Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 25/09/2012 08:25:42
Rubrique : Interviews, lu 2813 fois. 2 commentaires
Partager

Paroles de Quentin Simonet après Lézirias


 

 

 

         La pression et les émotions sont retombées, les esprits sont clairs, Quentin Simonet a bien voulu livrer à attelage.org  son bilan sur ce Championnat du Monde.

Le Concours:

         Q.S : " le cadre était idyllique, soleil, palmiers, chênes liège, chaleur, piscine, bungalows, bref ce n'est pas un lieu anonyme avec un élevage de taureaux, rizières, production vinicole…  un cadre très sympa ! Le site était bien adapté à l'attelage solo. On peut reprocher les natures de sol différentes sur les espaces de travail et carrière de détente et de concours. Cette dernière était aussi un peu "vallonnée". Les obstacles étaient bien finis, une maniabilité "compacte" et différente de ce que l'on propose habituellement, elle était "encombrée" d'arbres ainsi que d'obstacles artificiels constitués de triangles et de carrés".

Obstacle 1

 Coté sport

         Q.S "  au dressage assez peu d'écarts, beaucoup de notes entre 50 et 60. Les juges n'ont pas assez donné d'amplitude. Le "nom" donne toujours un petit plus, même si le jour J le meneur n'est pas au mieux de sa réputation. Mais c'est toujours un peu comme ça et ça ne retire rien au mérite, à chacun de se faire "un nom" voilà tout. A part Mr Jambon, les autres juges ne sont pas des "permanents" des gros concours ce qui a amené aussi de la dispersion dans les notes. On peut comprendre qu'un meneur qui fait 3000 km pour participer à un Championnat du Monde attende d'un tel évènement "de l'homogénéité dans la notation". Il faut bien aussi que la FEI fasse de la promotion pour ses juges et les dispache sur les concours.

          Tony Ecalle  fait une reprise ou la jument est mieux qu'à l'habitude, Constance et Félix l'ont bien préparée. Il fait un galop à faux, mais il obtient la même note qu'à Beekbergen, signe de progression.

         Le cheval de Marion Vignaud était peut être plus flottant que d'habitude, mais très expressif. Une petite faute de galop, peut être un peu moins de précision. Au final elle aussi la même note qu'à Beekbergen. Il est rare que des meneurs fassent une meilleure note sur un premier Championnat du Monde que ce qu'ils ont fait le reste de la saison.

         Chez Anne Violaine Brisou on n'espérait un peu mieux, mais on savait aussi que ce serait un peu juste sur ce championnat.

         Michaël Sellier a redressé fortement la barre par rapport à Beekbergen, il bien bossé, et avec Félix il a ajusté au mieux quelques détails. Michaël se révèle capable de trouver rapidement  des solutions sur un cheval qui n'est pas facile.

         Yannick Chérel avec son Franche Montagne a fait ce que l'on attendait, aux limites du cheval. Le choix de faire une détente courte s'est révélé judicieux.

         Benoit Vernay on attendait un peu mieux, mais le cheval est jeune. Il y a eu quelques difficultés sur la reprise.

         On sait  que sur un Championnat il faut avoir des couples d'expérience ayant stabilisé un niveau de performances. On compte pour l'avenir sur Tony qui se professionnalise dans le monde du cheval  et sur Marion pour constituer la base du réservoir jeunes pour les années qui viennent. Yannick prépare un nouveau cheval, Anne Violaine va continuer dans cette catégorie, Benoit doit aussi rester dans la boucle avec son jeune cheval. Maintenant il faut être lucide, il y a une grosse marche à monter pour être au top. Il y a aussi une grosse densité chez nos concurrents. Les allemands dressent à 39 et 44 pour les 2 meilleurs … j'ai l'impression que depuis quelques années, les bons dressent mieux, sont meilleurs au marathon et sont bons à la maniabilité…   Aujourd'hui il faut être à moins de 55 si on veut prétendre être dans les 10 et être à moins de 50 si on veut prétendre au podium. Il est clair que  sur le marathon on ne rattrape plus  les points du dressage sur les nations fortes (Allemagne, Hollande, Suisse …), mais seulement sur les nations dites de second rang.

         Nos plus grands regrets sont sur la maniabilité. Hormis Anne Violaine qui fait un bon score le reste est correct mais vraiment insuffisant pour prétendre être dans les meilleures nations".

         a.o : quelles dispositions nouvelles sont à attendre de la DTN pour la prochaine saison ?

         Q.S : " les prochains Championnats seront dans une année particulière celle des JEM qui vont se dérouler en France. Nous aurons des meneurs de plus d'expérience. Si aujourd'hui la performance n'est pas celle que l'on voudrait, je ne crois pas que la préparation de ce championnat soit le point à remettre en cause. Il y a eu du travail durant l'hiver, des stages ont été organisés, un suivi vétérinaire, la présence de Félix sur les concours et sur le Championnat. Ce sont de gros efforts qui sont faits  par la fédération. Il y a également des aides diverses substantielles qui sont apportées. Je ne suis pas certains que les meneurs étrangers reçoivent un soutien de cette ampleur. On a un déficit couple" meneur/chevaux d'expérience". Il faut investir certainement sur la formation, le travail du cheval et la méthode d'entrainement".

         a.o : Michaël milite pour une approche plus sur le travail des 3 épreuves, jugeant que le travail de base sur un cheval doit être acquis pour un meneur à ce niveau.        

         Q.S :" oui bien sûr il faut répéter, et répéter…  et se mettre en situation... mais ce n'est faisable que si l'on a un couple suffisamment construit. Tout cela devrait être la règle  au moins 1 année avant le championnat, c'est la situation idéale. Si le dressage du cheval (ou d'une paire ou d'un team) est accompli, on peut faire de la finition et de l'optimisation. C'est bien là notre faiblesse. Ca veut dire que pour gagner le prochain championnat en 2014 il faut déjà être à même de gagner des concours en 2013 ! Si nos meneurs d'aujourd'hui continuent de mettre la même implication dans le travail qu'ils ont mis cette année tout est possible".

         a.o : ne faudrait-il pas apporter des aides "au mérite" ?

         Q.S : " tout n'est pas qu'une question d'argent ! et puis les aides sont déjà en place …  les aides sont apportées sur les résultats: être dans le premier tiers au classement, réussir les  critères  demandés… nous allons discuter au niveau DTN de la saison sportive 2013 prochainement. L'avenir passera aussi par la faculté qu'auront les meneurs à se doter de coachs  et d'entraineurs pour avoir une démarche sportive. Il y a trop peu de personnes qui ont un programme d'entrainement avec un entraineur."

photo de famille à Lézirias


  Commentaires
-ou sont les paires et les poneys par Wallee (25/09/2012 14:19:04)
les paires et les poneys 2013: prevision fede, dans l'oubli comme d'habitude !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
-allons ... par JeanClaudeGrognet (25/09/2012 14:45:51)
... c'est un point après Lézirias Quentin a répondu à mes questions.