Article proposé par Renata, paru le 13/11/2017 08:12:21
Rubrique : Organisation des Sports Equestres, lu 730 fois. 3 commentaires
Partager

REIGNAC: ''c'était la dernière AG''


 

Voilà, c’est fini !

 

 

L’Assemblée Générale de Reignac 37 Attelages, tenue vendredi, a confirmé la fin de l’organisation du Concours National d’attelage de Reignac sur Indre…

 

Martine, très émue, se souvient des moments partagés. Elle demande à Daniel de venir auprès d’elle, il était la cheville ouvrière experte et indispensable.

 

Le premier concours, en 2008, longuement préparé en amont et encouragé par la municipalité, va se révéler un incontournable du circuit des concours d’attelage. Les bénévoles, prêts à tout faire, « au garde à vous », lors des premières réunions, réparties dans des commissions (terrain, restauration, administratif, sécurité…) se découvrent de réelles aptitudes.

 

Martine m’avait dit, peu après le 1er concours de tradition de Loches et Beaulieu (2010) : « c’est sûr qu’on n’a pas envie de faire tout de suite un deuxième enfant quand on vient d’accoucher ! », elle m’a rappelé un amie qui disait (pour une vraie naissance) « on devrait accoucher du deuxième enfant avant le premier » !

Que les futurs organisateurs ne s’effraient pas : l’envie est plus forte que tout, la passion emporte toutes les difficultés, les revers, les mauvaises nouvelles.

 

La compétence des bénévoles va faire merveille tout au long d’une décade riche de souvenirs, de générosité, de bon vouloir, de convivialité.

Les meneurs, fidèles au concours, l’ont bien ressenti. A Reignac, ils venaient pour la compétition, mais aussi pour le plaisir de passer quelques jours au cœur d’une bourgade proprette, fleurie, cordiale et accueillante.

 

 

Près de 150 bénévoles sont rassemblés ce soir, tout Reignac et tous les bénévoles « attelage » venus des quatre coins du département ; tous là pour se remémorer et partager les meilleurs moments et accepter la fin d’une époque.

 

Martine souligne l’aspect énergivore d’une telle entreprise, car il s’agit bien de gérer un concours comme telle.

Elle ne peut que constater une certaine lassitude, due au vieillissement des bénévoles (10 ans dans une vie après la retraite, ça compte !) et à leur manque de renouvellement.

Comme un sportif devrait arrêter sa carrière à son sommet, Reignac 37 Attelages a décidé de ne pas faire le concours de trop.

 

 

Patrick, trésorier, présente le bilan :

 

Il démontre la bonne santé financière et précise les différents postes.

 

En dix ans, la gestion du concours a fait en sorte de pouvoir organiser le suivant.

 

Martine et Daniel ont bien pensé partir en voyage, ou acheter un cheval avec le pécule restant… Mais non bien-sûr ! Ils ont cherché comment faire plaisir à tous les bénévoles de la première heure. Leur choix s’est porté sur une visite du zoo de Beauval (repas compris) tout proche, en juin prochain, MIZ aura bien grandi !

 

Avant de nous convier au verre de l’amitié et au repas à suivre, Monsieur-le-Maire-que-le-monde-de-l’attelage-va-regretter conclut en assurant que d’autres projets vont continuer à se développer dans Reignac. Nostalgique de l’aventure attelage, il espère que Louise rapportera de beaux résultats.

 

 

En fait, l’attelage, ce n’est pas tout à fait fini à Reignac : Louise organisera un concours Club et Amateur 2, les 17 et 18 mars 2018…aux Cours, dans de sa structure équestre.

 

 

Dressage en juin 2017 aux Cours


  Commentaires
-Martine, Daniel par JeanClaudeGrognet (13/11/2017 08:23:17)
Merci pour ces bons moments passés à Reignac et votre implication pour le développement de l'attelage durant ces années.
-Super concours avec Bracken par DemATV (13/11/2017 08:59:03)
Nous sommes ravies d'avoir eu la chance de participer à votre dernier concours. Une organisation vraiment parfaite, un cadre idéal, des bénévoles attentifs.
Nous sommes venues de loin (83 Var) et nous ne l'avons pas regretté !
Encore merci !
Clarisse, Cathy et Magali
-Notre concours préferé par Jet (13/11/2017 11:32:32)
Quel dommage que ce soit fini, Merci pour ces bons moments passés à Reignac
Jean Etienne et Christine