Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 19/06/2019 08:35:30
Rubrique : Vétérinaire-Santé, lu 392 fois. 5 commentaires
Partager

Laserthérapie, la visite vétérinaire obligatoire, les intoxications de printemps


 

 

 

Le Laser thérapeutique

 

Cette nouvelle approche des soins, plus proche de la physiothérapie que des traitements médicamenteux habituels, ouvre pas mal de nouvelles perspectives et les indications sont nombreuses.

 

Je vais essayer en quelques lignes de résumer l’intérêt de ce nouvel outil pour le traitement de vos chevaux.

 

 

. Principe : on effectue une stimulation des structures biologiques par la lumière. On module les effets obtenus en jouant sur la fréquence d’émission des photons, et leur énergie. De ce principe de base, on comprend que le laser donne de l’énergie « naturellement » aux cellules qui en manquent lorsqu’elles sont lésées, afin de permettre leurs régénérations et la cicatrisation. Pas de dopage, pas d’effets secondaires indésirables, pas de douleur lors de l’application

 

 

. Effets de la bio stimulation par la lumière laser :

 

- Réparation tissulaire et croissance accélérée des cellules : régénération plus rapide des tendons, muscles, et ligaments.

- Cicatrisation plus rapide des plaies : pour les plaies qui ne cicatrisent pas, les plaies larges, les brulures, et même les cicatrices superficielles


- Réduction de la formation de tissu fibreux : le laser favorise la production de collagène de type I lors de la cicatrisation afin d’avoir un tissu cicatriciel proche du tissu original et donc une cicatrice moins douloureuse.

 

-  Analgésie : le laser diminue la sensibilité des cellules nerveuses à la douleur.

 

-  Anti inflammatoire : la lumière laser active le drainage lymphatique et a donc un effet anti œdémateux.

 

-  Amélioration de l’activité vasculaire : le laser augmente le diamètre des vaisseaux sanguins ce qui rend l’élimination des déchets plus efficace, stimule la production de nouveaux vaisseaux ce qui accélère le processus de guérison des tissus abîmés.

 

-  Augmentation de l’activité métabolique : le laser augmente l’activité de la cellule ce qui a un effet bénéfique sur la cicatrisation des tissus abîmés

 

 

. Indications : tendinites, fractures (effet antalgique si souhaitable), plaies profondes ou larges, plaies superficielles cicatrisant mal ou bourgeonnantes, entorses, hématomes, œdèmes au passage de sangle, dorsalgies, gingivites, ….

 

 

. Coût : il faut en général plusieurs séances de laser afin de fournir l’énergie suffisante aux cellules, c’est pourquoi j’ai mis en place des forfaits de 4 à 6 séances. Dans de rares cas (dorsalgies par exemple) une séance peut suffire.

 

 

       
   

 

 

 

 

 

 

 

 

Tendinopathies                                     Suros en phase aiguë

 

 


      

 

Drainage hématome                      Hémostase après extraction dentaire

 

           
     
 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plaie: JO suture partielle               J 12 + laser sur la plaie à vif                J 15

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dorsalgie : pas de sédation, effet relaxant

 

 

 


La visite sanitaire obligatoire 2019

 

 

Afin d’harmoniser la filière équine avec les autres filières des animaux de rente, le ministère de l’agriculture a publié le 19 septembre 2018 un arrêté qui rend obligatoire une visite sanitaire selon les modalités suivantes :

 

-  Pour tous les détenteurs de 3 équidés ou plus

-  Visite réalisée tous les 2 ans par le vétérinaire sanitaire

-  Visite entièrement prise en charge par l’Etat

 

En pratique cette visite sera ordonnée par la DDPP de septembre à décembre 2019 pour les détenteurs m’ayant déclaré comme vétérinaire sanitaire avant le 31/12/2018. Pour ceux n’ayant réalisé cette démarche obligatoire qu’en 2019, la visite sera programmée en 2020.

 

 

En premier lieu, il faut que tous les détenteurs de plus de 3 équidés (ânes compris) se déclarent comme détenteurs, et déclare leur vétérinaire sanitaire. Ceci est réalisable facilement en ligne :

 

https://www.ifce.fr/ifce/sire-demarches/sanitaire-detention/veterinaire-sanitaire/

 

 

Attention : détenteur ≠ propriétaire. Les propriétaires ayant confié leurs chevaux à une pension ne sont pas détenteurs d’équidés. C’est le responsable de la pension qui joue ce rôle.

 

Attention, la visite sanitaire obligatoire ≠ bilan sanitaire de l’écurie annuel

 

 

 

 

Visite sanitaire obligatoire (VSOE)

Bilan sanitaire d’Ecurie (BSE)

Tous les 2 ans

 

Fournir des indications utiles au détenteur et renforcer le contact avec son vétérinaire sanitaire

 

Améliorer le niveau de maîtrise des risques

 

Recueillir des données relatives à la santé publique vétérinaire

 

Gratuite pour le détenteur

Annuel

 

Valoriser les enregistrements du carnet sanitaire

 

Définir les actions prioritaires de traitement et de prévention

 

Fixer un protocole de soin et des traitements curatifs sur les pathologies identifiées (prescription hors examen clinique)

 

Mise en conformité avec la législation sur la prescription/délivrance du médicament vétérinaire

 

Facturé par le vétérinaire sanitaire

 

 

Déroulement : il s’agit d’un entretien dont la trame est fixée par un questionnaire de 10 à 20 questions, et qui se termine par la remise d’une fiche d’information préparée par l’IFCE, et d’une copie signée du questionnaire à archiver 5 ans.


Les intoxications végétales du printemps

(d’après la webconférence de l’IFCE visible en replay ici)

 

 

L’émergence des plantes au printemps concernant également les plantes toxiques, l’IFCE a mis en ligne une webconférence pour présenter les différentes intoxications végétales qui émergent en ce moment. En voici un petit résumé :

 

-  Myopathie atypique : l’ingestion des jeunes pousses de samares d’érables sycomore est responsable comme en automne de cas de myopathie atypique. On a recensé ce printemps 45 cas de myopathie en France (décompte au 03/06) contre 92 cas après l’automne.

 

-  Photosensibilité : sur les animaux à peaux claire, suite à l’ingestion de plantes de la famille des Apiacieaes et des Rutaciaes. La photosensibilité se fait aussi juste par contact avec certaines plantes. L’action est différée de 48 à 72h après l’exposition. Il faut au moins 3 semaines dans l’obscurité pour éliminer le toxique phototoxique

 

-  Trèfle : lors d’ingestion massive, on observe parfois une atteinte hépatique, puis une photosensibilisation. Il peut aussi entraîner des coliques et indirectement des fourbures

 

-  Séneçon de Jacob : intoxication hépatique importante

 

-  Chenilles processionnaires : pas vraiment une intoxication végétale mais les chenilles processionnaires du pin et du chêne sont en pleine émergences. Les soies urticantes sont libérées dans l’herbe ou sur le foin, et posent problèmes bien après le passage des chenilles. On a un gonflement des lèvres typique, et une crise d’urticaire.

 

 

       
   
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trèfle                                                    érable sycomore

 

       
   
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sénéçon de Jacob                                                                     Millepertuis   


                                               

 

Carottes sauvages (apiaceaes)                                                     Chenille processionnaire

 

 

Les vaccinations obligatoires

 

 

Avec le printemps et les grands week-ends, les concours fleurissent également. J’ai noté une recrudescence ces dernières semaines d’appels « urgents », entre le vendredi soir et le dimanche matin, pour des livrets signalétiques qui ne sont pas à jour de vaccinations.

 

Un petit rappel du calendrier des vaccinations pour la grippe qui est la seule vaccination obligatoire pour le sport. Pour la rhinopneumonie obligatoire pour les chevaux de course maintenant, le protocole est le même.

 

 
 

 

Dernier point réglementaire : pas de vaccin dans les 8 jours précédents le concours, 4 j pour les courses.

 

Enfin, prenez conscience que le livret signalétique d’un cheval est un document administratif officiel, et que la page des vaccins est un certificat vétérinaire. La loi est claire sur ce sujet, tout certificat inexact expose le vétérinaire à une interdiction d’exercice temporaire et à un an de prison et 15 000 E d’amende. La personne ayant demandé le faux certificat s’exposant également à 1 an de prison et 15000 E d’amende. Donc, ANTICIPEZ !!! On peut vacciner plus tôt que la date prévue sans aucuns soucis.

 

 

Dr. LAVIRON Matthieu


 


  Commentaires
-therapie laser par Blm (19/06/2019 08:33:33)
j'utilise la thérapie laser avec mon vétérinaire en récupération après les compétitions (épaules, dos...) résultats très intéressants, non invasif et très peu coûteux (une séance me coûte environ 35€). la totalité des tensions disparaissent. (et ne reviennent pas).
je l'ai vu utilisé sur des tendinopathies avec succès sur les chevaux et sur moi même.
-témoignage par JeanClaudeGrognet (19/06/2019 08:39:27)
Merci BLM de votre témoignage. En effet les retours sur les chevaux de sport sont excellents
-Chenilles processionnaires par JeanClaudeGrognet (19/06/2019 08:46:36)
J'ai eu le cas récemment sur mon cheval. Après distribution du foin, ses naseaux se sont gonflés. Spectaculaire ! Pas de panique ! J'ai appliqué de l'Apaisil en spray, tout a disparu en 48h
-pas très scientifique... par Larghetto (19/06/2019 11:26:38)
c'est bien tout ça (laser, apaisil) mais si on n'avait rien fait, en combien de temps tout aurait disparu ? des études comparatives sont elles disponibles ?
-scientifiquement parlant par JeanClaudeGrognet (19/06/2019 12:17:23)
Pour le gonflement des naseaux je ne sais pas si l'action de l'Apaisyl a été conséquente, mais je n'avais que ça sous la main, et je n'ai pas pu faire d'étude comparative :-)))
Concernant la laserthérapie je vais essayer à la prochaine occasion sur le dos d'un cheval de dressage plutôt que, ou avant de, faire passer un ostéopathe. Je vous dirai quoi.