Article proposé par Arba, paru le 23/05/2011 07:46:09
Rubrique : L'attelage de Tradition, lu 891 fois. Pas de commentaires
Partager

A propos des manches de fouet


 

 

         Certains trouvent qu’un manche de fouet parfaitement rectiligne manque de caractère et fait évoquer un matériau synthétique, carbone, plastique, fibre de verre…

 

         On a donc recherché, pour ces esthètes, des bois présentant des courbures naturelles, avec le plus souvent, un décrochage en « jambe de chien »,.

 

         Il en est enfin, comme le sympathique et brillant Chester Weber, ici représenté aux World Equestrian Games , qui a choisi la complexité : jambe de chien, double vrille centrale et courbure finale, une véritable acrobatie de « gym au sol »…!  Pourquoi pas, après tout ?

 

         Nota : il aura obtenu à cette occasion, la note maximum en présentation, on aurait pu cependant lui reprocher la monture « en bigoudi » due à un enroulement trop prolongé autour du manche.

 


  Commentaires