Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 28/01/2019 08:54:51
Rubrique : Interviews, lu 1450 fois. Pas de commentaires
Partager

KISBER CdM PONEYS: les nominés sont...


 

 

 

   Du 25 au 29 septembre, toute l'élite mondiale du poney se retrouvera à Aszar-Kisber en Hongrie. Un petit voyage de 1400 km depuis Paris. La saison "poney" va être intéressante à suivre. Aujourd'hui  individuellement il y a des chances certaines de podiums, confirmations viendront ou pas au cours de la saison. Un constat: à travers ces interviews, le monde "du petit cheval" n'a jamais été aussi bouillonnant et engagé vers le sommet... mais ce n'est que mon avis !  

         Lisieux, Sélestat, Saumur, le Pin attendent les meneurs français et espèrent accueillir beaucoup d'attelages étrangers.  

          Critères de qualification

 

  Sébastien Vincent:  paroles d'entraineur

 

         " Nous avons fait un premier stage pour organiser la saison avec un premier rassemblement de quelques meneurs. Ceci nous a permis de faire un point sur les niveaux, et de ressentir les objectifs pour la saison. Nous avons mis en place un programme pour l'hiver, constitué de gymnastique et de réponses opérationnelles aux problèmes spécifiques des uns et des autres. Les poneys ne sont suivis que tous les deux ans, on est donc sur des priorités travail pour résoudre les plus gros problèmes. Beaucoup ont des entraîneurs privés, je suis là pour les accompagner, avoir un œil extérieur et les épauler. On essaie d'avoir une bonne cohésion de groupe et d'amener chacun à prendre de l'assurance dans le travail. Un deuxième stage est prévu en février, on invitera d'autres personnes sur ce stage, j'espère y trouver des révélations. Il y a aussi ceux qui n'ont jamais fait de concours élite et qui pourraient se révéler dans la saison.

         Sur le premier stage nous avions fait appel à Marie-Pierre Bruneel, qui comme juge a apporté de judicieux conseils aux meneurs. Ces derniers vont débuter la saison sur des concours comme Évreux, Lisieux, Saumur, certains pensent aller à Sélestat. Les meneurs poneys sont souvent limités pour des déplacements à l'étranger. Il y a Exloo qui est un bon concours mais qui est loin pour beaucoup. On espère voir des étrangers sur le concours de Maxime Maricourt à Lisieux. Aujourd'hui nous sommes performants sur l'attelage solo et les attelages en paire, notre problème se pose principalement sur l'attelage à quatre poneys. J'essaie de leur apporter un peu de mes connaissances, j'ai tellement envie qu'ils rapportent une médaille !

 

Cayrou Nolween

         " L'année dernière j'ai fait une courte saison car j'étais enceinte, je suis devenu maman au mois de juillet. Tout de même, en fin de  saison j'ai pris une qualification dressage au concours de Pau. Je mets l'accent du travail sur le dressage qui n'est pas mon point fort. Je travaille avec Claire Lefort une fois par mois environ, et avec Nathalie Melchior une cavalière de Dressage une fois par semaine. Je trouve qu'on est très en retard par rapport à ces cavaliers, ils peuvent nous apporter beaucoup. Je fais également des stages avec Antoine Cardin, un disciple de Benoît Chevalier. C'est un meneur amateur qui a un très bon œil, il  a arrêté la compétition il y a deux ans. Moi je travaille ma jument à pied et à l'attelage le plus souvent possible. J'aurais bien voulu travailler avec le Carine Poentis et "Micha" (Mickaël Freund), mais sur le plan organisation nous n'avons pas trouvé de solution pour cette année. Je suis invité au stage de février à Lamotte, j'ai prévu de faire Pau et les concours qualificatifs de la fédération, Lisieux et Saumur. J'irai certainement à Bühl en Allemagne et au Pin. L'équipe est motivée, la voiture de marathon est changée, le camion aussi !"

 

Christmann Anna

         " J'ai eu la chance en fin d'année dernière de me voir confier un poney par Monsieur et Madame Daneels, Unic Aiye, qui avait été débuté par Laetitia Maricourt, et un autre poney, Nico, appartenant à Monsieur Philippe Lenglet. Je vais faire la saison avec les deux poneys. Nico a de l'expérience en attelage en paire, il a fait de la compétition. Aujourd'hui il évolue très bien en solo. J'ai vraiment de la chance parce que j'ai deux très bons poneys. La chance sourit parfois! J'ai été conviée au stage de Lamotte, je dois y retourner en février, ce qui est bien, cela permet de s'évaluer et d'évaluer les poneys hors de la maison en situation sur une reprise de dressage avec Marie-Pierre Bruneel apporte aussi des informations importantes.

         A la maison je travaille très peu avec Sébastien. Cela fait toujours rire quand je dis cela, mais c'est la vérité. Il a ses activités et son attelage à travailler. Il jette simplement de temps en temps un œil à ce que je fais. J'ai fait aussi le choix depuis trois ans, de travailler avec Anne Violaine Brisou et Jean-Pierre. Je les vois toutes les deux semaines et parfois plus. Anne Violaine s'occupe plutôt la partie dressage et Jean-Pierre de la partie marathon et maniabilité. Ils ont également là sur les concours. J'ai une ébauche de calendrier, je vais débuter par La Capelle pour mettre en route les poneys. Ensuite ce sera Évreux et Lisieux qui est géographiquement plus intéressant que Sélestat pour moi. Je suis meneur 3* , ça c'est acquis, mais je n'ai pas les trois qualifications pour le dressage. Sans prétention, je ne suis pas inquiète de ça, les poneys vont très bien ".

 

De Jotemps Delphine

         " On est déjà à fond et dans les starting-blocks! J'ai changé ma voiture de marathon qui était vieillissante et qui devenait dangereuse. Le poney va très et c'est ma préoccupation principale !  Je n'ai pas participé au Championnat de France car il m'a fait une petite colique quelques temps avant, et il était encore sous l'effet de médicaments interdits pour la compétition. J'ai entamé une série de stages, le premier en novembre avec Michael Sellier, et ensuite le stage à Lamotte avec Sébastien Vincent. J'ai prévu par la suite un nouveau stage avec Michaël. Il y a d'autres stages à venir à Lamotte, mais l'essentiel de ma préparation se fait avec Michaël, nous avons de bons rapports avec Sébastien Vincent qui a du bon sens. Notre premier objectif avec Michaël sera le concours d'Uzès. Ensuite dans la saison on verra, selon ses disponibilités. Je vais tenir compte des concours référents de la fédération. Je pense aller aussi à Exloo, ce sera bien pour mon expérience internationale. Le calendrier propose Lisieux un spécifique poneys, et Sélestat qui de sa situation géographique va attirer les étrangers. Pour le moment je n'ai pas choisi. Il y a de beaux concours ensuite comme Wendel, Bühl, Bornem, Le Pin.... "

 

Gache Marjorie

         " J'ai Uderzo depuis trois ans, j'essaie de lui apporter tout ce qu'il faut en lui laissant le temps d'apprendre. J'ai retrouvé les autres meneurs au stage de Lamotte en novembre, et je vais y retourner en février. Cela permet de travailler dans de belles installations, avecun appui général permettant d'évoluer entre chaque stage. Durant l'hiver nos installations ne sont pas toujours disponibles avec le gel. Nous avons monté récemment une carrière "tous temps"  de 65x35 qui permet de travailler. Heureusement disposons aussi d'un marcheur, c'est un outil que j'aime bien, je considère que de longues séances de pas sont très bénéfiques. Je travaille beaucoup à pied, aux longues rênes ou à cheval. Éric supervise mon travail, dans la programmation de la saison et sur les terrains de concours. J'aime bien avoir des avis de tous horizons. Karim Lagouhag (CCE) n'est pas loin, je travaille de temps en temps avec lui, ainsi qu'avec un cavalier instructeur de CSO. Je fais aussi des stages avec des cavaliers de dressage, Constance Ménard est venue à la maison. Il y a aussi un cavalier de dressage portugais que j'ai vu avec Uderzo.

         J'ai eu mes qualifications pour participer au concours 3*. Reste maintenant à obtenir les trois qualifications de dressage. Je vais essayer de les obtenir sur les concours d'Exloo, Lisieux, Saumur, le Pin... J'aimerais aussi aller à l'étranger, c'est important. Je vais suivre mon petit bonhomme de chemin, faire au mieux pour le développement du cheval, en essayant de performer en restant à son écoute.      

 

Huet Ludovic

         " Je travaille à la maison en binôme avec Perrine qui va débuter les internationaux cette année. Perrine a récupéré mon poney Olwyn. Moi je vais faire la saison avec Asia  qui prend huit ans. Elle est encore un peu délicate mais elle a de la qualité. Je travaille en dressage monté avec Lydie Karoutchi qui passe de temps en temps dans le sud de la Seine-et-Marne. Je fais aussi les stages de Lamotte-Beuvron, j'apprécie d'avoir été appelé. Je vais avancer et choisir les concours au cours de la saison en fonction des progrès de la ponette. J'irai à Évreux et Lisieux, mais pour habituer la jument à l'extérieur je vais aussi participer à un maximum de petites manifestations AM2 comme à Chablis. Pourquoi pas Caravino et plus tard  Bornem, mais encore une fois tout dépendra du comportement d'Asia.

 

 

Le Bihan Céline

         " J'ai participé au premier stage d'hiver à Lamotte-Beuvron. L'entraînement du poney se fait par mon travail à l'attelage, il y a une cavalière qui travaille le poney sous la selle et à pied plusieurs fois par semaine. J'ai aussi l'intention de faire des stages avec Sébastien Vincent que j'ai bien apprécié, cela se fera chez lui ou chez moi selon les conditions, car je ne dispose que d'une carrière en herbe. Je suis toute nouvelle à ce niveau d'objectif, pour moi c'est beaucoup de découvertes. J'ai fait mes premières compétitions en élite il y a deux ans, et l'année dernière j'ai fait mes premiers internationaux. Aujourd'hui je n'ai pas mes points de qualification en dressage on travaille pour les obtenir cette année ! Je vais mettre en route le poney au concours de La Capelle ensuite Évreux Le Pin et Saumur sont au programme. J'attends aussi les directives qui nous seront données lors du prochain stage".

 

Lefort Claire

         " Oulala des Rêneries ma ponette de tête vient de prendre 17 ans, elle est en pleine forme et son moral est très bon. Le travail se résume pour elle à de l'entretien. Je travaille avec Benjamin Aillaud assez régulièrement, en fonction des disponibilités de l'un et de l'autre.. Je vais également sur les stages de la fédération à Lamotte-Beuvron. Nous avons la chance dans notre région d'avoir des conditions hivernales satisfaisantes pour travailler sans gros problèmes, plus difficiles sont les déplacements vers le nord, ce qui nous oblige à une journée de transport supplémentaire. Pour les concours de cette année, déjà,  je n'irai pas à Exloo, trop loin, trop tôt, trop froid ! Ensuite il faut que je le gère les sorties de tous les chevaux et des poneys durant la saison: merci à mes propriétaires pour leurs soutiens et leurs compréhensions. Oulala fera Uzès pour débuter, ensuite Lisieux et probablement le concours de Bühl en Allemagne. Malheureusement il y a peu de concours intéressants à l'étranger, je le regrette car c'est important de sortir de France. J'aurais aimé faire le concours de Sélestat avec un cheval, mais malheureusement le concours est trop près de celui de Lisieux, ça fait beaucoup d'absences et de transports...

 

Verna Marie

         " Je suis en internat toute la semaine, c'est donc maman qui travaille le poney, moi je ne prends les guides que le week-end. On met l'accent sur le dressage, il me reste encore une qualification à obtenir. C'est aussi l'axe de travail avec Sébastien Vincent sur les stages, avec aussi bien sûr du travail sur le plat. Je vais faire les concours de sélection annoncés par la fédération, Évreux, Lisieux, Saumur. En fonction de l'avancée de la saison mais également du programme de maman pour le championnat du monde en paire, on verra pour la suite. J'espère aussi participer à un concours à l'étranger. Ce n'est pas une organisation très facile pour la famille, encore que ma sœur Valentine soit dans la catégorie un cheval, donc une année moins exigeante car il n'y a pas de championnat.

 

 

Fillon Louise

         " Je prépare la saison avec les stages de la fédération. Je travaille toujours avec Laurie Astégiano, on se voit une fois par mois. Laurie va me suivre aussi sur les concours. Dans mes premiers concours de la saison il y aura Exloo, Lisieux et Saumur. Il y a aussi Le  Pin mais le concours est dans le même temps le Generali à Lamotte-Beuvron et j'ai des élèves qui doivent y participer ce qui ne m'arrange pas... Les poneys sont en pleine forme, je suis déterminée je vais me donner tous les moyens pour y arriver ! 

 

Poentis Carine

         " Durant la période hivernale, c'est Mickaël Freund qui vient à Toulouse. Les poneys ont maintenant une bonne expérience, on est essentiellement dans de l'entretien, il s'agit de leur donner un gros moral et un gros physique. On prépare en parallèle 2 jeunes de 9 et 10 ans. Cette année j'aurai  donc deux paires sur les concours. Je ferai un stage à Lamotte en février avec les quatre poneys. Début avril tout ce petit monde partira en Allemagne, ils y resteront au travail toute la saison. Je les retrouverai tous les week-ends. Pour les concours je ferai certainement Sélestat qui est géographiquement proche de Francfort. Ensuite il y a plusieurs concours en Allemagne comme  Bühl. Il y a aussi Bornem en Belgique. Mickaël va aussi rechercher les concours avec poneys et chevaux de manière à nous retrouver tous ensemble avec Frank (Grimonprez) et François (Dutilloy). Je fais aussi une préparation mentale et je participe au Rallye des Gazelles cet hiver.

 

Selle Jean Frédéric

         " Je travaille l'attelage avec Fabrice qui a une parfaite connaissance de mes poneys et nous nous voyons très régulièrement pour leur préparation. Johanna Kassis une cavalière de dressage, travaille aux longues rênes et monte les poneys au rythme de quatre à six séances par semaine. C'est une approche complémentaire à l'attelage. Nous avons mis en place cette organisation un an avant Minden.  Nous avons ajouté au programme du travail sous la selle avec Fabrice. Ma sœur et moi montons les poneys en dressage et sur le plat avec des séances de galop.

         J'ai un nouveau poney qui vient de chez Delphine de Jotemps. Il nous apporte beaucoup dans le dressage. Je participe aussi aux stages de la fédération. On va faire le point avec Sébastien (Vincent), mais déjà il y aura Evreux et Lisieux au programme...

 

Arriat Gilles

         " Je récupère petit à petit de mon accident. J'ai fait le stage de Lamotte et j'espère bien être compétitif cette saison, avec pour objectif le Championnat du Monde. J'ai repris la compétition l'année dernière sur les concours 3* de Saumur et de Chablis et je m'en félicite car j'ai aujourd'hui mes qualifications. Remerciements à Eve Cadi Verna qui m'a encouragé dans ce sens. J'attelle un peu moins à quatre qu'auparavant, car je ne veux plus sortir seul et je n'ai pas toujours quelqu'un de disponible pour m'accompagner. Je travaille donc beaucoup à un et à deux. Il y a encore des choses à régler sur la position des poneys dans l'attelage. Les jeunes que j'avais ont pris un peu de retard avec mon accident, mais ils progressent, le stage de Lamotte en a été révélateur. J'ai été content de retrouver les meneurs poneys, il y a une bonne ambiance autour de Sébastien (Vincent). 

         Mes "vieux" hollandais vont bien, ils vont passer au timon pour faire les trois tests. J'ai un autre poney que j'ai débourré il y a deux ans, mais il n'est pas encore dans l'attelage à quatre. Il va être très bien. J'ai encore un gris de 22 ans qui est en forme, il peut remplacer un poney défaillant si besoin. Je travaille les poneys montés avec Bénédicte Fulop (Dressage), elle regarde aussi l'attelage à quatre et elle me donne de bons conseils. Pour les concours de la saison je ne suis pas encore très fixé, je pense faire Évreux, Lisieux, Bornem en Belgique et Le Pin s'il s'ouvre aux attelages à quatre. Il faudra faire aussi avec les disponibilités de mes coéquipiers…

 

Davoust Jean Charles

         En dehors des stages de Lamotte, je travaille régulièrement avec Sébastien Vincent nous nous retrouvons au Haras Blacknight en Indre-et-Loire. Il y a là-bas tout ce qu'il faut pour travailler dans de très bonnes conditions. J'organise aussi chez moi des stages avec lui. J'apprécie Sébastien car c'est un meneur à quatre chevaux, c'est important pour les problèmes spécifiques de notre catégorie. Il est aussi très humain, ce que j'apprécie beaucoup. L'année dernière je ne suis pas sorti, et je n'ai donc pas de qualification. Lisieux, Saumur, Le Pin, Donaueschingen au mois d'août est ouvert aux quatre poneys. Je regarde aussi à faire Exloo en début d'année. La date tardive du championnat du monde laisse un peu de place pour se qualifier.

        

  Debove Amandine

         " Je n'ai pas pu participer au stage de novembre en raison de problèmes pratiques d'intendance, mais je participerai au prochain. Je ferai cette année les quatre concours annoncés par le staff : Évreux, Lisieux, Le Pin, Saumur. J'ai encore trois qualifications en dressage à obtenir. Je n'ai pas de concours de prévu à l'étranger, Exloo est très tôt dans la saison, et j'ai un emploi du temps très chargé. L'hiver est aussi une période professionnellement très dense. Je prépare le Salon de l'Agriculture. En effet j'ai repris une grosse activité autour des chevaux de trait, Boulonnais et Trait du Nord. Il y en a 10 dans les écuries. Je débourre et je prépare pour le Salon et les clients. Je travaille mon attelage à 4 un minimum de trois fois par semaine. Les autres jours je fais de l'attelage solo et de l'attelage en paire. Mes parents, mon frère et des amis viennent m'aider. Je travaille occasionnellement avec Philippe Gratepanche que j'apprécie beaucoup, il connaît bien l'attelage à quatre poneys. Sur les concours Eve Cadi-Verna vient me conseiller sur les détentes".

 

Guthmann Rolph

( Traduction de l'interview en simultané par Mr Fischer)

         " Je me suis entraîné fin novembre avec l'équipe de France à Lamotte-Beuvron. J'ai bien sûr un peu de handicap avec le français que je ne parle pas très bien. Le stage avec Sébastien Vincent a été super, dommage que le site soit si loin de l'Alsace. Je travaille toutes les deux semaines avec Abel Unmüssig, un meneur poneys allemand bien connu, et qui a arrêté la compétition en 2015. J'ai les cinq poneys qui étaient au Championnat de France, et j'ai depuis deux ans deux autres poneys qui vont bientôt rentrer dans la compétition. J'ai une qualification dressage l'année dernière sur le concours d'Altenfelden. Pour les concours de cette année j'irai à Lisieux, à Sélestat, à Bühl en Allemagne, au Haras du Pin et peut-être à Altenfelden et Donaueschingen.

 

 

Pariat Caroline

         " Je m'installe petit à petit dans mon nouveau centre équestre, on vient d'y installer un tapis roulant pour donner de l'exercice aux poneys. J'ai avec moi depuis peu une stagiaire en Communication et Marketing d'une école internationale américaine, qui monte des dossiers et fait les démarches auprès des sponsors éventuels, car il faut du financement pour assurer pleinement la saison. Je travaille via des vidéos journalières avec Benjamin Aillaud. Il va aussi passer aux écuries. Je n'ai pas mes points de qualification en dressage c'est déjà un premier objectif. Je participe aux stages de la fédération à Lamotte. Je vais débuter la saison de concours à Uzès, je n'ai pas encore choisi entre aller à Exloo ou Caravino en Italie, Sélestat ou Lisieux, Bühl ou Sandringham, Saumur ..."

© JCG/ attelage.org

 


  Commentaires