Article proposé par Heliosness, paru le 30/01/2017 19:19:59
Rubrique : Informations générales, lu 661 fois. Un commentaire
Partager

CAIW BORDEAUX :Heliosness se prend au jeu du pronostic


 

Lundi 30 janvier 

Je me prends au jeu des pronostics qu’organisent attelage.org et Patrick Rébulard. Ils ont décidé de l’ouvrir à la dernière étape de la coupe du monde indoor qui compte pour la qualification en Finale à Göteborg.

Ayant suivi toutes les étapes, je vous fais part de mes réflexions qui, aujourd’hui, ne me permettent pas d’apporter de solution gagnante mais qui, peut-être, vous aideront à réfléchir. Je vous encourage à nous faire part de vos propres réflexions afin que ce jeu devienne le plus dynamique et attractif possible pour tous.

Comme je l’ai dit à JC, je ne peux pas me projeter sur le deuxième tour de Bordeaux car je raisonne step by step et pour l’instant, je me focalise sur la première compétition qui aura lieu le 4 février à 23h20 ! Hors délai de 50 minutes ! On ne risque pas d’avoir trop de spectateurs, mais comme le règlement prévoit que la FEI accorde des dispenses comme il est indiqué ci-dessous et que la FEI a signé cette schedule, la FEI a accordé sa dispense.

Cette compétition ne sera pas diffusée gratuitement je suppose, donc nous n’aurons que nos petits neurones de déduction pour nous aider.

Pour cette compétition, j’ai mes favoris : les deux Français Benjamin Aillaud et Sébastien Mourier. Sauf qu’ils passeront les premiers puisqu’ils concourent avec une Wild Card, ce qui est un handicap.

Sébastien tout d’abord. Il peut gagner cette première compétition de l’étape de Bordeaux s’il garde la tête froide, ne se laisse pas déborder par ses émotions. Son talent est immense. Seulement, les chevaux ne sont pas les siens, je ne sais pas quels chevaux il aura, j’ignore s’ils sont en forme ou non, entraînés à l’indoor ou pas. Sur sa fiche FEI, il partage 5 chevaux avec Benjamin Aillaud et si mon analyse est bonne, Benjamin Aillaud prend cette fois-ci les chevaux qu’il avait à Bréda. Au moins Doeke et Gilles de la Pourcaud.

Sébastien a non seulement les qualités pour gagner ou être parmi les trois meilleurs, mais surtout, aucun des autres ne l’a vu et ça, c’est un atout ! Boyd Exell, par exemple, a besoin de savoir qui sont ses adversaires mais il le saura vite, vendredi, lors des exercices préliminaires variés prévus.

Sébastien a une revanche à prendre, ce qui peut lui donner des ailes, il n’a rien à perdre mais tout à gagner. Les autres compétiteurs savent qu’il peut les battre et l’impact psychologique est fondamental, essentiel même ! C’est leur système émotionnel qui peut les conduire à la faute en voulant trop gagner.

Chevaux enregistrés pour la saison : à gauche ceux de Benjamin Aillaud, à droite ceux de Sébastien Mourier.

Benjamin Aillaud n’a pas moins de talent que Sébastien et il est le seul à avoir déjà fait une saison complète en 2007. Il s’y prépare d’arrache-pied depuis plusieurs mois et tourne dans les compétitions internationales plus souvent que Sébastien. Il prépare plusieurs team. Son plus jeune attelage a concouru à Genève où sa plus jeune volée (6 ans) n’a pas voulu passer le pont. Seulement, mes analyses chiffrées ont montré que, en dehors de cet incident, il pouvait aller très vite et bien.

Je pense qu’il veut mettre toutes les chances de son côté pour gagner Bordeaux. Si mes déductions sont bonnes, la présence de Mourier sur cette étape a dû jouer en faveur du choix des chevaux et le choix est évident ! reprendre ceux de Bréda, notamment les deux étalons de la Pourcaud. En tout cas, sur la vidéo de l’entraînement à la FFE avec Brasseur, il s’agit bien de ces deux-là.

Benjamin a l’avantage d’avoir concouru à Genève, le parcours est frais dans sa mémoire et dans la mémoire des autres, il n’est pas très inquiétant vu qu’il n’y a pas fait de bons résultats. Mais ne vous y fiez pas !

Nos deux Français ont des enjeux importants à défendre. Il faut qu’ils se donnent tous les moyens de réussir. Ce serait inédit d’avoir deux Français en finale de Bordeaux, non ? Aillaud ou Mourier seraient ils notre "Voutaz" ?

Si je ne fais pas un peu de COCORICO maintenant, quand en ferais-je ? L’occasion est trop bonne.

Boyd Exell peut toujours gagner, et dans ce contexte de la dernière étape où il veut certainement marquer les esprits, il donnera tout pour gagner. A Leipzig, il a eu chaud aux fesses ! Il n’a pas gagné la compétition 1. Mourier sera-t-il notre Voutaz ?

Isjbrand Chardon n’a pas l’intention de réitérer la contre-performance de Leipzig. Il a trop de joie à gagner. Il ne veut pas partir premier de la Compétition 2 (finale) car ses chevaux relâchent leur attention dans ce cas-là… Il va tout donner. Il peut aller plus vite que Boyd Exell avec ses chevaux mais, quand il va si vite, il commet des fautes qui lui coûtent en pénalités.

Koos De Ronde, à mon avis, ne peut pas gagner. La 3ème place lui va bien. Il a un truc qui cloche avec ses chevaux ; ils ne sont pas si bien que cela ensemble. A moins qu’il en change, qui sait ?

Georg von Stein a le choix : imposer un rythme endiablé et faire des fautes ou maîtriser sa vitesse et sa direction. Ses chevaux sont des fusées. C’est sa dernière chance de briller. Il peut le faire, s’il ne va pas plus vite que ses mains ! pour paraphraser Jérôme Voutaz.

Enfin, le jeune Simonet devrait se faire un peu plus confiance. Il a l’air tellement intimidé ! Pourtant, il a du talent ! C’est sa dernière chance d’être qualifié pour aller en Suède. Il le peut mais le veut-il ?

Avec tout cela, vous n’êtes pas plus avancés pour parier ! Moi non plus ! D’autant plus que les organisateurs n’ont pas encore décidé si la finale se gagnera au cumul des deux tours de la Compétition 2 ou si les compteurs seront remis à zéro pour le Drive-Off 2 comme à Leipzig. En tous les cas, cela ne figure pas sur la Schedule. La victoire peut dépendre de ce choix comme je l’ai montré sur l’étape de Leipzig.

Attention, je ne dis pas que c’est irrégulier, car rien dans le Règlement n’oblige explicitement à donner cette information sur le programme contractuel. Cela étant, je ne peux m’empêcher de penser qu’une décision qui serait prise à l’issue de la Compétition 1 ferait planer un sérieux doute sur l’intégrité des organisateurs.

©Heliosness

        

 


  Commentaires
-Bizarre par JeanClaudeGrognet (30/01/2017 14:05:30)
Et bien en voilà une affaire ! une compétition dont le règlement n'est pas connu de la presse ( et des concurrents ?) à quelques jours de l'épreuve: remise à 0 ou pas du Drive off 2 ?
La loupe de H est toujours efficace !