Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 01/11/2020 08:24:23
Rubrique : Reportages, lu 2057 fois. 2 commentaires
Partager

PAU Championnat du Monde: quatre champions pour un podium


 

                                                           CHAMPIONNAT du MONDE 1 CHEVAL, le film du concours

 

          Le programme: mardi ​​14h00: inspection vétérinaire - Mercredi ​​dressage (1ère partie) - Jeudi dressage (2ème partie) -Vendredi marathon - Dimanche  maniabilité.

          Le jury: Andrew Counsell *(Gbr) Président - Miguel Gutierrez Camarillo* (Esp)- Mickaël Delignières (Fra) - Anne Marie Turbé (Fra) -  Elimar Thunert (Ger)* - Jannie Lane (Gbr) DT - Catherine Stewart (Gbr) DT     adjoint - Chef de piste Jacques Tamalet. 

* Ces 3 juges ont montré quelques divergences notables lors du CAI de CHABLIS en septembre. A suivre ! 

          Les meneurs qui ont la grosse cote pour un podium individuel: Laure Philippot (Bel), Marion Vignaud (Fra), Claudia et Dieter Lauterbach (Ger), Saskia Siebers, Rudolph Pestman (Ned), Véronica et Bartlemiej Kwiatek (Pol), Michaël Barbey (Sui), Stephan Ulrich (Sui), ça fait beaucoup de monde pour 3 places ! Il y a aussi des outsiders comme la famille Schiltz (Lux).

          Par équipe le pronostic parait plus simple. La France a ses chances, ne pas louper le dressage ne pas se faire distancer, faire carton plein au marathon, et ne pas trembler à la maniabilité. Les challengers: les allemands, les hollandais, les polonais.

          Attention, alerte météo sur les Pyrénées atlantiques. Risque de vents violents   

          Météo France :une dépression nommée Barbara remontant du Portugal vers le golfe de Gascogne, le vent d'Autan et le vent du sud souffleront en tempête entre mardi et mercredi matin des Pyrénées au Massif-Central et dans la vallée de la Saône.

          Les crêtes pyrénéennes, le Lauragais et la plaine toulousaine, les monts d'Auvergne et du lyonnais seront particulièrement exposés avec des rafales atteignant ou dépassant les 100 km/h et même 150 km/h pour les cimes pyrénénnes.

          C'est en soirée et nuit de ce mardi à mercredi que l'on attend les vents les plus violents, avec une situation de tempête en montagne.   

          Visite vétérinaire ok pour tout le monde. Dressage Magalie Aillaud 9h10 (1), Jean Michel Olive 11h25 (1), Fabrice Martin 15h30 (1), Marion Vignaud 11h05 (2).

          Quelques chiffres avant le début des épreuves. 49 meneurs vont participer à ce championnat. 13 équipes et 17 nations sont représentées. L'Autriche et les USA n'ont pas envoyé de représentant en raison de l'épidémie de Covid. Toutes les nations ici à Pau sont européennes. A Kronenberg en 2018, dans d'autres circonstances, il y avait 19 équipes, 4 nations présentaient un meneur en individuel (Australie, Espagne, Lettonie, Lituanie).

 

Dressage en direct de Pau

Bureau des calculs Philippe Liénart

Affichage des notes par figure en direct . Bravo !

Les vidéos de quelques dressages  et maniabilités apparaissent en gras souligné sur le nom du meneur

          Magalie Aillaud 62.65 pts: normal, le trot est un peu court, la stabilité de la tête n'est pas impeccable, il y a des fautes de rythme dans les développements des allures, on est plus dans la note 6 que dans le 7. Le pas est peut être la meilleure allure du cheval, ce qui n'est pas mal pour un lusitanien (à revoir à la vidéo). Un taux de cohérence des juges de 89% (écart>1.5 dans les notes). Très déçu de la prestation de Claudia Lauterbach 65.90 pts.

          9h> 10h45 : dressages médiocres à l'exception de la canadienne Kelly Houtappels Bruder. Ca ne s'améliore pas avec Mr Torrécillas (Esp). Le réalisateur peut nous passer des images au ralenti, ça n'améliore pas la perception générale, ça souligne tout juste les fautes :-) Jonathan Meuwis (Bel) sera certainement au dessus des 80 pts, mais le cheval n'est pas dangereux: 79.58 pts. Bien triste tout cela dans un championnat du monde.  Jean Michel Olive et Sinnamari en terminent avec la note de 63.42. Le cheval est plaqué et s'enferme dans quelques mouvements. Des fautes de rythme, se creuse aussi dans quelques transitions.

          Vous verrez sans doute quelques bons dressages cette après midi. Pour l'heure je vais sur une autre carrière, une 60x20  pour ne pas perdre le bon oeil si vous voyez ce que je veux dire...

          15h30 Fabrice Martin . On arrête les activités aux écuries pour regarder la reprise sur le smartphone. Dès les premières figures c'est plié. On a compris. Le cheval est instable sur son mors, passe à volonté au dessus de la main, le dos n'est pas en place. Aux transitions l'avant main se lève. Certes Lanzaro jette les papattes devant et puis alors ? Une défense devant ce qui doit être une caméra ou un écran... et alors ? Pas de French excuse, c'est pour tout le monde les mêmes circonstances, et la simple conséquence d'un cheval en 2 morceaux, un mauvais contact avec le mors,  donc sans limites morales: 58,76 pts.  Ne pleurez pas c'est bien payé. Il y a 4 ans au CdM à Kronenberg, Lanzaro le cheval (de réserve) fait 47.58 et termine second du dressage derrière Rudolph Pirhofer (Aut). C'est la dégringolade d'un mauvais travail de dressage sur le cheval, pas une contre performance.

          Renaud Vinck est à Pau, je l'interrogerai s'il veut bien me répondre, après l'épreuve de jeudi.  

          Jeudi: Je n'ai pas oublié de parler de Kelly Houtappels Bruder la canadienne qui mène au score après la première journée de dressage. Je n'avais pas vu sa reprise, je l'ai visionnée en ce jeudi matin. Une bien belle reprise en effet:45.89 pts

          Dieter Lauterbach: Dirigent le cheval n'a pas une locomotion époustouflante, mais le job est fait sans faute majeure. Je reprocherais surtout un manque de brillant et un cheval trop  sur les épaules:56.75 pts

Frodo et Marie Schiltz (Lux) apportent de précieux points à l'équipe du Luxembourg 51.44  Elle prend provisoirement la tête du classement par équipe devant l'Allemagne et la Hollande! 

          Saskia Siebers (Ned) réplique et ne  faillit aux attentes de son camp, avec 44,36 pts elle propulse l’équipe hollandaise à la première place.

          Laure Philippot : une reprise qui ne se passe pas dans la sérénité. Le cheval marque quelques inquiétudes sur des éléments en bord de piste. De belles cessions, timide au pas :50,02 pts

          Bartlomiej Kwiatek (Pol) 52,27 il devait rêver à mieux.

            Marion Vignaud: d’emblée on voit que Marion ne cherche pas ce trot passagé vu au Haras du PIN et qui provoquait quelques fautes de rythme. C’est tant mieux, la reprise a été propre. Deux petites choses, le cheval se met trop bas par moment, et 3 juges n’ont pas vu le changement de pied à la fin du galop allongé. Marion sauve l’honneur tricolore et passe en tête du classement 43,36 pts. bravo, c’est du bon travail. Sa performance hisse l’équipe à la seconde place. 

 

          Petit message personnel d'une lectrice:"  Fantastique Marion !!!! Je ne croyais pas qu'elle battrait Saskia. Waouh ! Ça me met les larmes aux yeux. Fais lui la bise de ma part !!!!!!! "

          Conclusion des dressages: Il faut être impitoyable avec ceux qui oublient, méconnaissent, piétinent, ou ignorent les principes et les fondamentaux du dressage. La qualité du contact est l’une des bases du dressage. Impitoyable les juges ne le sont pas assez. Dès lors les médiocres peuvent toujours rêver de lauriers.

          Mauvaise querelle étrangère autour de la première place de Marion Vignaud. C'est non justifié, les juges sont dans les mêmes points, c'est un juge français qui lui donne la moins bonne note, et le taux de cohérence est plutôt très bon. 

          Taux de cohérence des jugements (écart>1.5 dans les notes)

 

          L'interview... ça pique !  

          Renaud Vinck sur le bord de la carrière a vu toutes les reprises. Il a bien voulu répondre à mes questions.

          JCG: Marion remporte le dressage, de mémoire tu as été de ses débuts…

          Renaud Vinck : « oui, et bravo à elle. Elle a très bien géré et très bien présenté  First Quality en valorisant ses points forts. Je la félicite pour ce bon résultat. »

          JCG: On est très déçus de la reprise de Fabrice Martin et de Lanzaro

          Renaud Vinck : « d'abord je remettrais en cause la carrière de Lanzaro. Le résultat de Lanzaro est la démonstration d'un mauvais choix stratégique de la FFE. Il y a deux ans ils pouvaient choisir de continuer la carrière du cheval comme elle était entamée. C'est eux qui ont soutenu que le cheval devait rester auprès de l'IFCE. Ensuite le choix de  l'IFCE par les décisions de Jean Roch Gaillet et de  Jean Michel Pinel responsable de la formation montre bien que le sport de haut niveau n'est pas quelque chose qui les préoccupe. Il fallait préserver Lanzaro et le retirer de la formation. La FFE et l'IFCE au lieu de se donner une chance pour l'avenir ont fait de la relation politique.

          Concernant la reprise de  Lanzaro elle-même : on voit bien les écrans de fumée et les contre-feux qui sont déployés pour masquer la réalité. Mettre en cause l'écran situé autour de la carrière, c'est utiliser l'argument des pauvres ! À Kronenberg il y a deux ans il y avait un écran en C et le cheval n'a pas bougé ! En réalité Lanzaro n'a jamais été bien sur sa reprise, il n'est pas connecté, le dos n'est pas en place, il n'est pas avec son meneur, dès lors il n'est pas dans un état convenable. Il y a une dégradation du cheval, il suffit de regarder les vidéos d'avant et de Kronenberg et celle d'aujourd'hui. Ce n'est plus le même cheval, ce n'est plus la même locomotion.

          Je fais un reproche à Fabrice, je le vois méchant avec le cheval, et ça me fait de la peine. Je le vois, les étrangers le voient, tout le monde voit. En le disant si ça peut protéger le cheval sur le marathon à venir, c'est tant mieux.

          Aujourd'hui Sébastien Goyheneix a montré qu'il était un grand technicien. C'est lui qui encadre Marion et Fabrice. Marion a démontré aujourd'hui qu'elle était une grande meneuse, à l'inverse de Fabrice. Comme quoi il ne faut pas avoir seulement un bon technicien autour de soi et un bon cheval, mais il faut aussi développer d'autres qualités.

          Un petit mot pour féliciter l'équipe du Luxembourg qui conclut ici une belle saison. La jeune Marie Schiltz est une meneuse d'avenir. Laure Philippot était un peu tendue avant son entrée, ce qui a certainement perturbé le cheval. RV »   

          NDLR: à ceux qui se pinceraient le nez aux propos de RV, quid de la libre expression  et de la libre parole ?  

          Voir la vidéo du dressage de Lanzaro et de Renaud Vinck en 2018 à Kronenberg CdM  

          Vendredi marathon. Retransmission que vous pouvez suivre comme pour le dressage par FEI- TV. Je ne serai pas devant l'écran, vous me raconterez ? Désolé, finalement pas de retransmission, ou du moins retransmission  réservée aux abonnées.

          Analyse des résultats

          Ca va bien pour l'Equipe de France. Jean Michel Olive (1) et Marion (7) ont fait le job. Les 2 performances cumulées, voilà une première place au marathon. La France est donc toujours leader au classement provisoire, la Hollande est 4 points derrière, la Pologne à 13 pts.

            Jean Michel Olive a fait merveille avec 7 meilleurs temps et un 4 ème temps sur le premier obstacle... à  4/10è  du meilleur sur l'obstacle, Stephan Ulrich. Excusez du peu !

 

Jean Michel Olive et Sinnamari - photo MGPY Mélanie Guillamot

          Saskia Siebers et Marion Vignaud sont dans le même temps. La surprise vient  de  la canadienne Kelly Houttapel Bruder. Elle "grignote" 1,5 pts  aux 2 meneuses et se hisse à la 2 ème place au provisoire. Les 3 meneuses sont dans quelques secondes de différence au chronomètre... Attention aussi à Bartlemiej Kwiatek (Pol) à 3 points grâce à un excellent marathon (2). Il a l'expérience des grandes épreuves, sa main ne tremble pas. Dieter Lauterbach (Ger) est un peu plus loin à 9 points.

          Quid donc de la maniabilité et des difficultés que le chef de piste va proposer. Les obstacles de marathon étaient magnifiques, les retours des étrangers sont bons, ils ont apprécié le niveau des difficultés et les multiples options proposées. 

          Magalie Aillaud (18) a fait un bon marathon. Elle se place à 11 pts de Jean Michel ce qui est tout à fait honorable. Fabrice Martin 29 ème.  

          La maniabilité

          Elle a offert la dramaturgie attendue, les espoirs, les déceptions,  les joies et le suspens grâce à une maniabilité comme on  pouvait la souhaiter pour un championnat du Monde. Félicitations donc à l'architecte du parcours Jacques Tamalet. Un parcours technique, un temps serré, la suite a démontré que les chevaux les mieux dressés se sont les mieux sortis des pièges. Une exception toutefois, le belge Jonathan Meuwis qui malgré ses 79,58 pts de dressage termine second de la maniabilité avec seulement 0.15 pts.

          Les temps forts

          Les premiers parcours sont difficiles pour les meneurs, le temps ne permet aucune respiration. Il faudra attendre le 17 ème partant Lantos Gabor (Hun)  pour voir un parcours sans faute , mais avec 5.28pts de pénalité de temps.  Un peu plus tard Johan Herner (Swe) sera le premier dans le temps mais 6 points sur la piste. Sans faute pour Nicolas Kandel (Lux) et un peu de temps dépassé. L'espoir nait dans l'équipe Luxembourgeoise, mais l'on voit bien que globalement les parcours s'améliorent. Au bord de la piste on observe et on affine les stratégies.

          Jonathan Lewis fait rêver le clan belge: 0.15pts . Voilà Fabrice Martin la première cartouche de l'équipe de France. Timide et lent 8.96 pts, ce sera la 26 ème place de la maniabilité au final. Il aurait fallu mieux pour mettre l'équipe un peu à l'abri. Solana Marti (Esp) se renverse sans gravité sur le parcours. On l'avait déjà vu sur 2 roues quelques portes avant. Le cheval est dételé, tout va bien.

          Van Der Doelen pour la Hollande  7.59 pts, l'équipe grignote quelques points. Magalie Aillaud est dans l'action comme au spectacle. Elle joue avec Fandango, 6.34 pts. Magalie aura fait un bon championnat, bravo...1,18 pts pour le jeune Stephan Ulrich (Sui). Tout heureux, debout il salue la "foule" à la Chardon! Attention à ça, un jour il y aura un accident, la FEI ferait bien de légiférer et interdire de se lever dans la voiture. Véronika pour la Pologne. Ils ne sont que 2 dans l'équipe, pas le droit à l'erreur, il sont actuellement 3 ème: 9.64 pour Véronika Kwiatek. Laure Philippot (Bel) réalise un sans faute avec un peu de temps, 3.07pts. C'est un bon résultat pour l'équipe.

          Jean Michel Olive, la 2 ème cartouche française. Déjà une grosse hésitation sur la première porte. Total 10.83 pts La France risque donc sa première place, Marion va devoir être exceptionnelle. Dès lors les  parcours deviennent de la haute couture... Rudolph Pestman fait un parcours d'anthologie, le seule sans faute de la journée. La Hollande exulte, elle s'envole vers la victoire et Saskia Siebers a les moyens d'achever le travail. Et vlan Bartlomiej Kwiatek (Pol) sans faute et 2.04 de temps dépassé. Saskia Siebers ne tremble pas, ça roule et ça tourne : 1.06 pts. La pression s'alourdit sur Marion, la victoire d'équipe c'est fini... D'abord c'est Kelly Houttapels (Can) à faire le tour: 4.68 de temps dépassé. Marion Vignaud est la dernière à partir. La plus mauvaise place, celle de toutes les pressions si les autres ont fait un bon score, et c'est le cas... 1 balle sur la dernière porte de la serpentine (3D)... si l'on a pris quelques repère on sait qu'elle est en retard à mi parcours ... total 5.57pts . Tous les rêves s'envolent. 

          1 ère Saskia Siebers (Ned) Championne du Monde, 2 ème Kelly Houttapels Bruder (Can), 3ème Bartlomiej Kwiatek (Pol), 4 ème Marion Vignaud (Fra).

           Par équipe : Hollande (280.9), France (290.4), Pologne (300.8), Allemagne (300.9)

          Bravo la Hollande, ils avaient une équipe très homogène, la victoire ne vient pas de nul part comme le montre les classements individuels:

HOLLANDE:  Saskia Siebers (1)   Rudolph Pestman (5)    Van der Doelen (19)

FRANCE :     Marion Vignaud (4)  Jean Michel Olive (11)   Fabrice Martin  (24)

                                                                    POLOGNE : Bartlomiej Kwiatek (3)   Véronika Kwiatek (13)

                                                                    ALLEMAGNE: Dieter Lauterbach (6)  Fokko Strassner (8)  Claudia Lauterbach (22)

          Nous avons une seconde place méritée, Marion et Jean Michel ont répondu aux attentes. Il nous reste tout de même un sentiment de travail inachevé. Que s'est il passé durant ces 2 années de préparation:   excès de confiance? trop d'autosatisfaction ?  on a mis de la poussière sous le tapis? à quoi est du ce déclin de Lanzaro ? Demain il faudra aussi regarder du côté des Caroline, Claire ou Magalie,  le travail commence pour le Championnat de 2022. Mais ce n'est que mon avis !

          © JCG/attelage.org 

 


  Commentaires
-Saskia par JeanClaudeGrognet (27/10/2020 09:34:46)
Désolé j'avais oublié la maniabilité de Saskia Siebers . Un comble !
-moi c'est le cheval par Zebulon (28/10/2020 11:10:17)
Dans un interview de l'IFCE F.Martin explique que Lanzaro gardait le souvenir d'une mauvaise expérience à Pau en 2019. C'est faux.
Résultats 2019
Martin 47.49
Vignaud 50.08
Siebers 55.45