Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 03/03/2008 22:59:30
Rubrique : Les références > Dressage : technique, lu 2519 fois. 3 commentaires
Partager

Les Cahiers d'attelage.org - la sortie de l'écurie - la tenue des guides et du fouet


 

Avertissement

 

         Les articles de cette rubrique sont plus spécialement dédiés à ceux qui débutent en attelage. Les informations qui y sont données sont une synthèse des bonnes pratiques en vigueur aujourd’hui, conformément à une approche moderne de l’utilisation du cheval de loisir ou du cheval  destiné à la compétition.

                  

         Le contenu de cet article et de ceux qui suivront,  sont supervisés par un Comité de Correction composé d’instructeurs diplômés BE1 et BE2  enseignant l’attelage  au quotidien et ayant une longue pratique de l’attelage de compétition international.

 

         Le jeune meneur y trouvera donc des renseignements fiables et incontestables.

 

 

 

 

De la mise en route et de la tenue des guides et du fouet.

 

 

         Le cheval est garni de son harnais *, prêt à partir pour une promenade ou un travail dans la voiture. 

         Auparavant il a été préparé comme il se doit et l’œil du meneur a   instinctivement pris toutes les subtiles informations laissés par son compagnon : observation du box, présence et qualité des crottins, rapide vérification de la mangeoire et de l’abreuvoir. Le pansage a été fait, les  pieds sont curés et graissés, les protections sont mises,  l’état de la ferrure rapidement contrôlé, un fer aurait il bougé pendant la nuit ? un clou ne risque t il pas de blesser le cheval ?  

 

         Tout est parfait, le cheval est donc mis à la voiture avec un aide dans les règles de l’art *, le meneur peut  démarrer son attelage.

 

         Dès les premiers tours de roues, que le meneur soit en route pour un travail ou une promenade il convient de s’astreindre à quelques habitudes simples, qui seront utiles pour le meneur de loisir comme pour le meneur aspirant à la compétition. Ces bonnes  habitudes rendront dans le temps un cheval plus agréable à mener.

 

         En premier lieu le cheval doit impérativement partir au pas, l’encolure étendue, la nuque restant toujours le point le plus haut afin de ne pas compromettre l’équilibre du cheval.

 

         A ce stade il est important de ne pas  « bousculer » le cheval froid  dans son pas, laissez le avancer à son rythme, ce n’est que progressivement que vous lui demanderez un peu plus d’activité. Avoir une demande trop importante et trop prématurée ne pourrait que précipiter le pas de votre cheval, de le « raidir » et de le mettre dans de mauvaises  dispositions psychologiques.

        

         S’il va trop vite et qu’il précipite son allure, restez « zen », calmez le de la voix, surtout ne vous accrochez pas aux guides, il faut être patient, leçons après leçons le cheval va apprendre a être calme au début du travail. Il faut absolument revenir aux guides longues si vous avez été obligé de les raccourcir : prendre et rendre !  

        

         Cette étape de mise en route est très importante et ne doit jamais être négligée. Sa durée est d’ordinaire de 20 à 30 mn.

 

         Durant cette mise en route, où l’on cherche avant tout à avoir un cheval calme et décontracté sur des guides longues mais au léger contact dans un pas de plus en plus franc. On sera tolérant sur des manifestations de curiosité de votre compagnon mais point trop n’en faut.      Personnellement je trouve que c’est une très mauvaise habitude, surtout pour les chevaux destinés à la compétition de sortir de la « bulle » du meneur. Le meneur sera aussi bien sûr plus tolérant avec un jeune cheval qu’un cheval adulte.

 

         Le contact permanent avec la bouche du cheval est chose importante même dans cette phase préparatoire, d’abord pour une raison évidente de sécurité, ensuite le cheval « doit savoir où il est », c'est-à-dire à la disposition de son meneur.

         Vous arrive t il de croiser un voisins dans le village ? n’hésitez pas à vous arrêter, un brin de causette fait un bien extraordinaire aux chevaux ! ils apprennent vite à rester immobiles et sages sur des guides longues (mais au contact) pendant que vous papotez, et profitez toujours de ces instants pour les observer et comparer à une sortie analogue faite il y a plusieurs semaines. Au cours du travail ou de vos promenades, vérifiez  régulièrement  « le retour au calme ».  

         Si vous ne constatez pas de progrès remettez vous en question le cheval n’y est pour rien.  

 

         Comment tenez vous vos guide ?

 

         La maîtrise de la tenue classique au « carré »  est indispensable. Le jeune meneur doit être à l’aise avec le maniement des guides rassemblées dans la main gauche aussi bien que dans la tenue dite au « carré ».  Aujourd’hui la compétition et les reprises de dressage de plus exigeantes ont amené les meneurs à une tenue des guides façon « cavalier », les guides arrivant dans les mains du meneur par les petits doigts et ressortant entre les pouces et les index. C’est une position plus commode pour « travailler un  cheval sur le plat » mais l’inconvénient c’est que l’on a plus tendance à « tirer » avec cette position.

         Dans tous les cas, les mains doivent être bien écartées (ne faites pas votre prière !), les guides encadrant l’encolure dans un couloir, le fouet dans la main droite sortant entre le pouce et l’index.

         Pour en savoir plus rendez vous  dans le livre de Vital Lepouriel :  "Procédés pour développer le tact équestre" Page 59 le chapitre "L'attelage, Bras-  Avant bras".

 

         Si vous ne possédez pas un merveilleux fouet très léger de J&B mais seulement un fouet moderne, votre main peut se fatiguer si vous n’avez pas trop d’habitude. Une recette : plus le fouet est vers l’horizontale plus il est lourd, plus il est vertical plus il est léger.      

 

         N’hésitez donc pas à relever celui-ci, mais ne le tenez pas tout de même comme un cierge !

          

         Bonne route ! N’hésitez pas à nous suggérer un thème d’article qui vous intéresserait plus spécialement nous y répondrons bien volontiers.  

 

                                                                                     JCG

 

 

 

   

 

 

 

 

La position dite « au carré »

 

 

Photos : Promenade et Attelage Jean Yves Leguillou. Ed Lavauzelle

 

 

 

Comité de Correction :

 

Louis Basty : Directeur de l’Ecole du Haras du Pin, meneur international ' 02 33 12 12 12

Laurent Jelowicki : Directeur d’Ecole d’Attelage « La Licorne » , enseignant  ' 05.57.83.00.18

Vital Lepouriel : Officier du Cadre Noir, ex Directeur de la Section Attelage à l’ENE ' 02.41.50.20.30

Renaud Vinck : Enseignant Attelage itinérant, meneur international   ' 06 08 82 65 24

 

 

 

*  des articles sur le sujet pourraient en parler ultérieurement.   


  Commentaires
-Saluons ce début ! par JACKY (03/03/2008 21:12:53)
Bravo pour cette "reprise" de base(s)
Pour ce qui est de la tenue du fouet: 45° par rapport a tous les plans. Exact ?
Pour la position des mains, j'ai un moyen "pédagogique":
Les poser a plat sur le ventre, les bras totalement decontractés, ni remontés ni abaissés, tombant naturellement, les deux index se touchant du bout a hauteur du nombril. Puis avancer les mains devant le ventre d'une quinzaine de centimètres et ecarter les deux mains sans changer leur position, de la largeur des clés de sellette, les 4 doigts (pouce excepté) restant sur un plan vertical.
Cette position avec les guides en mains au carré, il doit y avoir un arc de cercle non cassé, c'est a dire sans angle "rentrant", depuis l'épaule jusqu'au bout des doigts.
Seuls les 3 doigts "du bas" travaillent en "serrage" des guides. le fouet tenant naturellement sur l'index de la main droite et maintenu sans serrer, en équilibre sur le "gras" inférieur de la main.
Vos commentaires ?
Cordialement
-C'est parti ! par (06/03/2008 11:54:43)
Ah ! Voila une initiative qui fait plaisir car en plus de s'adresser aux meneurs débutants, elle a également le mérite d'être assez simple pour inviter les gens à la pratique de l'attelage .
C'est raconté comme une histoire dont on attends le prochain épisode .
-Précisions par JeanClaudeGrognet (06/03/2008 15:40:29)
Merci de vos encouragements. Un point de précision, il n'y aura pas d' enchaînement "logique d'un article à un autre" .
Nous éditerons des articles en fonction de notre inspiration ou des demandes qui seraient faites sur des sujets particuliers, ou bien encore sur des propositions d'articles d'Enseignants d' Ecoles d'Attelage et de leurs vécus sur le terrain.
Nous essayerons toujours de vous présenter des articles peu théoriques mais surtout des articles proposant des réponses pratiques en dehors des clichés habituels.