Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 29/10/2012 13:10:29
Rubrique : Interviews, lu 5541 fois. Pas de commentaires
Partager

Portrait: ces anglaises qui mènent en France...


 

Nous les croisons souvent dans nos concours, ils nous sont devenus familiers et parfois des amis. Comme l’on dit dans le monde du rugby, « ils sont meilleurs que nous mais il nous arrive de les battre ».

Ils ont pour noms  Heather Watt, Susan Corlett, Susan Hawes …  certains sont  des acteurs de l’ombre comme Richard Hawes derrière l’écran d’un bureau des calculs, ou bien encore David Morgan Davies un pur gallois, qui conserve et cultive le look d’une autre époque.   Son humour (anglais) nous plante sur place ! Il est notamment l’infatigable steward du concours d’Evreux.  

My God, s’ils  savaient que c’est du whisky écossais !

 

Cependant au plus loin que remonte ma mémoire c’est Christine Bocquillon, qui a été la première anglaise sur les concours d’attelage en France. Elle menait un adorable attelage de 2 poneys welsh  issus de son propre élevage « du logis ». Cet élevage est toujours en activité dans l’Oise et a grande réputation parmi les cavaliers poneys  des 3 disciplines olympiques mais aussi en attelage (poneys d’Emilie Dutartre et de Ludovic Huet  par exemple). Je n'ai malheureusement pas retrouvé de photo de cette époque.

Diana Cumberlège …    

 Un peu plus tard, nous avons découvert une grande dame de l’attelage sur les terrains de l’attelage Sportif et de l’attelage de Tradition. Une anglaise adoptée par la Bretagne,  Diana Cumberlège .  Elle nous a quittés.

photo Les Garennes

 Elle menait avec beaucoup de distinction et d’efficacité (photos d’archives Henri Baup). La région  lui rend hommage encore aujourd’hui.

 

 

 

Aujourd’hui 3 meneuses mènent la vie dure aux petits français …  

 

Susan et Robert Corlett …

Ils ont habité en France pendant 5 ans après avoir auparavant  participé pendant 10 années  à des compétitions d’attelage en Angleterre avec un cheval. Ils ont  représenté la Grande-Bretagne en 2005  au Championnat du Monde poney à Catten avec  Maddy (Lakeland Spirit). Depuis deux ans les Corlett sont retournés vivre dans l’ile de Man l'hiver et viennent  en France pour les compétitions pendant l’été. C’est facile de rejoindre la Bretagne et Jard-sur-Mer en Vendée par  Calais, et les Corlett en profitent pour passer du temps sur les plages et rendre visite à leurs amis français.

 Avec Maddy et  Tornade, Susan a été classée première en 2012 à Minhy Treguier, Boufféré,  Lucon, Lanrodec, Vannes et 3eme à Compiègne. Une jeune ponette de race Dales,  Tornade se révèle aujourd’hui  très prometteur 3eme à Luçon et 2eme en  dressage à Compiègne.

De  retour à la maison dans l'Ile de Man, c’est la seconde passion qui prend le relais : A bord de  leur voilier « Cloudburst »,  un Mirage 28,  ils naviguent vers l’Ecosse et  l'Irlande en attendant avec  impatience l’été prochain !

 

 

Susan et Richard Hawes 

 

 

Licenciés à Manche Attelage, les Hawes vivent en France depuis 28 ans. Susan a débuté l’équitation dès l’âge de 4 ans, à poney bien entendu. Elle n’a jamais cessé de monter à cheval. La passion de l’attelage est venue il y a environ une douzaine d’année et la compétition avec. Susan parle très bien le français et a fait ses études d’infirmière en France. Elle  travaille de nuit dans un service d’addictologie. Depuis le début de 2012, Susan possède  la nationalité française et elle en est très fière. Il va falloir désormais la comptabiliser officiellement sur les résultats du Championnat de France ! Pour information le Championnat de Grande Bretagne est ouvert à tous les résidents. Il serait peut-être temps de mettre nous aussi nos pendules à l’heure européenne mais ce n’est que mon avis …

 Depuis quelques temps, et vous ne le savez pas, Susan participe activement à l’administration d’attelage.org en nous envoyant des informations. Mais Susan a bien d’autres activités dans le monde de l’équitation. Elle fait partie du comité organisateur (SLCO) du CSO *** de Saint Lo,   elle est également bénévole dans les concours handi-sport de dressage.  Richard travaille dans un centre d’insémination porcin, il accompagne Susan comme groom, mais il est aussi de plus en plus souvent au bureau des calculs. C’est Joël Chandavoine qui l'a formé, et lorsqu’attelage.org partage le même local qu’eux sur un terrain, c’est un vrai plaisir que de travailler ensemble, tout se passe à merveille. Richard et Susan ont 2 garçons, l’un est installé comme agriculteur, il groom sa maman (ainsi que son amie Emilie) sur les concours. Son second garçon Thibault est responsable d’élevage dans un haras de chevaux de sport et de trotteurs dans la Manche.

.

les haflingers, Manou et Old Nick d’Olivet

Rotweil des Fresnes (PFS de 7ans)

Conty 2012

 

Heather Watt      

Le plus simple pour parler d'Heather est de reprendre ce qu'en dit son sponsor, le fabriquant d'aliments pour chevaux Equigold …

Heather WATT et Language Timothy  Une histoire d'amour et de longévité

" Heather Watt, jeune femme anglaise a découvert l'attelage à la trentaine, grâce à une leçon d'initiation. Immédiatement prise par le virus elle se forme chez Sara Howe, meneuse anglaise de référence, et s'essaye dans quelques épreuves avec le peu de succès que procurent des renversements fréquents.

Décidés à acheter un poney welsh palomino entier de deux ans, Heather et Ian, son époux, rentrent à la maison avec un hongre bai de 3 ans et demi, welsh également, récemment débourré, peu engageant et pas du tout accoutumé à l'homme, mais objet de leur coup de foudre: Language Timothy.

Et ce sont deux débutants, meneuse et poney, qui se forment ensemble n'évitant aucune des erreurs liées à leur inexpérience commune, bénéficiant tout de même des conseils éclairés de Sara.

5 ans plus tard, en 1995, ils abordent la compétition au niveau national, en Angleterre. Une année de rodage et en 1996, ayant remporté la quasi totalité de ses concours; Timothy (devenu "Timmy") gagne le titre de "Champion de Grande Bretagne des Poneys Débutants, catégorie Nationale". Equivalent Pro chez nous.

Durant les 4 années suivantes, de nombreuses victoires marquent leurs passages sur les terrains jusqu'à ce jour de septembre 2000, où à la fin du marathon du Championnat de Grande Bretagne le poney est arrêté; diagnostic: Blessure ligamentaire grave, pronostic de récupération à la fin de l'intervention: 1 chance sur 3, et Timmy a déjà 13 ans.

Un an de repos forcé, un essai en fin de saison 2001. Il va bien et gagne sa catégorie. Mauvais sort conjuré, le couple reprend la compétition, de fort belle manière, ce qui leur permettra de représenter 4 fois la Grande Bretagne au CAI-A de Windsor et une fois à Dillenburg (RFA) en terminant 3ème.


         En 2006, la famille Watt et ses poneys s'installent en Mayenne, et en mai 2007 Heather s'inscrit avec un jeune poney (Malog Cymo), au concours National 2 de Rennes. Mais ses documents n'étant pas à jour, Cymo ne peut concourir et elle décide de venir avec Tim, retraité en forme de 20 ans, et elle gagne le concours.

         Ces 5 dernières années, ils ont donc repris une nouvelle carrière, niveau Amateur 1 cette fois, et alignant un très beau palmarès, dont 3 titres de Champion de Bretagne et une apothéose aux Championnat de France 2011 à Lisieux, 10° sur 16 partants à l'âge de 24 ans

Et puis la saison 2012 est arrivée et depuis mars, ils courent de concours en concours, toujours placés, et souvent gagnant.

Reignac 2012

Depuis son arrivée en France "Timmy"  est nourri l'hiver avec un aliment EQUIGOLD léger en énergie et protéines,  PONEYS ET CHEVAUX et passe au CLUB pendant la saison de compétition, en complément d'un bon fourrage.

Le mot de la fin par Heather: "Timothy n'est pas un poney facile, et des meneurs comme Boyd Exell ou Karen Basset l'ont mené sans grand résultat. C'est un poney auquel on ne donne pas d'ordre; on lui demande "poliment" de le faire, et alors il donne tout ce qu'il a. Le secret de sa longévité? Il a deux ans dans sa tête, toujours effrayé par son ombre et prêt à bondir n'importe où. Et à le regarder chaque jour, on a l'impression qu'il rajeunit. Cette rencontre fut une chance pour moi et il fait partie de la famille qui lui rend tout l'amour qu'il nous a donné".

Au championnat de France 2012 Heather a terminé 2 ème de sa catégorie. On retiendra cette photo pleine d'émotion, Charline Lenouaille et sa maman consolant Heather, déclassée en raison de sa nationalité. 

         Mais on sait bien que même sous la pluie un anglais, en attelage comme au rugby sait retrouver un mental de vainqueur ! le " crunch 2013" sera passionnant.

Texte Susan Hawes et JCG

LA TRADITION AUSSI

Rénata s'est intéressé aux attelages de Tradition. Là aussi la liste des "petites anglaises" est conséquente.

         Il n’y a pas qu’en sport que les « petites Anglaises » donnent du fil à retordre ! En concours de tradition, les sujettes de sa gracieuse Majesté représentent fièrement l’attelage britannique.

Elizabeth Cartwright, Joan Clarke, Rosemary Neale, Josephine Perrin, Jennifer Seymour, vivent en France ou en Grande Bretagne. Les équipages français redoutent leur présence sur le continent, elles ont été à bonne école et gagnent souvent !

 

         Elizabeth Cartwright vit dans le Wiltshire, traverser le Channel n’est pas une difficulté, tel un passage contrôlé qui prend juste un peu de temps ! En 2011 elle est gagnante toute catégorie à Rambouillet. Ses juments de 13 ans sont des Kisber Felver, chevaux de selle hongrois.

 

         Joan Clarke réside dans le Maine et Loire où elle propose des chambres d’hôtes, ce qui complique quelquefois la participation aux concours. Sa paire de poneys est composée d’un dartmoor et d’un poney portugais.

 

 

         Rosemary Neale fait partie de la BDS, British Driving Society. Cette année, elle est 1ère à Cuts et 3ème à Rambouillet avec son poney welsh et un ravissant Norfolk Cart.

 

 

         Joséphine Perrin habite en France, en Touraine, depuis 24 ans. Elle est agent immobilier et vous vendra volontiers manoirs ou châteaux ! Elle mène depuis 2002 et achète alors Jaspe d’Arquetan PFS à 3 ans, sorti en « jeunes chevaux » par Mireille Escavi. Elle parle de Jaspe avec beaucoup d’admiration et d’amour.

 

 

         Jennifer Seymour vit en Bretagne, dans les Côtes d’Armor. Avec Barnaby, welsh de 16 ans, ils ont gagné en 2011 : Cuts, Le Pin et Rambouillet, obtenant du même coup le trophée AFA 2011.

 

Il n’y aurait jamais eu un tel article si nos amies anglaises ne faisaient que de la figuration !

Texte:  Renée Caillebot

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  Commentaires