Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 14/01/2019 17:01:52
Rubrique : Interviews, lu 1548 fois. Pas de commentaires
Partager

DREBKAU, CdM AT2 les nominés sont....


 

          

 

                   Le point culminant de la saison 2019 sera pour les attelages en paire le Championnat du Monde qui se déroulera du 11 au 15 septembre à DREBKAU en Allemagne. C'est proche des frontières polonaises et tchèques, au sud de Berlin.

         attelage.org a demandé aux meneurs français, comment ces derniers gèrent la trêve hivernale et la préparation de la saison à venir. Ils ont tous spontanément parlé de leurs ambitions avec spontanéité et passion. On leur souhaite une bonne saison.  

         Les critères de qualification

        

 

BOUSQUET  Frédéric

            " On se prépare avec les quatre stages de Lamotte avec Félix, et j'ai mon travail hivernal habituel sur les chevaux. Je ne fais jamais de coupure entre les deux saisons sportives. Je monte toujours mes chevaux, et mes deux derniers les lusitaniens sont particulièrement agréables à monter. On s'improvise aussi avec Benjamin Aillaud quelques séances de travail en commun. Mon piquet aujourd'hui se compose quatre chevaux avec 2 lusitaniens et 2 Anglo-arabes. Les lusitaniens feront le dressage, ils pourraient aussi faire les marathons, ils sont vifs et puissants, il faut juste gérer leurs efforts sur les huit obstacles car ils sont très généreux. Pour les concours de début de saison on doit en discuter prochainement avec la fédération, mais je pense que Kronenberg sera au programme".

 

 

CADI-VERNA Eve

            " Les chevaux vont plutôt bien, ils ont bien réagi au stage de novembre, on fera le point avec Félix Brasseur en janvier. J'ai commencé la mise en condition physique pour le marathon, en dressage la paire ne va pas mal, la maniabilité suit le dressage…

         J'attends la découverte des chevaux en début de saison avec Évreux et Kronenberg. On part un peu dans l'inconnu, on les verra sur la reprise du championnat du monde que les chevaux n'ont pas encore déroulé en concours. Bien sûr à la maison je travaille cette reprise depuis longtemps, ça se passe plutôt bien, mais la maison c'est la maison, ce n'est pas le concours, à la maison on est toujours champion du monde !

         A la fin de ces deux premiers concours je ferai le bilan. Si les chevaux (6,7 et 8 ans ),  ne sont pas prêts je descendrai d'un cran l'objectif, je continuerai de les préparer pour dans deux ans. Mes chevaux ont de la qualité, je ne veux pas les "griller" par trop de précipitation ". Les chevaux appartiennent à Patricia Nijdam que je remercie encore de son soutien.

 

DIMER Daniel

            " Je souhaite passer une bonne saison, m'entraîner, m'amuser surtout, je ne suis pas un professionnel de l'attelage je fais ça par passion, et je ne suis pas dans le même moule que  certains. Je vis au jour le jour. Le championnat du monde n'est pas ma priorité, si j'ai de bons résultats je serai effectivement intéressé si on fait appel à moi. Il faut avant tout avoir des résultats. Les moyens que je mets dans l'attelage c'est avant tout pour m'amuser. J'ai trois chevaux, j'ai participé au stage de Lamotte en novembre, je m'entraîne avec Thibault Coudry. On fait un travail énorme. Je vais essayer de faire Évreux, Exloo et Kronenberg, mais c'est la fédération qui décidera".

 

DUTILLOY François

            " Autour d'ATEL COMPETITION  une belle équipe se renforce jour après jour. Il y a Nathalie qu'il y a une formation de groom professionnel, elle a fait sa formation durant 7 années chez Philippe Rozier. Elle est BE et  elle attelle également en solo. Il y a une autre personne à mi-temps, également BE avec une formation jeune chevaux. Et nous venons de recruter une troisième personne pour l'écurie. Quand nous partons en concours il reste six chevaux dont il faut s'occuper. Mickaël Freund notre coach vient régulièrement à Conty. Il assure la formation du personnel pour le travail sur les chevaux et il travaille aussi nos attelages. Le planning nous le faisons avec lui et avec la fédération. On a fait le stage à Lamotte de novembre, on fera les stages de janvier et de février. On fera peut-être Exloo pour débuter mais c'est loin, Kronenberg c'est sûr ".

 

GRIMONPREZ Frank

Mickaël Freund

         " Avec François nous avons pris les choses en main dès l'année dernière. Nous collaborons avec Mickaël Freund sous le contrôle de la fédération (Quentin Simonet, Félix Brasseur). Nous avons aujourd'hui chez ATEL COMPETITION, 11 chevaux au travail, des jeunes en préparation pour l'avenir, et les autres aptes à la compétition. Le but  étant d'avoir François et moi 2 paires de chevaux chacun. Le leader d'ATEL COMPETITION c'est François.

         Nous avons mis en place des moyens : travail tous les mois avec Mickaël Freund, ( nous y retrouvons Karine Poentis et ses poneys). Mickaël est un homme remarquable dans son relationnel, avec toutes ses compétences et sa connaissance de l'attelage et de son milieu. Durant l'année 2018 nous avons participé à de nombreux concours internationaux. Nous apprenons à amener les chevaux au mieux pour le jour de la compétition, et selon les juges présents, car le jugement n'est pas "universel". Nos chevaux sont suivis par Virginie la vétérinaire fédérale mais également par des vétérinaires allemands. Nous sommes également accompagnés par un préparateur mental depuis maintenant deux ans, nos installations sont en plein développement. Nos carrières sont utilisables toute l'année, nous pouvons louer les terrains de Conty à discrétion grâce à Dominique Ducros.

         Début mars nous partirons une semaine en Allemagne avec les chevaux pour nous mettre en situation de concours. Les premiers concours devraient être Exloo et Kronenberg. Nous n'avons pas encore déterminé complètement la saison : soit nous multiplions les concours avec deux attelages, soit nous limitons les concours jusqu'au championnat du monde avec notre attelage le plus performant ".

 

GUILLEMARRE Fabien

                                               " Après la déception de l'année dernière, c'est reparti de plus belle cette année. J'ai un piquet de trois chevaux, 6,7 et 11 ans. On fait un travail hivernal avec Fabrice Martin. J'ai le six ans en permanence chez lui pour un travail en solo, je travaille tous les lundis avec Fabrice, et je lui apporte toutes les deux semaines le sept ans pour un travail en paire des deux jeunes. Sur les concours le 11 ans fera le marathon avec le sept ans, le six ans ne fera que le dressage. Avec Fabrice nous travaillons beaucoup avec un échange de vidéos, et on s'appelle pratiquement tous les jours. Je vais débuter les jeunes sur le concours amateur 2 de Deauville pour faire 2 dressages avec les jeunes. Ensuite je suivrai le programme fédéral, Évreux, Kronenberg. Après on verra avec Quentin et Félix. Fabrice va me suivre sur les compétitions ".

 

JUNG Pierre

                                               " Sûr que j'ai envie de faire un dernier championnat du monde ! J'ai 2 attelages, quatre bons chevaux pour cela. Je vais me tester en avril sur les CAI de Wettringen  et Sélestat. Sélestat se prépare bien, ce sera un beau concours. Plus tard j'irai sur le CAI de Bühl et le concours de Zeiskam  qui vont recevoir les meilleures meneurs allemands.  Ces concours ne sont pas très loin de chez moi.

                                     

MANCAUX Axel

                                               " Le championnat du monde ne sera pas pour moi, ce n'est pas que je n'aimerais pas, mais je ne réunis pas les conditions nécessaires pour concourir à ce niveau-là. Je fais avec mes moyens, le championnat du monde c'est un investissement à l'année très important, et courir après une sélection me mettrait plus dans les difficultés qu'autre chose. Autant me faire plaisir sur les concours ils me sont accessibles. La préparation d'un championnat du monde c'est beaucoup d'argent, c'est aussi participer à des épreuves à l'étranger, s'absenter plusieurs jours. Sans un accompagnement de partenaires et de  sponsors il ne faut pas rêver à cet objectif. Aujourd'hui avec Allain Houard et Philippe Grattepanche nous voulons être encore plus performant sur nos concours, et faire quelques les internationaux en France. Venir titiller les meilleurs sera aussi un grand plaisir ! La haute compétition d'attelage aujourd'hui c'est un environnement de "professionnels".

 

MARICOURT  Maxime

         " Je travaille essentiellement avec Laetitia, Boyd est très pris par ses affaires et la Coupe du Monde. Je pense toutefois faire un point avec lui début mars. Ce qui est  certain, c'est que sur les terrains de concours où il sera présent, il ne manquera pas de venir me donner des conseils.

         Aujourd'hui j'ai cinq chevaux pour tourner en paire, trois appartiennent à Patricia Nijdam, les deux autres à Laurence Jalady. J'ai donc potentiellement 2 paires performantes pour le dressage.

         Je vais débuter la saison à Kronenberg et Évreux. Je ne le ferai pas Windsor ayant Lisieux la semaine précédente. Ensuite je verrai, Walkensward, Saumur ou Beekbergen je peux jongler avec les deux paires. J'ai toujours l'objectif de monter un attelage à quatre avec ces chevaux.

          Pour info supplémentaire, Zéro Attack (propriété de  P. Nijdam) que j'ai récupéré après le Championnat du Monde solo, fait une préretraite comme cheval d'obstacle avec une cavalière amateur ".

POUVREAU Bernard

            " Une course à la sélection ? Je suis écarté du système avec ce que j'ai dit ce que je pensais au président Serge Lecomte sur le fonctionnement de Lamotte-Beuvron et des équipes de France. Tout est sous contrôle "du Belge" et de "Quentin de Montmirail". Il paraît que je ne n'écoute pas ce que l'on me dit, bref je dis ce que je pense et ça ne plait pas. Quand je parle des problèmes à  Régis  Bouchet,  il lève les bras au ciel et il ne se passe rien ! Est-ce le rôle de Quentin, Responsable Technique Attelage de rechercher des chevaux ? Ce faisant il marche sur mon business et sur le business des marchands de chevaux en général… On me reproche de ne pas garder mes chevaux, mais à quoi ça sert de les garder puisque les jeux sont faits avant même la sélection ! Franchement je pense partir et rejoindre Equiliberté ".

TRIADOU Jean Etienne

            " J'ai confié mes chevaux à Maxime Maricourt l'année dernière, je suis très content de notre collaboration. Je vais donc poursuivre cette année. Après une période de repos après le Championnat de France, nous avons repris le travail avec un nouveau programme d'entraînement qui prend en compte nos observations sur l'année dernière. Je ferai quelques concours en France et quelques-uns à l'étranger mais sans pression. Sur l'appel de Quentin je suis allé au stage à Lamotte, j'y retourne prochainement. Un avis extérieur comme celui de Félix Brasseur est toujours intéressant, on verra, si tout se passe bien on sera dans la course comme tout le monde. J'ai aujourd'hui trois chevaux  prêts pour la saison. Le jeune a roulé l'année dernière ses premiers marathons sur des concours amateurs. Maintenant je peux l'inscrire dans les trois épreuves d'un concours élite. On verra tranquillement concours après concours.

         J'ai prévu d'aller en Hollande chez Boyd Exell avec Maxime au mois de mars. Gros avantage de ma collaboration avec Maxime, c'est qu'il a travaillé longtemps avec Boyd, et que j'ai aussi beaucoup travaillé avec Boyd ces dernières années. Je n'ai donc pas de souci de reprise en main des chevaux après leur passage chez Maxime car il y a une continuité dans le travail. On verra aussi Boyd sur les concours selon l'évolution des paires. Je me suis vraiment fait plaisir l'année dernière sur de beaux concours, c'est encore l'objectif cette année".

         © Propos recueillis par JCG/attelage.org

 


  Commentaires