Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 21/04/2008 09:15:51
Rubrique : Informations générales, lu 883 fois. 3 commentaires
Partager

Les licences et l'assurance par J.L Heyberger


 

        

 

 

        

 

 

         Jean Louis Heyberger

 

 

 

         Les questions d’assurance, on en parle beaucoup et l’on s’y perd aussi.

         Monsieur Heyberger un professionnel de la question nous explique tout dans cette vidéo sur les différents cas qui se posent en Responsabilité Civile et en activité de compétition.

         Un point rassurant la licence fédérale de pratiquant  vous couvre bien dans vos activités équestres, pour ceux qui ne pratique pas la compétition mais aussi pour ceux qui s’y adonnent avec les extensions licences amateur et Pro.

 

 

         Et pour finir , les dernières nouvelles concernant le prochain CAI de Saumur.

 

 

         Cliquez sur l’image pour écouter Monsieur Heyberger


  Commentaires
-Enfin par OBELIX (21/04/2008 10:43:06)
Une explication qui a le mérite d'être claire. Je paye donc depuis des années pour me rendre compte que mes chevaux au pré ne sont pas assurés pas plus que les dégâts qu'ils peuvent occasionner en compète.
rétrospectivement, j'en tremble!!!!
il ne nous reste donc plus qu'à nous assurer, convenablement cette fois.
Il est peut-être juste un peu dommage pour ne pas dire autre chose qu'il ait fallu l'intervention d'A.O pour nous éclairer.
Quoi qu'il en soit, merci d'avoir soulevé le loup.
-Responsabilité civile par Fred91 (21/04/2008 14:21:45)
Si je ne m'abuse, au même titre que pour un chien, si mes chevaux provoquent des dégats à un tier, ma responsabilité civile est engagée, au même titre que si mon chien mort un passant. A vérifier auprès de vos assureurs;
Il faut savoir que nous sommes régulièrement sur assuré, par méconnaissance ou obligation (qui connait la couverture que nous apporte notre carte bleue ?).
-C'est exact, mais.... par OBELIX (21/04/2008 16:06:36)
la R.C contenue dans notre assurance habitation couvre effectivement les dégâts occasionnés aux tiers par notre chien ou notre cheval.
Attention, j'ai bien écrit, NOTRE.
En effet, suivant les compagnies, seuls, un, deux voire trois chevaux maximum sont couverts.
Si vous en avez quatre ou cinq, ce n'est plus vrai, et bien malin celui qui pourra dire lequel se sauvera dans la nature.
Cordialement.