Article proposé par IFCE, paru le 02/03/2017 08:17:44
Rubrique : Informations générales, lu 807 fois. 6 commentaires
Partager

HN LA ROCHE s/YON : du nouveau à l'école d'attelage


 

Bartok, hongre KWPN de 11 ans vient de rejoindre l'école d'attelage du Haras national de La Roche sur Yon. Propriété de l'Ifce, Bartok a débuté sa carrière de compétiteur entre les guides de Benjamin Aillaud et s'est illustré en CAIO4* et aux JEM de 2014 en Normandie. Il sera désormais cheval d'instruction pour les élèves de l'école d'attelage du Haras national de La Roche sur Yon mais continuera la compétition entre les mains des meneurs formateurs Hervé Rabaud et Laurent Richard.

Vous souhaitez apprendre ou vous perfectionner en attelage avec une cavalerie adaptée à votre niveau et à vos objectifs ? L'école d'attelage vous accueille toute l'année, contactez-nous au 06 60 05 10 76 ou formations.pays-de-la-loire@ifce.fr

Photo : oleloup/Ifce


  Commentaires
-haras national - cheval étranger _ étrange? par Sutansalsa (04/03/2017 16:58:38)
Les meneurs formateurs du haras national devraient (avec l'argent du contribuable); former des chevaux français. C'est une logique qui en vaut une autre; à moins que les chevaux français soient mauvais!
-Heu ... par JeanClaudeGrognet (04/03/2017 18:15:34)
Il y a des éleveurs français qui s'intéressent à l'attelage qui sélectionnent pour la discipline et qui forment des chevaux d'attelage ?
-selle français par Heliosness (04/03/2017 20:35:32)
Le selle français est un très beau cheval attelé également. Les HN en ont eu, pourquoi n'ont-ils pas développé cette filière ? Il est trop tard pour cela, à présent. Quant aux éleveurs privés, le prix des chevaux pour l'attelage n'est peut-être pas assez intéressant pour eux. Comme bien souvent, il suffirait qu'un meneur/meneuse talentueux ose une race française pour que d'autres suivent et développent la filière. C'est comme pour tout, il faut une personne courageuse et innovante, avec un peu de chance et beaucoup d'énergie pour créer un long filon.
-heu, heu ... par JeanClaudeGrognet (05/03/2017 08:36:13)
Si l'on veut bien prendre un peu de recul et regarder les aptitudes des races et des performances, je parle des professionnels et du haut niveau qui sont les moteurs, le selle français brille dans le CSO et le CCE et l'élevage français dans les courses.

Mais où le Selle français est il classé dans les discipline du Dressage et de l'attelage ? Il peut toujours y avoir des exceptions bien sûr.

Les étrangers et plus particulièrement les éleveurs hollandais proposent des chevaux d'attelage avec maintenant des lignées présentant des aptitudes avec une locomotion moderne. Dans le Dressage c'est la même chose, les reprises sont tellement techniques, qu'il est préférable de choisir, pour ceux qui sont dans l'envie d'en découdre dans le haut niveau de travailler un cheval déjà conçu pour le Dressage.

Les éleveurs français ont négligé l'évolution de l'équitation "pour tous" et l'émergence des disciplines non olympiques. Pourquoi ? question de rentabilité sans doute, mais ce qui a bien marché ailleurs aurait peut être pu marcher en France. Peut être que les HN ont leur part de responsabilité.

Le trotteur français, tout de même cheval d'attelage, n'a plus sa place dans les concours
On a avec le Franche Montagne une évolution réussie de la race par les éleveurs suisses. Une race française pour l'attelage amateur et peut être plus avec des croisements serait intéressante à expérimenter selon des avis autorisés; Ce serait de partir de souches Cob normand ...
On a eu une tentative avec l'arabo boulonnais, elle semble s'éteindre ... les meilleurs utilisateurs sont aujourd'hui remontés en ... KWPN
Une tentative est en cours avec les arabo frisons ...

Vaste sujet , mais pour les meneurs plus pressés, s'en retourner vers les races qui performent est une évidence.
-en quoi par Heliosness (05/03/2017 18:27:52)
le Arabo-Frison est-il français ? Le Cob est-il vraiment de souche française ?
-non par JeanClaudeGrognet (05/03/2017 18:56:47)
mais c'était pour illustrer des tentatives d'évolution de races vers le cheval de sport d'attelage