Article proposé par Renata, paru le 20/11/2011 08:26:40
Rubrique : Culture générale, lu 12771 fois. 5 commentaires
Partager

Ces droles d'attelages qui nous font sourire !


 

 

 

Etranges attelages

 

 

L’attelage, ce n’est pas seulement un équipage composé d’une voiture et de chevaux, que non, il existe des tas de possibilités, réelles ou imaginaires, concrètes ou allégoriques de représenter un animal  tractant un véhicule.

 

Par lequel commencer ? Si on allait du plus petit au plus grand, du plus inventif au plus original ?

 

L’époque importe peu, le rêve, la nécessité sont intemporels.

 

Je vous emmène un peu partout, un peu n’importe quand, et un peu n’importe comment !

 

Le plus petit attelage ?

 

Avec une puce bien sûr :

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire l’article jubilatoire d’Arba : http://www.jbwhips.com/QUAND-ON-ATTELAIT-LES-PUCES.html

 

  

 

Les théâtres de puces savantes tenaient dans une valise, ravissant objet de collection.

 

 

      

~~~~~~

 

 

Après les insectes, les oiseaux :

 

 

 

 

 

 

    

 

 

Affiches, cartes de vœux, jouets, mais aussi, œuvres d’art où le fabuleux côtoie le mythique.

 

 

 

 

Les chariots de Venus ou Aphrodite tirés par des colombes ne peuvent qu’apporter secours et paix.

(15ème  et  Bernieri 16ème siècle)

 

 

    

 

Tandis que Zeus dans son char d’or, une poignée d’éclairs dans la main, mène des aigles (Palagi), tout comme Mercure dans le magnifique ciel de Salamanque (détail – Gallego 15ème).

 

 

 

~~~~~~

 

 

Un peu de candeur avec ce mimi attelage de petits cochons, en collier s’il vous plait.

 

 

 

 

Le lutin et le cochon attelé de Jean-Baptiste Monge

 

 

Je n’ai trouvé que ce cochon réellement attelé, et cet autre monté, dans le Bedforshire.

 

Ils sont fous ces Anglais !

 

 

 

 

~~~~~~

 

 

   

~~~~~~

 

 

 

Voici un chapitre dédié à nos autres fidèles compagnons : les chiens.

Seuls mammifères carnivores attelés, leur utilité a été indéniable, et bien plus qu’on ne se souvient.

 

Chiens de transport humain :

Je me demande toujours s’il arrivait au passager de se retrouver cul pardessus tête, tant l’équilibre semble précaire…

 

 

 

 

 

Ou, au contraire, d’affaisser les épaules du chien – avec des circonstances atténuantes pour le vieux monsieur invalide…

 

Toutes ces voitures sont bien sûr des dogcarts !

 

 

 

Du Canada, en collier et reculement, et du Texas (j’espère qu’il y a un adulte devant le chien)

 

 

 

 

Les quatre roues sont rares. La Peugeot est plus élaborée que le « buggy » mené par Mary Pickford.

 

 

 

Chiens de métier :

 

 

 

Est-ce un carillon accroché sur le côté pour avertir de l’arrivée du boulanger ?

 

 

 

 

Livraison de charbon. Quand la pente est trop raide, la paire, orpheline, se mixte de force humaine.

 

 

 

 

Chiffonnier, en formation « à l’évêque » et marchand d’asperges.

 

 

 

 

Laitière des villes et laitière des champs.

 

 

 

Les postières et postiers aussi, il y a cent ans.

 

 

 

Ce récupérateur de bouteilles vides exprime la grande fierté d’un attelage soigné, jusqu’à la grelottière.

 

 

 

Etonnant équipage à sept chiens de front. La relève se repose dans la voiture. Une belle complicité, dans une misère digne.

 

 

 

Chiens de guerre :

 

 

« Voiturette porte-brancard démontable pour le

Transport des blessés. Système du Lt Puisais

(breveté SGDG) »

 

 

 

Pour le transport des blessés, des armes, des munitions, pour des missions héroïques…

 

 

 

 

 

 

 

« Le chien Jacquot du régiment d’infanterie colonial du Maroc, vient de recevoir la Croix de Guerre, le 19 août 1918 (reproduction d’après une plaque de verre) »

- Musée de Verdun -

 

Son regard raconte tout l’indicible…

 

 

 

 

Ces reproductions sont des photos en noir et blanc ou colorisées. J’ai trouvé peu de tableaux.

 

 

 

François Watteau (détail – 18ème)                                  Henriette Ronner-Knip (19ème)

 

 

Pour clore gaiement  le long chapitre sur les chiens attelés, une fantaisie de Jules Leroy, en 1885 « une tournée en Province ».

 

 

 

 

~~~~~~

 

 

Retrouvons les herbivores, moutons et chèvres :

 

 

 

Aux Açores                                                   en France en 1922

 

 

 

 

Promenade parisienne dans les jolis tonneaux

 

 

 

 

Ou promenade aux USA

 

 

 

 

 

 

Tout aussi étonnant, le roi de Rome promené par des moutons emplumés, et sa vraie calèche,

 

 

  

 

ou des dieux nordiques emmenés par des chèvres, pardon, par des boucs !

Le char de Thor lui permet de traverser les mondes, armé de son marteau  qui crée la foudre - Mårten Eskil Winge 1872.

 

 

~~~~~~

 

 

Les rennes et les daims ne sont pas l’exclusivité du Père Noël :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand même, on a hâte qu’il revienne !

 

~~~~~~

 

 

       

 

~~~~~~

 

 

Une évidence, les bovins attelés, avec bien des races différentes selon les pays :

 

 

 

 

 

 

 

Buffalo wagons, from States

 

 

 

Et from Paris !

 

 

 

 

 

 

 

Les zébus de Madagascar, et les vaches sacrées de l’Inde -  Franz Balthazar Solvyns  (1871)

 

 

 

Yacks pour la livraison à la maison du thé (Utagawa Hiroshige - 19ème)

 

 

 

 

En Birmanie, une élégance étique, et l’admirable conception des roues

 

 

 

 

Sûr, qu’il ne fallait pas aller trop vite !

 

 

 

Giovanni   Fattori 19ème - la charrette rouge

 

 

 

Louis Léopold Robert - retour des moissonneurs des Marais Pontins (Italie 1830)

 

 

William Ranney - Sortie de l’école des garçons (1852 USA)

 

 

Pour le plaisir, trois œuvres de Rosa Bonheur (19ème), femme libre et peintre animalier, qui devait demander une « autorisation de travestissement », renouvelable tous les six mois, auprès de la préfecture de Paris, afin de porter le pantalon, pour aller sur les marchés aux bestiaux.

 

 

Labourage en Nivernais

 

 

 

Fenaison en Auvergne

 

 

    

 

Paire de bœufs, et portrait de l’artiste par E L Dubufe

 

~~~~~~

 

 

Et voilà des équidés, du plus commun au plus original, ânes, mules, et… :

 

 

 

Aleksandr Pavlovich Bryullov

 

Si Dieu n'avait pas fait la femme
il n'aurait pas fait la fleur

Victor Hugo

 

 

 

Henry Herbert La Thangue - à la ferme (détail - 1905) et la fenaison

 

 

Frank Brooks (1878)

 

 

  

 

Charrette de vin à capote latérale (pour le vin ou pour le conducteur ?!) et goémoniers  baulois en random

 

 

    

 

Un mulet de concours à Paris 1908 et des ânes en concours à Rambouillet 2011

 

 

L’équipage le plus étonnant, ce team de zèbres en méthode Achenbach !

 

 

~~~~~~

 

 

Tout aussi exotiques, les chameaux, dromadaires…

 

 

 

 

 

 

 

En Crimée et en Inde

 

 

Les éléphants aussi :

 

  

 

Tapisserie au château de Chenonceau, et entrée d’Alexandre dans Babylone – Le Brun 17ème

 

 

 

 

 

    

 

Légende de la photo de gauche : « Guerre de 1914-15-16-17, l'éléphant laboureur.Pendant que les éléphants de la ménagerie allemande Hagenbeck transportent du matériel de guerre, ceux du cirque Pinder se rendent utiles en labourant les terrains des paysans du Tarn-et-Garonne (vue prise à Lavilledieu)."

 

Même reconversion en 1941, près de Blois (photo de droite)

 

~~~~~~

 

 

La traction humaine :

 

Elle peut être aussi propulsion (traction avant - propulsion arrière) :

 

                     

 

 

  

 

Frederik Hendrik Kaemmerer 19ème  - charmant !

 

 

Hors ces ravissants traîneaux faits pour le badinage, la traction humaine signifie souvent le dénuement, la précarité, le courage, pour vivre et survivre.

 

 

 

Les bateliers de la Volga - Ilja Repin - 19/20ème

 

 

 

Et des femmes tirant un rouleau compresseur (Haiphong 1905).

 

 

 

« Les Fêtes du Tonkin - Femmes annamites roulant la cour de la gare d´Haiphong pour la réception de M. Doumer – 1902 »

 

 

Voilà une idée bien sympathique, ils sont épatants ces Anglais !

 

~~~~~~

 

 

Pour finir ce voyage en attelage, voici des assemblages  fictifs, chimériques, oniriques…

 

 

 

Les tigres de la villa Hermès (Autriche) - Hans Makart,  et les lions de Cybèle par Angelo Monticelli

 

 

 

 

 

Une paire d’ours Place Royale lors d’une Carrousel (détail 1612), et celle de la licorne et du dromadaire par Adriaen van Stalbempt 16ème

 

 

       

 

Michelangelo Maestri – 1812 - Amor Volubile & Amor Lento

 

 

   

 

Andrea Schiavone – Médée (16ème)                        et son char tiré par des dragons : trop la classe !

 

 

 

Des tandems surprenants :

 

 

 De Randolph Caldecott

 

 

Détail -  Charles Hunt

 

Je laisse la fin à nos chères têtes blondes ou brunes.

Les lettres au père Noël (évoqué plus haut !), se préparent dans les chaumières. Je veux dire dans les maisons, appartements…

Y aura-t-il des commandes pour les jeux d’antan ?

Certains attirent toujours petits et grands. Le chariot en bois reste indémodable, et les jeux de plein air, à imiter les adultes, toujours d’actualité !

 

 

 

les enfants Hulsenbeck -  Philipp Otto Runge 1805

 

 

 

The old stage coach - Eastman Johnson 19ème

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


  Commentaires
-Bravo par JeanClaudeGrognet (20/11/2011 08:28:16)
Rénata. Travail remarquable, on se régale .
-Bravo Renata par Chevalandrieu (20/11/2011 18:13:13)
Magnifique. Continuez à nous enchanter...
Nadine, Gérard Toudic
-reportage photo attelage insolite par Morinj (20/11/2011 19:35:10)
Juste pour mémoire et complémenter, dans le reportage photos AO attelage insolite on peut trouver un attelage de chiens cher les Verna, et des photos d'attelage de rennes en Laponie. Il me souvient aussi avoir vu des photos d'attelages de petites chèvres au parc Monceau à Paris...
-Waouh !! par Ratata (21/11/2011 14:00:44)
Superbe, enchanteur, drôle, documenté... J'aime !
-4 ans plus tard ... par JeanClaudeGrognet (11/04/2015 09:02:42)
... c'est toujours un délice.