Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 28/02/2012 07:41:15
Rubrique : Informations générales, lu 1198 fois. Un commentaire
Partager

Lexington à 1 million de dollars près...


 

 

Selon les derniers chiffres communiqués, il semblerait qu'on ait considéré à tort les Championnats du Monde de Lexington au Kentucky comme le premier évènement équestre de cette envergure "à faire recette". En effet, malgré deux apports financiers supplémentaires, l'un en provenance du sponsor principal Alltech qui a ajouté 3 millions de dollars quelques mois avant les Jeux Equestres, l'autre, de dernière minute, consistant en un emprunt de 2 millions de dollars, pour éviter au Comité Directeur de se retrouver en cessation de paiement lors des dernières semaines, et proposé par la Présidente de la FEI, SAR la Princesse Haya de Jordanie, via la société Darley appartenant à son époux, le comité organisateur semble ne pas avoir réussi à boucler le budget. Après calcul des taxes, le bilan devrait faire apparaître un déficit de plus d'un million de dollars.
Pire, bien que la moitié du prêt accordé par la compagnie Darley soit d'ores et déjà remboursé, ce qu'il adviendra du million de dollars restant dû demeure très incertain et fait l'objet de négociations.

Ni le Dr Pearse Lyons, fondateur de Alltech, le principal sponsor des JEM de Lexington, ni la Présidente de la FEI, n'ont souhaité s'exprimer sur ce bilan financier.
Une porte-parole de la société Alltech a déclaré que 2010 faisait partie du passé et que, pour eux, ces Championnats avaient été une réussite incroyable. La compagnie, toujours sponsor important des Championnats du Monde pour 2014, se concentre maintenant sur l'organisation des Jeux Equestres en Normandie afin d'en faire un succès au moins équivalent.
Selon le président du Comité Organisateur des JEM de Lexington, John Long, la construction des infrastructures nécessaires aurait dépassé les estimations, ce qui explique la réinjection tardive de 5 millions de dollars dans le budget. Cette dépense imprévue devait être compensée par la vente des billets, ce qui ne fut que partiellement le cas. En ce qui concerne le déficit final réel, il l'évalue à environ 500 000 dollars, en plus du million restant dû auprès de la société Darley.
A priori, la FEI ne prévoit pas de rallonger les crédits accordés à l'organisation des JEM de Lexington et a fait savoir qu'elle n'était pas concernée par ce déficit, rappelant que les retombées économiques de cet évènement au niveau de l'économie locale ont été chiffrées à environ 400 millions de dollars.


Ingmar De Vos, Secrétaire Général de la Fédération Equestre Internationale, s'est exprimé sur l'inquiétude quant à une éventuelle répétition de cette situation dans le financement de l'organisation des Jeux Equestres Mondiaux de 2014. Il a déclaré que Normandie 2014 partait d'un projet tout à fait différent, le gouvernement français ayant donné des garanties financières quant au soutien apporté à l'organisation et les coûts de construction s'avérant certainement moindres qu'au Kentucky étant donné les infrastructures déjà existantes.

Isabelle Joye

http://www.kentucky.com/2012/02/11/2065068/weg-ended-2010-with-financial.html


  Commentaires
-avis par JACKY (01/03/2012 14:58:48)
Pour un sponsor, le deficit ou les difficultés eventuels d'une manifestation n'est ni un probleme ni son probleme. S'il investit une somme en "echange" de resultats en matiere de communication et que la manifestation atteint ses objectifs, le sponsor a atteint les siens. Il n'est pas concerné par le bilan financier le jour de la fermeture. Fort de cela, il sponsorise les JEM 2014 sans etat d'âme.
Cordialement