Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 19/07/2021 09:14:15
Rubrique : Reportages, lu 702 fois. Pas de commentaires
Partager

NEBANICE, un concours ''tout terrain''


 

CAI NEBANICE CZE  

 

          Le dressage a débuté mercredi pour les catégories 2*. Le concours est retransmis par la chaine EQUI TV. On a pu y voir un terrain marqué par les pluies abondantes.  Beaucoup de meneurs allemands ont décliné leurs engagements, beaucoup d'abandons auront lieu durant le week end.    

          Le dressage et les résultats:

          1CV *** : Siebers Ned 43.65 (1) , Houtappels can 52.49 (2), Barbey Sui 54.40 (3), Pougnet 59.07 (7), M.Aillaud 63.74 (13)  

          2CV *** : B.Kwiatek Pol 46.71 (1), Sandmann  Ger 47.38 (2), W.Kwiatek Pol (3) 50.58, Warneck Ger 52.17 (4), Slater Diener Carola Ger 52.17 (4), Rafal Wojtacha Pol54.24 (6), Dimer 56.37 (9), Bousquet 67.49 (27), 

Delmas 79.08 (35), Mourier 85.58 (37).  

          La Pologne fait une entrée remarquée dans l'attelage à 2 chevaux avec le duo Kwiatek (1er et 3ème), et la 6 ème place de Rafal Wojtacha. Elle occupe les premières places avec 3 meneurs allemands. Daniel Dimer est le seul français à se distinguer de façon positive  avec 56.37 pts...  

          4 CV ***: B.Chardon Ned 46.71 (1), B.Aillaud 48.84 (2), Brauchle Ger 49.84 (3), Harm Ger  53.57 (4), Von Stein Ger 54.31 (5), J.Dobrowitz Hun 54.57, (6) Nesvacil Jr Cze (7) 55.04, Geerts Bel (8) 55.84, Voutaz Sui (10) 57.84, Coudry (12)  60.90, Mourier (14) 76.75  

          La troisième journée de dressage sans révélation majeure, est remportée par Bram Chardon chez les teams. Benjamin Aillaud 2 ème rehausse les scores bien pâles de la colonie française toutes catégories confondues. Mais comment pourrait il en être autrement  sans politique de sélection ? On aura droit aux excuses en  forme d'éléments de langage... qui à force d'être utilisés, à défaut de convaincre font sourire . Les notes sont impitoyables, les meilleurs sont au rendez vous, quelques soient les conditions des concours.

          Le marathon

          Ceux qui ont suivi le marathon sur la chaine EquiTV n'ont pas manqué de remarquer le peu de public présent. Il n'y avait pas grand monde non plus sur le net, entre 150 et 200 visionneurs pour toute l'Europe. Le chef de piste a ramené le marathon à 6 obstacles.

           Sur le terrain et dans les obstacles Glenn Geerts (Bel) est au mieux de concours en concours. Il devance Bram Chardon est ce n'est pas rien. Le fougueux Michaël Brauchle (Ger) conforte sa 3 ème place du dressage. Un peu plus loin Benjamin Aillaud 4 ème, reste dans la course au podium. Thibault Coudry 6 ème sauve les meubles. Après un dressage catastrophe, et à 33 pts de la tête du marathon, l'attelage de  Sébastien Mourier n'est manifestement pas encore prêt pour une compétition à ce niveau. L'envie trop forte de compétition n'est pas bonne conseillère. Jozsef Dobrowitz (Hun) est absent du haut du classement avec 40 points de pénalités, sa côte aurait été une 4 ème place.

           Chez les paires, ils ont terminé le marathon:  Diane Delmas fait bonne figure (5ème), Daniel Dimer meilleur dressage français de la catégorie s'effondre (22 ème). C'est Carola Slater-Diener (Ger) qui s'impose.  

          Il vous manque des concurrents dans les résultats ? Normal , beaucoup n'ont pas pris le départ (Kwiatek's (Pol), Harm Mareik (Ger), Anna Sandmann (Ger) Sébastien Warneck (Ger) ...)

           A 1 cheval Saskia Siebers (Ned) a trouvé à Nébanice un rival à sa mesure avec Michaël Barbey (Sui). Le meneur suisse qui ne tarit pas d'éloge sur son coach français (Renaud Vinck), ne concède en effet que 3/100 è de secondes sur la meneuse hollandaise. Après une 3 ème place au dressage le voilà dans la lumière. Magalie Aillaud et Sophie Pougnet sont 8 et 9 , tandis que Kelly Houttapels (Can) est éliminée.

          La maniabilité

           A 1 cheval tout va bien pour Saskia Siebers le concours est dans la poche. Les meneurs suisses sont des horloges sur les maniabilités, ils ont cette réputation. Michaël Barbey ne déroge pas à la règle en imposant un 0.94pts et la pression qui va avec à Saskia Siebers. Cette dernière n'aura donc pas faibli en grande championne qu'elle est.   

          Un petit mot sur l'ascension du meneur suisse qui est un modèle et un exemple de construction et de préparation d'un attelage. attelage.org avait parlé de lui en 2020, en rapportant aux lecteurs une collaboration sur le long terme pour la préparation de son cheval de tête Kalao des Arreneys par un travail méthodique, que je résume ainsi: "pour atteindre le But il faut en connaitre le chemin. Si l'on ne dispose pas du Savoir, il faut  savoir déceler les compétences ailleurs. Mais nul n'est prophète en son pays n'est ce pas ! le chemin se déroule dans une forêt vierge, où les voix des sirènes sont nombreuses et les mirages tout autant. Deux à 3 ans c'est le temps normal d'une construction. Si le But n'est pas à porté de vue après ce temps c'est que quelque chose ne va pas. Le temps de la remise en question est venue. La liste des concurrents ne prenant pas le départ de la maniabilité s'est allongée avec Magalie Aillaud...

          ... c'est aussi le cas chez les 2 chevaux pour Frédéric Bousquet. Diane Delmas et Daniel Dimer terminent 13 et 14 eme du concours. Il y  a eu 18 abandons dans cette catégorie 2 chevaux remportée par Carola Slater-Diener (Ger).

           Le chef de piste sans doute impressionné par l'état du terrain a freiné ses ambitions. C'est en tous cas ce que l'on peut se dire en lisant le peu de points affichés sur les maniabilités.

           Des pénalités il y en a eu peu chez les teams également. Jozsef Dobrowitz "repêché" de ses 40pts de pénalités refait surface au classement général. Je n'ai aucune information sur le pourquoi de la chose. Thibault Coudry ne prend pas le départ de la maniabilité. Chez les teams donc, on prend les mêmes pour le haut du tableau: 1Chardon, 2Brauchle, 3Geerts, 4Dobrowitz, 5Aillaud, 6von Stein. Comme quoi, mauvaises conditions ou pas, les meilleurs restent les meilleurs.    


  Commentaires