Article proposé par Renata, paru le 26/03/2012 08:07:58
Rubrique : Culture générale, lu 3529 fois. Pas de commentaires
Partager

La petite histoire de Phaëton


 

Équipement spécial

 

Ce spider phaéton qui fit partie de la collection du Baron Casier, en Belgique, est équipé de « gratte boue » : quatre grattoirs fixés au plus près des bandages  évitent d’éclabousser la voiture en action sur terrain bourbeux.

 

 

 

 

Photo tiré du livre « looking at carriages » de Sallie Wallrond – J A Allen London

 

 

Le terme de « phaéton » désignant une voiture apparaît au 17ème siècle. Voiture à quatre roues, de ville ou de campagne, elle est la voiture de maître, uniquement menée, à un ou deux chevaux, par son propriétaire.

 

Dans la famille phaéton, on trouve de nombreux modèles : spider (très utilisé sur les rectangles de dressage), transformable, siamois, mail et demi mail, George IV, tabatière, etc… capotés ou non.

 

 

 

 

Dans la mythologie grecque, Phaéton est le fils du dieu Hélios, le soleil. Voici un extrait du récit de la légende, selon le Latin Ovide dans les Métamorphoses, il y a 2000 ans :

…Après un long voyage, il arrive enfin au palais du Soleil. Le Soleil l'ayant aperçu l'accueille en fils et lui demande ce qu'il est venu chercher sur ces hauteurs.

Phaéton lui répond qu'il sollicite des gages qui attesteraient qu'il est vraiment issu du dieu, Hélios jure sur le Styx de lui accorder tout ce qu'il désire.

Phaéton demande le char de son père et le droit de le conduire pendant une journée.

Aussitôt, le père se repent amèrement de son serment. Il ne peut plus revenir sur son engagement mais tente de dissuader Phaéton car la tâche ne convient ni à ses forces, ni à son jeune âge.

Les chevaux du Soleil pleins de fougue s'élancent mais le joug n'a pas son poids ordinaire. Dès que le quadruple attelage s'en est aperçu, il se précipite. Phaéton s'épouvante, il ne sait de quel côté est son chemin.

Les chevaux s'élancent, tantôt jusqu'aux étoiles fixées dans les hauteurs, tantôt par des descentes et des précipices, ils tombent dans des espaces voisins de la terre.

Les flammes dévorent alors les lieux les plus élevés de la terre qui se fend, s'entrouvre et se dessèche. De grandes villes périssent avec leurs remparts; des territoires entiers avec leur population sont réduits en cendre par l'incendie. Des forêts brûlent avec les montagnes.

La mer se resserre, des plaines de sables arides remplacent ce qui était naguère l'océan, des montagnes jusque-là couvertes par ses eaux profondes, surgissent.

Alors le souverain des dieux Zeus, pour éviter la destruction de l'Univers, lance sa foudre contre le conducteur  et réduit son char en miettes.

Phaéton, sa chevelure rutilante ravagée par la flamme, tombe, foudroyé, à travers les airs, où il laisse en passant une longue traînée. Il est précipité au loin dans le fleuve Eridan…


 

Chute de Phaéton, de Rubens 1636                                                            et de James Ward 1808                                                                

 

La Constellation de l'Aurige sera créée en souvenir de Phaéton qui ouvrit la voie lactée.

 

 

 

Quiz dans le quiz : les premiers modèles, légers, rapides et « hauts perchés » avaient une propension à verser, d’où le nom de phaéton ?

 

 

 

 

 

Les constructeurs perpétuent l’appellation, comme cette automobile Duesenberg phaéton

 

 

 

 

et tout récemment, la luxueuse berline d’une célèbre marque allemande…

 

 

 

Pour voyager loin (sous les tropiques), je préfère ce bel oiseau, il s’appelle phaéton à bec rouge !

 

Photo Cécile BH

 

 

 

 


  Commentaires