Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 24/05/2012 08:32:08
Rubrique : Interviews, lu 3771 fois. 5 commentaires
Partager

Portrait: Richard Ferré


 

        RICHARD FERRE

 

       Richard Ferré est un jeune Bourguignon avec comme l'on dit " un bel avenir devant lui". Il est de cette nouvelle génération de jeunes meneurs  qui  entrent dans la compétition avec déjà un bagage équestre conséquent. Et pour cause, toute la famille, le père, la mère, la sœur"  respirent cheval, parlent cheval, et vivent le cheval au quotidien".

       C'est le papa qui a tout impulsé en Bourgogne  il y a déjà quelques années. C'était au temps où les instructeurs étaient rares, pour ne pas dire inexistants. Michel Vignaud l'organisateur de Chablis a débuté ainsi à l'attelage comme beaucoup d'autres. Richard a donc suivi la filière paternelle dès l'âge de 5 ans avec une comtoise appartenant à son père.  

        Richard a fait ses débuts sous la selle avec  cette gentille comtoise mais il a rapidement pris les guides vers 9/10 ans. A cette époque, et aujourd'hui encore, la famille transporte les touristes dans le parc du Château de Saint Fargeau. La famille Ferré a toujours été associée à la renaissance du Château qui a retrouvé tout son lustre grâce à un passionné Michel Guyot. Aujourd'hui le spectacle historique du Château  jouit d'une réputation internationale grâce au dévouement de 600 bénévoles et de 50 cavaliers ainsi que 4 à 5 attelages réunis en association " Les amis du Château"

 

       A l'âge de 10 ans Richard prenait déjà les guides de l'attelage des 4 comtois. Richard a vite choisi sa discipline préférée et ne l'a plus quittée.  Vers les 12 ans il poursuit sa formation avec Renaud Vinck, ce dernier le pousse à la compétition avec un comtois "pas très facile". C'est ainsi que le jeune meneur débute avec des chevaux de trait. Papa cré une association pour rendre compte de toutes ces activités:  Les Attelages de Baladin.

Chablis 2005

Championnat de Bourgogne en 2005 (à sa gauche Mr Breuiller)

      Un peu plus tard  Michaël Sellier va prendre la suite de Renaud Vinck au départ de ce dernier de la région bourguignonne.  Michaël est aujourd'hui encore le coach tandis que le papa de Richard supervise tous les entrainements, fait le groom sur les concours et travaille les chevaux lorsque Richard est absent. Les chevaux comtois et les chevaux de Richard logent dans les écuries du château et Richard les entrainent pour une grande part dans le parc de 130 hectares de terrain avec un bois, et des allées qui sont un enchantement pour l'attelage. Les soins et la nourriture et l'entretien des chevaux  c'est le travail de sa maman et de sa sœur.  "Nous habitons à 500m du château, finalement les chevaux sont mieux logés que nous !"  

 

 

le terrain d'entrainement

       On pourrait penser que les conditions exceptionnelles dans lesquelles évolue Richard seraient de nature à le contenter d'une vie facile. Il n'en est rien. La quantité de travail et le souci de tout mettre en oeuvre pour avoir des résultats est omniprésent chez Richard: " j'admire le professionnalisme de Michaël et la rigueur avec laquelle il prépare ses chevaux. Il est pour moi un exemple et je m'inspire beaucoup de lui. Je le vois régulièrement pour faire le point sur le travail des chevaux, et j'en retire un grand bénéfice".

 

Avec le coach à la cérémonie d'ouverture du CAI de Pau 2011, mais aussi groom si besoin

      

 Richard est étudiant. Pendant la saison touristique il prend la relève de son père, et  tous les après midi il promène les touristes dans le parc avec l'attelage à 4 chevaux attelé à des comtois.

      " L'entrainement des chevaux c'est pratiquement 5 jours/7 et toute l'année. L'été je peux bénéficier des douves du château où il y a une carrière pour travailler monté ou à la longe ou aux longues rênes avec un terrain exceptionnel. Si besoin il y a aussi un centre équestres à 3 km. Je n'hésite pas à mettre les chevaux dans le camion "tous les jours s'il le faut, l'hiver en particulier pour travailler si les conditions extérieures sont trop mauvaises ". Richard donne aussi un coup de main à d'autres meneurs débutants.

      Le premier cheval de sang de Richard c'est un arabo boulonnais, Oued de Messenguy avec lequel il fera ses débuts en concours amateurs et internationaux: "Oued est exceptionnel au marathon, mais un peu limité au dressage. Il m'a permis de renter dans le grand bain. Avec Oued j'ai remporté les marathons de Lignières et Lisieux en Pro cette année".

Oued de Messenguy

 

Pau 2011 le premier international (Oued de Messenguy)

      Aujourd'hui Richard porte ses espoirs sur un nouveau cheval, Maraton qui dispose de plus de moyens pour le test du dressage: "pour le moment je ne demande pas trop sur le marathon, je travaille sur les points de dressage qui sont encore à perfectionner sur le cheval. Et puis je découvre aussi le cheval depuis peu".  

      

 avec Maraton

           

        Richard a quelques ambitions qu'il ne cache pas. Il songe à l'avenir, et si son nouveau cheval doit lui permettre de passer un échelon supérieur, l'arrivée d'un cheval supplémentaire dans l'écurie ne serait pas pour lui déplaire. Un changement de catégorie se fera aussi peut être un jour, après la fin des études et son insertion dans le milieu professionnel en tous cas. L'attelage en paire le démange, mais peut être encore plus l'attelage à 4 qu'il affectionne particulièrement. En attendant Richard s'entraine au simulateur et mène à l'occasion le team de Jean François Chanteur. Aujourd'hui il est sur la liste des meneurs "espoirs", mais il espère au plus tôt décrocher le titre d'athlète de haut niveau qui lui ouvrirait la route vers le BPJEPS.

        On ne peut que souhaiter la réalisation de ses rêves, à ce jeune meneur sympathique et courageux.

JCG

  

 


  Commentaires
-Richard par Citron10 (24/05/2012 09:09:44)
Portrait très sympa pour un meneur encore plus sympa...
-Top par BT91 (24/05/2012 09:26:03)
Un super portrait pour un mec super simpa !!! Plein de bonne chose pour l'avenir !
;-)
Aurélie Toulouse.
-coeur de Lion par Fifibranches (24/05/2012 18:21:40)
Bravo coeur de Lion, merde pour 2012 jusqu'a 2100,Salutations
-Oued de Mesenguy par Stephs3a (24/05/2012 19:18:21)
Peut-on savoir où il est parti ?
Fera t'il encore de la compétition d'attelage ?
-L'Yonne en Bourgogne par Zoze (25/05/2012 00:23:35)
Elève de papa Aimé, il y a déjà 20 ans, tu étais toi et ta soeur Marine, déjà présent autour des contois, quels beaux souvenirs!
Nous sommes comblés de voir nos jeunes meneurs Icaunais briller haut plus haut niveau de la discipline et leurs souhaitons toute la réussite qu'isl méritent.
Ambition et percévérence sont indispensables pour mener à bien vos projets, nous vous accompagerons et vous soutiendrons tout au long de ce long chemin et de cet interminable travail.
Bravo à toute la famille et bonne chance pour Saumur !
Michel