 2012 - Epreuve de maniabilité dessinée par Félix Brasseur devant le château de Compiègne

         Nous avons également participé à d'autres "Routes" comme celle du Luxembourg, et à d'autres rassemblements de chevaux de trait, par exemple en Belgique ou en Suisse.

En suisse 2011

En Belgique 2013 ...

...  je me souviens particulièrement d'une épreuve de maniabilité tracée par Félix Brasseur. Il y avait 12 attelages de quatre chevaux de trait.J'ai terminé 2 ème.

        

         L'AVENIR  des  CHEVAUX  DE  TRAIT

Autre sujet que ne manque pas d'évoquer le meneur Picard.

         " Je ne suis pas de ceux qui voudraient assimiler les chevaux de trait avec les chevaux de sang, ils n'ont pas les mêmes aptitudes. Séparer les championnats de France chevaux de sang et  chevaux de trait c'est très bien. Il est toutefois dommage que le championnat de France des chevaux de trait soit excentré plusieurs années de suite en Bretagne. Lors de la dernière édition il y avait seulement 20 partants. A quatre chevaux nous avons peine à nous retrouver à trois partants. En solo et en paire il y a plus de monde.

Sur le marathon de Compiègne en 2015 photo Lynda ROGER

         On vit une période difficile pour les chevaux de trait. Difficile pour ne pas dire impossible de trouver un boulonnais débourré. Les chevaux ne sont élevés que pour la boucherie et vendus au prix de la viande. La seule solution est d'acheter des poulains à 6 mois et de les élever. J'ai l'impression que cette race est moins défendue que le  Percheron, le Cob normand ou le Postier breton qui organisent des fêtes autour de la race. Sébastien Vincent a eu des chevaux Trait du Nord très performants, il y a beaucoup de races qui peuvent participer aux concours d'attelage. 

         Je suis admiratif des éleveurs normands avec leurs percherons et leurs cobs qui peuvent présenter un grand nombre de chevaux à la finale SHF. Cette année il n'y avait qu'un seul boulonnais à Compiègne. Un bon boulonnais débourré, prêt à la compétition coûte environ 5000€ , un poulain de un an coûte 1000 à 1200 €.On est tout de même loin du prix des chevaux de sang !

         Les chevaux de trait sont capables de faire de très belles choses, à la condition de les travailler et de les entraîner. Le Mondial des chevaux de trait à Conty est un bon exemple de ce que l'on peut faire avec un cheval de trait. Il y a eu un énorme public pour assister aux épreuves.

         J'aime bien les concours tels qu'ils sont faits, dressage-marathon-maniabilité. On peut imaginer d'autres épreuves pour les chevaux de trait,  elles sont moins sportives, on n'en a vu au Mondial du Trait. Pourquoi ne pas les développer mais elles concernent peu de meneurs qui sont souvent des professionnels comme ceux du débardage par exemple.

         J'aimerais que les chevaux territoriaux aient de l'avenir, c'est très bien que l'on s'occupe de ça. Dire que cela va durer je ne sais pas. Pour une commune gérer des chevaux et les servitudes que cela comporte est tout de même moins aisé de mettre une clé dans le camion et démarrer le travail le lundi matin après un week-end."

 

         A PART LES CHEVAUX

         Sylvain Masson à une entreprise de terrassement. Il travaille seul, pour les entreprises comme pour des particuliers. Une adresse à retenir pour l'entretien ou la création de votre carrière de dressage ! La famille a élevé trois arabo- boulonnais qui sont tous aujourd'hui en compétition dont l'un avec Aline, un autre est chez Chloé Patou.

Aline Masson,  de père en fille, la passion du cheval de trait et du Boulonnais ...

         ... mais c'est avec un arabo-boulonnais qu'Aline est sur les terrains de compétition. En 2014 elle a terminé 10 ème au Championnat de France pour sa première année de compétition. En 2015 une chute à Luçon l'a privée de qualification.  Des stages avec Chantilly Attelage et les Attelages de Sacy sont prévus pour préparer la prochaine saison.

         Arlette Masson s'occupe des chevaux dans la journée et  de toute l'intendance de l'équipe à la maison et sur les terrains concours. La famille fait aussi le foin pour l'année dans les patures qui sont proches de la maison.

Complicité familiale

         Dans la salle de séjour, au mur un trophée, une tête de sanglier. Je demande si la chasse est une autre passion : « non j'ai chassé mais j'ai raccroché le fusil il y a longtemps, devant le comportement de certains chasseurs qui m'en ont dégoûté. »

              Je quitte la famille Masson avec l'impression d'un retour vers « l'authentique, la simplicité, le sport pur et simple pour le plaisir, où les chevaux sont choyés, attendrissants dans leur démarche pataude.»  Et puis ce dimanche sera une date importante, Sylvain Masson fêtera son 60 ème anniversaire en compagnie de sa famille et de ses chevaux.

         JCG

Bon anniversaire Sylvain !

 

 

 

 

 


  Commentaires
-SYLVAIN MASSON par Hugoboss76 (14/11/2015 09:23:07)
Bon anniversaire Sylvain
Merci de continuer à défendre les chevaux de trait
A bientôt sur les concours!
-Happy Birthday par Baladin89 (14/11/2015 18:12:35)
Bonne anniversaire Sylvain.
Un joli portrait pour une famille en or et passionnée.
A bientôt
Richard
-bon anniv !!! par Jeanluc60 (14/11/2015 18:44:56)
Bon anniversaire Sylvain ,
Bonjour à toute la famille .
A trait bientôt .
Jean-Luc.
-Bon anniversaire par RIVOLI (15/11/2015 17:26:52)
Bon anniversaire Sylvain ! Très bel article, c'est tout à fait comme ça qu'on image le team chez lui !!!
Le team sur la place du Chateau de Compiègne pour la mania de fin de la route du poisson ça avait de la gueule !!!
Et l'arrivée au terme du château de Pierrefonds encore plus ;-)
Biz à toute la famille et une de plus pour Mamie Masson
-Hello ! par Traitpluriel (26/11/2015 10:11:33)
Voilà un meneur aussi vaillant et vrai que ses chevaux ! Ne change rien... La force tranquille, simplicité, convivialité, sympathie....autant de valeurs que nous retrouvons sur nos concours de chevaux de trait....Bon anniv avec du retard (désolé pour retard je ne viens plus trop sur ce site...)
A bientôt
Bises à Arlette
Christophe