Article proposé par Renata, paru le 02/06/2014 08:38:27
Rubrique : L'attelage de Tradition, lu 2510 fois. 3 commentaires
Partager

L’Europe était à Cuts !


 

 

 

 

 

 

Pour ce 18ème CIAT, l’Europe géographique était réunie à Cuts, petit village picard, entre Compiègne et Saint-Quentin.

 

De l’Irlande du Nord, au sud de l’Espagne sévillane (4), de la France (17), à la Pologne, de Grande-Bretagne (11), Belgique (13), Pays-Bas (4), Allemagne (5), Luxembourg (2), Suisse (4), Italie (3), et même d’Argentine !

 

Les voitures montrent l’exemple avec des carrossiers de ces divers pays, les Etats Unis en plus, mises en valeur par les uns ou les autres des différentes contrées : l’équipage belge de Schrevel présente un Break Brewster des USA, l’équipage espagnol Aranda Lamas, un coach coupé, Cesare Sala d’Italie (revue de détails un peu plus tard !), etc…

 

          

 

 

Quant aux chevaux, leur diversité donne le tournis ! Du mignon Dartmoor de Coralie (F) aux impressionnants Shires du camion – Dray de 1900 - Herz/Schwerhoff (D).

 

 

  

 

 

Des jolies ânesses de l’équipage Gallas (F) au brillantissime PRE de P Beretta (I) attelé à un buggy américain – à remarquer la légèreté du harnais, de tradition avec ce type de voiture https://www.youtube.com/watch?v=sRmkAHSpEdI&feature=youtu.be

 

 

 

 

 

On en prend plein les yeux, mais aussi plein les oreilles : Les oiseaux huchés dans les grands arbres s’en donnent à cœur joie, nullement dérangés par les battues des chevaux et le crissement des roues, pas davantage par la musique, classique et légère.

De temps à autre retentissent les trompes sonnées par les grooms des grands équipages. Ambiance !

 

Tout s’harmonise délicieusement, le temps est clément et souvent ensoleillé, une seule et courte ondée lustre la campagne et emperle les chevaux (à droite équipage Grassart – PFS – Dog-cart).

 

 

 

 

 

 

Le paddock offre un spectacle à lui tout seul, il s’y passe toujours quelque chose, tant il y a de concurrents.

 

Les harnais et les voitures habillent élégamment les chevaux ; meneurs ou meneuses, passagers, passagères et grooms choisissent les tenues contemporaines avec chic et distinction. Tout doit être de bon ton, selon le type d’équipage.

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allons voir le break américain de Joël de Schrevel, en grande arbalète de Nonius et Kladrubers :

 

    

 

 

 

 

 

 

Et le coach coupé italien 1900 de l’équipage Aranda Lamas (E) :

 

 

 

 

 

Coupé, parce qu’il ne comprend qu’une banquette,

ce coach est une voiture unique.

 

 

 

 

 

 

Quatre PRE de l’élevage maison

 

 

 

 

 

 

Petit tour informel :

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

De la nécessité ou non d’un escabeau !

Coach Park Drag WG Grinns (GB)

 

 

 

 

 

       

 

 

Un concours de tradition propose trois épreuves. La plus déterminante reste la présentation, ce samedi devant  trois juges, un Français, un Espagnol et un Britannique.

Il faut assurer le sans faute sur le routier et la maniabilité pour avoir des chances d’être au classement.

 

La présentation permet aux équipages d’accéder au château de Cuts, où se trouve le dernier juge.

 

 

  

 

Equipages de Grünne – Stanhope Gig et Sassatelli – Fjord – Toulousaine

 

 

Les spectateurs se pressent déjà, demain, ils seront des milliers. Réussite !

 

 

 

 

 

Le départ du routier de 15km se donne devant le château, dès 8h30, toutes les trois minutes.

 

 

A gauche, équipage Depaepe (B)  - Fjord – Dog Cart – 1er en poney solo

A droite, sous le regard curieux des chevaux de chasse, en vacances, équipage Caillebot–Desblés –Military

 

 

 

 

Les derniers équipages rentrent au paddock que déjà les premiers se préparent pour la maniabilité.

 

   

Sauf erreur, voici deux hackneys, équipages Aquerreta (ARG) et Fürger (CH)

 

Pour le plaisir, le salut du signore Beretta

 

 

Et aussi,  Audrey et Tiny («minuscule» en anglais !) – dispensés du routier

 

 

Equipage Ginns (GB) – Hackneys – Park Drag 1890

 

 

 

 

 

 

La remise des prix est la quatrième mi-temps d’un concours de tradition, une épreuve à part entière, avec la soixantaine d’attelages sagement alignés sur quatre rangées…

 

Ce spectacle fascinant, pittoresque, haut en couleurs et en diversité ravit les spectateurs. Enchantement !

 

Ces contrastes nous laissent imaginer ce que furent les paysages d’antan, en ville ou à la campagne : multitude des formes, des teintes, des matériaux, des modèles, des tailles, des costumes… Bien loin de nos tenues insipides, et de nos automobiles banales (mais très pratiques !).

 

 

 

 

 

 

Vainqueur toutes catégories : Urbain van de Voorde (B) – PRE – Dog Cart – 5.50 en présentation, sans faute sur le routier et en maniabilité

 

 

 

La Brabançonne retentira 5 fois pour 9 catégories… La Belgique, le pays des meneurs de tradition.

 

 

 

   

Anne Storme (B)– Connemaras – Spider Phaéton – 1ère paire poney et Donna Depaepe (B) - KWPN – Phaéton – 1ère paire chevaux

 

 

8 meneuses, dont 2 aux honneurs, bravo Mesdames !

 

 

 

Omer Mathis – Hackneys – Wagonnette – 1er « à l’évêque » et Bert de Mooij (NL) – KWPN – Stanhope Gig - 1er cheval solo

 

 

A quatre chevaux (6 équipages) - JH Stetler 1er – Moritzburgers – Phaéton

 

 

 

Victoire ou pas, chacun pourra déguster une flute de champagne, tout de suite même !

 

 

 

 

 

Les spectateurs accompagnent les attelages jusqu’au dernier moment, faisant une haie d’honneur dans la longue et majestueuse allée de chênes séculaires, fil d’Ariane vers les différents sites.

Ils remercient tous les beaux équipages par des applaudissements nourris qui vont droit au cœur. Emotion !

 

(Presque) tous les attelages sur :

https://www.youtube.com/watch?v=sRmkAHSpEdI&feature=youtu.be

 

 

 

La Vallée retrouve son calme, les chevaux leur herbe paisible, le spectacle est fini, vivement l’année prochaine !

 

 

Résultats sur : http://www.attelage-cuts.com/images/Resultats_Classement_2014.pdf

 


  Commentaires
-Bravo Rénata par JeanClaudeGrognet (31/05/2014 16:15:11)
C'est un feux d'artifice, on en redemande.
-dommage par JACKY (31/05/2014 18:50:14)
Pas pu y aller cette année donc merci pour ce reportage. Un grand cru semble-t-il.
Cordialement
-merci par Fauch (31/05/2014 22:44:11)
merci de nous faire partager ce beau voyage. encore, et encore plus, on ne s'en lasse pas.